SITUATION EN FRANCE

SITUATION EN FRANCE

SITUATION EN FRANCE

Publié le 08 juin, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

Par Mylène Vandecasteele – Le 20 mai 2016

En France, des agents de police ont manifesté mercredi contre la haine de la police, qui s’est manifestée plus intensément que jamais au cours de ces derniers jours.

Sur les dernières semaines, 300 policiers ont été blessés lors de diverses manifestations contre la réforme du code du travail, qui vise à faciliter l’accès à l’emploi par l’assouplissement et la simplification des lois sur le travail strictes et complexes.

Pendant ce temps, une vidéo qui a circulé sur internet montre comment des manifestants attaquent une voiture de police, en brisant ses vitres, alors que deux policiers s’y trouvent, et en lançant un cocktail Molotov. Un des policiers occupants sort de la voiture en proie aux flammes et se fait attaquer par un manifestant armé d’un bâton.

Des manifestations violentes contre le modèle de société occidentale, capitaliste et libérale.

Dans le journal Le Figaro, le journaliste Ivan Rioufol estime que son pays sombre lentement mais sûrement dans une guerre civile : « Une situation de pré-guerre civile s’installe en France » écrit-il, en notant que la classe politique et les médias ne semblent pas réagir face à cette réalité.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=LS7e-I4b11o]

Auparavant, lorsque les manifestations dégénéraient, on appelait les CRS (Les Compagnies Républicaines de Sécurité, un corps de la police française) pour réprimer les fauteurs de troubles. Mais, désormais, ce ne sont plus les CRS qui portent les premiers coups de matraque et lancent les attaques, mais « les casseurs qui veulent tuer du flic ».

Ivan Rioufol rapporte les déclarations d’un policier, selon lesquelles la police utilise entre 400 et 1000 « grenades de désenclavement » lors de chaque manifestation, ceci pour assurer sa propre sécurité, et disperser certains manifestants afin de les empêcher de se regrouper pour former des bandes agressives.

« Ce qui se dévoile progressivement est ce que j’annonce dans « La Guerre Civile qui Vient » : La contestation violente du modèle de société occidentale, capitaliste et libérale. Le rejet est porté en commun par la gauche radicalisée et par l’Islam politique, qui fait passer le musulman pour le nouveau damné de la terre. Cet Islam révolutionnaire s’est déjà introduit dans de nombreux syndicats. Il apporte une force conquérante inédite et potentiellement brutale. Il s’est immiscé également dans les rangs de Nuit debout, à travers la défense de la cause palestinienne et le boycott d’Israël (mouvement BDS : Boycott, Désinvestissement et Sanctions). »

« Ces individus et leurs complices soi-disant victimes de la police ont pour objectif la guerre civile, affirme Ivan Rioufol. Or, cette même police est applaudie par une majorité de Français, pour sa vaillance lors des derniers attentats islamistes. »

Source : Msn Actualité

PLEINSFEUX.ORG 

 

2 Replies to “SITUATION EN FRANCE”

  1. Une véritable question qui ne cesse d’être posée au sein de l’opinion publique en Occident, sur la lutte contre le terrorisme à l’échelle du monde. Aussi pour se disculper, les autorités européennes évoquent leurs ordres donnés de bombarder les terroristes qui se déplacent entre la Syrie et l’Irak. Est-ce suffisant comme réponse à leurs peuples respectifs, disant avoir envoyé des porte-avions militaires proche des eaux territoriales syriennes, libyennes, irakiennes, ainsi que l’utilisation des bases aériennes à leur disposition dans la région, pour bombarder là où cela doit être bombardé en Afghanistan et même au Pakistan, ainsi que dans le Sahel africain, et en Libye; que des alliances militaires ont été organisées pour le même but contre le terrorisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. La question, pourquoi n’arrêtent-ils pas ces terroristes qui se déplacent librement entre chaque pays de l’espace Schengen. Est-ce encore assez que de dire à leurs peuples que des forces policières et même militaires ont été déployées dans les villes, les carrefours, et même au domicile de chaque citoyen européen, jusqu’à sa chambre à coucher, pour le mettre à l’abri de ce qui peut lui parvenir par son petit écran de télévision, son ordinateur et les réseaux sociaux que cela suppose, ou son mobile téléphone. Vient la question sensible du citoyen européen conscient à son autorité : pourquoi n’interdisez vous pas aux terroristes qui sont sous vos ordres de rejoindre les organisations terroristes là où elles sévissent ; et si vous n’êtes pas en mesure de pouvoir le faire, pourquoi donc combattez-vous les gouvernements des pays qui les combattent, comme en Syrie, et pourquoi vous n’avez pris aucune disposition contre les pays qui les soutiennent par des financements, et des fournitures d’armes de guerre et de toutes les facilités de déplacement entre les frontières, dans les deux sens pour accomplir leurs terrorismes, comme le font ouvertement les renégats turcs au pouvoir, comme les saoudiens et les qataris. Pourquoi donc fermez-vous les yeux sur les transactions d’armes de guerre, françaises, belges, allemandes, tchèques, polonaises, anglaises, utilisées pour massacrer des civiles innocents, des enfants, des femmes en Syrie, en Irak, en Libye, au Yémen, et pourquoi, et pourquoi, et encore pourquoi. Pour tout ceci, quelles sont les réponses que peuvent donner les leaders politiques européens, s’ils veulent être front avec leurs peuples. Ils leur diront, sans ce terrorisme, toute l’économie occidentale n’est pas capable de tenir debout plus longtemps. Et donc grâce aux pétrodollars des pays du Golfe arabe et persique, que la machine continue de tourner; sans ce terrorisme il n’y aurait aucune prise pour agir sur le plan international. Bien sur, vous peuple européen, vous payez notre politique machiavélique de quelques gouttes de sang, mais en retour, vous bénéficiez de beaucoup de milliards d’euros, pour vos allocations familiales, vos retraites, vos congés payés, votre assurance maladie, votre aide au logement, vos vacances et vos cantines scolaires. – Dans le même temps le choc provoqué par un acte terroriste dans une ville européenne est automatiquement utilisé par les autorités concernées pour restreindre les libertés civiles – Et s’il y a des morts chez les peuples victimes, tournez la tête, cela ne vous regarde pas. Ce sont donc des crimes organisés par des pays dit civilisés, européens, démocratiques, diaboliques, adorateurs des démons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils