En Nouvelle-Zélande, alerte au tsunami après un puissant séisme

En Nouvelle-Zélande, alerte au tsunami après un puissant séisme

  • Par lefigaro.fr
  • Publié le 13/11/2016 à 16:52
Des vagues de deux mètres pourraient se former pendant une période de deux heures, selon les autorités.

Un séisme de magnitude 7,8 a secoué la Nouvelle-Zélande, a annoncé l’Institut de géologie américain. Un tsunami menace actuellement la côte nord-est de l’île du Sud.

Un puissant tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 a frappé le centre de la Nouvelle-Zélande juste après minuit lundi (heure locale) provoquant de nombreux dégâts et déclanchant une alerte au tsunami, a annoncé l’institut américain de veille géologique (USGS).

• De fortes répliques

Le tremblement de terre est survenu lundi à 00h02 locales (dimanche 12h02, heure française) à quelque 90 kilomètres au nord de la ville de Christchurch, sur l’île du Sud, où un séisme de magnitude 6,3 avait fait 185 morts en février 2011. La secousse principale a été suivie par une série de fortes répliques, dont la plus forte avait une magnitude de 6,1.

• Des blessés légers, aucun mort à ce stade

Photo prise à Wellington après le tremblement de terre.

La secousse a été ressentie dans la plupart de la Nouvelle-Zélande. Des blessés légers ont été recensés mais pour l’instant, il n’a été fait état d’aucun mort. «Nous étions endormis et nous nous sommes réveillés en sentant la maison trembler», a témoigné Tamsin Edensor, une mère de deux enfants à Christchurch. «Ca a continué à aller et venir en s’intensifiant», a-t-elle ajouté, en indiquant que le tremblement de terre avait duré «longtemps».

• Des dégâts dans plusieurs villes

Le séisme a provoqué des pannes de courant et de téléphone dans certaines parties du pays. Selon plusieurs médias, des immeubles auraient été endommagés dans la petite ville de Cheviot, près de l’épicentre. À Wellington, des habitants ont raconté que des vitres étaient tombées de certains bâtiments dans la rue. Richard Maclean, porte-parole du conseil municipal de la ville, a indiqué que des habitants avaient été évacués des banlieues côtières situées dans le sud de la ville en raison de la menace de tsunami. Des dégâts structurels ont été constatés sur plusieurs immeubles, a-t-il ajouté.

Des routes ont été très endommagées, comme le montrent ces images prises par un journaliste travaillant à Christchurch.

Source: le figaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils