Les séismographes de Yellowstone déconnectés… attendez de voir pourquoi !!

Les séismographes de Yellowstone déconnectés… attendez de voir pourquoi !!

Une catastrophe plus tragique que Fukushima secouera bientôt les USA?

Des géologues américains sont persuadés que dans les dix prochains jours les Etats-Unis subiront un séisme de 9,3 sur l’échelle de Richter… N’ont-ils pas vu trop de films hollywoodiens? Ou pas…

Si les Etats-Unis vivent dix séismes en dix jours, ce qui les attend ensuite, c’est un séisme de magnitude 9,3. Un tel séisme est capable de provoquer un tsunami destructeur sur la côte ouest du continent, expliquent des experts.

La Californie a connu, le long de la faille de San Andreas, dix séismes de magnitude moyenne au cours des dix derniers jours, soit un séisme par jour. Il s’agit de séismes de magnitude 3,6.

De telles secousses se faisaient sentir de Santa Barbara jusqu’à la frontière mexicaine. Toutes les secousses ont eu lieu dans la même région, d’où la crainte des scientifiques d’une suite catastrophique, précise Express. Concrètement, ils craignent un séisme de 9,3 sur l’échelle de Richter.

Les services d’urgence se préparent déjà à faire face à ce séisme qui serait le plus fort dans la zone de la subduction de Cascadia (la subduction est le processus par lequel une plaque tectonique océanique s’incurve et plonge sous une autre plaque avant de s’enfoncer dans le manteau terrestre). Après avoir frappé cette zone, les secousses se dirigeront provisoirement au nord, le long de la côte ouest des Etats-Unis.

A la suite des séismes de ces derniers temps, les scientifiques du service géologique américain ont rendu publics les résultats d’une étude qui se base sur des simulations informatiques. Selon l’étude, la faille de San Andreas pourrait provoquer des secousses de magnitude 8,3. Et cela inquiète désormais fortement les Américains, ce qui est compréhensible vu que le séisme de 1906 avait presque détruit la ville de San Francisco… Et à l’époque, il s’agissait seulement d’une magnitude 7,9.

Le modèle des scientifiques a permis de déterminer les zones de Cascadia suscitant les plus graves inquiétudes. La zone qui court le principal risque s’étend sur une centaine de kilomètres le long de la côte Pacifique, de la Californie du Nord à l’île de Vancouver.

Ainsi, Portland, Seattle et Vancouver se trouvent dans la zone où agira le tsunami géant prédit par les géologues, un tsunami capable de détruire les grands objets d’infrastructure et de provoquer la mort de millions de personnes.

Pour illustrer l’ampleur de la catastrophe prévue, les scientifiques rappellent le séisme qui a secoué le Japon en 2011. A l’époque, des milliers de personnes ont trouvé la mort dans les secousses, la plupart des immeubles et des villes ont été détruits et inondés, et 11 centrales électriques ont subi des pannes, le plus grand accident survenant dans la centrale nucléaire de Fukushima.

Et voilà que le service géologique des Etats-Unis semble avoir toutes les raisons de s’attendre à un séisme de magnitude 9,3 qui provoquera une vague encore plus destructrice…

source: https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201606211026046417-seisme-usa-catastrophe/

Les séismographes publics ont repéré des tremblements de terre en dehors et à l’intérieur du super-volcan Yellowstone et sont actuellement DÉCONNECTÉS, et le public ne peut donc pas voir les activités sismiques.

En étant capable de voir ce qu’il se passe à l’intérieur et aux alentours de Yellowstone est très intéressant pour plein de gens si il y a soudainement une activité sismique alarmante. Les séismes POURRAIENT (mais pas nécessairement) signaler une éruption qui est imminente.

Du fait que Yellowstone est l’unique « super volcan » du continent Nord Américain, et qu’il est géologiquement TRES actif, si une éruption venait à avoir lieu, les 2/3 de l’ouest des Etats-Unis pourraient potentiellement être touchés par des cendres volcaniques ce qui endommagerait l’écosystème.

Pour donc, les séismographes publics du US Geological Survey (VSGS) sont déconnectés aujourd’hui ? Personne ne nous a répondu. Ce qui est encore plus étrange c’est que les séismographes de l’Université de l’Utah sont aussi déconnectés (du public) en ce moment même et personne n’a encore fourni de réponses pour cela non plus.

Après avoir questionné plusieurs personnes du Centre Sismique de l’Université de l’Utah, une personne nous a contacté par email pour nous envoyer une seule image qui nous a laissé perplexe:

Dans l’image ci-dessous, la ligne verte représente les limites du parc national de Yellowstone. La ligne dorée (à peine visible) représente la bouche du super-volcan, connu sous le nom de Caldera. Les points rouges représentent tous les tremblements de terre qui ont récemment eu lieu dans le super-volcan de Yellowstone. C’est peut-être la raison pour laquelle les séismographes ont soudainement été déconnectés du public?

En 2015, plusieurs routes se sont mis à fondre à Yellowstone à cause de températures extrêmes sous la surface de la Terre. Plusieurs experts sont incapables de dire quand la super éruption aura lieu. Les officiels surveillent l’activité du volcan et empêchent tous les curieux d’entrer sur le site. Ils font tout leur possible pour protéger la vie des citoyens américains.

Le volcanologue, Richard Dunn, a fait le rapport suivant quant à l’activité alarmante du volcan: « Il y a quelque chose qui ne pourra jamais été prédit à l’avance. Les activités silencieuses et invisibles sont assez consternantes en rapport à ce volcan particulier. Notre priorité numéro une est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger la vie de millions de gens sur le continent Américain et dans le monde. »

Ne paniquez pas! Soyez juste conscient du phénomène.

Source: Before It’s News,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils