RECONCILIATION

RECONCILIATION

Publié le 27 mai, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

Pourquoi il n’y aura jamais de réconciliation entre le système Catholique Romain et l’Église Chrétienne.

Par Geoffrey Grider – Le 13 avril

Non, il ne peut pas y avoir de « réconciliation » entre le système Catholique Romain et la véritable Église Chrétienne, le Corps du Christ, parce que Rome n’en a jamais été une partie.  Le Catholicisme Romain a commencé comme une organisation païenne en 325 après Jésus-Christ et, bien qu’il ait adopté un grand nombre de doctrines chrétiennes comme parler de « naître de nouveau » et le « salut par la grâce à travers la foi uniquement », ils sont comme le loup dans le poulailler en portant des masques de poulets, en picorant le maïs et en essayant de se fondre dans le paysage.

Rome a toujours été l’ennemi des chrétiens, et a passé plus de 3 siècles à les mettre à mort par diverses formes d’exécutions et de tortures.

« Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. »   (1 Timothée 4:1-3)

Partout où vous vous tournez aujourd’hui, les chefs religieux de toutes les marques, de toutes les persuasions et de tous les sexes parlent de réconciliation des Chrétiens avec l’Église Catholique Romaine.  Le Pape François et l’Église Catholique, pour leur part, sont à l’affût pour les recevoir à bras ouverts.  Les deux côtés déclarent que, « dans l’esprit d’amour et de tolérance », ils doivent « être réunifiés » au sein du Corps du Christ.  Maintenant, je suis d’accord qu’il devrait y avoir de l’harmonie au sein du Corps du Christ, autant que possible.  Mais je suis également d’accord que l’Église Catholique est un faux système se faisant passer pour le Christianisme, et non une partie du Corps du Christ, et donc, il n’y a rien à se réconcilier.

Ils sont appelés l’Église Catholique Romaine

Le premier point que je veux soulever est le fait qu’ils ne sont pas une organisation chrétienne.  Quand j’étais un gamin grandissant dans le catholicisme, chaque fois que nous rencontrions quelqu’un de nouveau, nous lui demandions, « Êtes-vous catholique ou chrétien ? ».  L’Église Catholique avait l’habitude d’enseigner et de mettre l’accent sur cette différence dans les années 1960 et 1970.  Ceux d’entre vous qui êtes catholiques savent exactement ce dont je parle.  Nous n’étions pas principalement chrétiens, nous étions catholiques.  La Bible n’a pas été notre guide, le pape l’était.  Ses « énoncés saints », comme la divinité de Marie, étaient acceptés comme infaillibles.  Nous ne confessions pas nos péchés à Dieu, nous les confessions à un prêtre.  En tant que catholiques, quand nous avions besoin d’aide spirituelle, nous n’allions pas directement vers Jésus, nous allions vers sa mère terrestre, Marie.  Nous avons fait ces choses parce que nous étions catholiques romains d’abord et avant tout.

Message du Pape François au Ministère Kenneth Copeland, qui appelle à l’unité dans le Corps du Christ :

« Avec ses doux murmures et son fort accent, le Pape François se présente comme un vieux grand-père aimant qui veut juste vous câliner. »  Mais, ne soyez pas dupe, le Pape François est un faux prophète, un faux enseignant, cherchant à effectuer une autre prise de contrôle sur le Christianisme, comme en 325 après Jésus-Christ.

Même son nom, l’Église Catholique Romaine, vous dit qu’ils ne sont pas des chrétiens.  Rome a toujours été l’ennemi des Chrétiens et Rome a passé plus de 3 siècles à les mettre à mort par diverses formes d’exécutions et de tortures.  Ils vous disent que le mot « catholique » signifie « universel » et il s’agit d’un mensonge total.  « Catholique », comme « travaholique », « chocoholique » et  « alcoolique », est un mot composé qui ressemble à ceci : Cat/holic.  Un voyage rapide à dictionary.com pour une définition de ‘holic’ vous dit qu’il « indique une personne ayant un désir anormal ou une dépendance » sur quelle que soit la première partie du mot.  Ainsi, un « catholique » est quelqu’un qui est dépendant ou livré aux chats.  Je sais que çà semble drôle, mais, quand on sait que les racines de l’Église Catholique sont profondément ancrées dans l’Égypte ancienne et Babylone où les chats y étaient adorés, alors, les choses commencent à prendre tout leur sens.

La Rome Païenne a créé l’Église Catholique comme une prise de contrôle hostile sur le Christianisme.

C’était en l’an 325 après Jésus-Christ que l’empereur Constantin a créé ce qui est devenu connu comme l’Église Catholique.  Pendant les 280 premières années de l’histoire chrétienne, le Christianisme a été interdit par l’Empire Romain, et les chrétiens y ont été terriblement persécutés.  Cela a changé après la supposée « conversion » de l’empereur romain Constantin.  Constantin a fourni la tolérance religieuse avec l’Édit de Milan, en 313, éliminant ainsi efficacement l’interdiction du Christianisme.  Plus tard, en l’an 325, Constantin a demandé le Conseil de Nicée dans une tentative d’unifier le Christianisme.  Constantin voyait le Christianisme comme une religion qui pourrait unifier l’Empire Romain, qui, à cette époque, commençait à se fragmenter et à se diviser.  Bien que cela puisse avoir semblé être un développement positif pour l’église chrétienne, les résultats ont été tout sauf positifs.  De même que Constantine a refusé d’embrasser totalement la foi chrétienne, mais a continué beaucoup de ses croyances et de ses pratiques païennes, de sorte que l’église chrétienne dont Constantin faisait la promotion était un mélange de vrai Christianisme et de paganisme romain.

Tony Palmer prêche que « nous sommes tous catholiques maintenant » à l’église de Kenneth Copeland :

Regardez la vidéo (sous titre français) au complet si vous avez l’estomac solide.  Les faits saillants comprennent Kenneth Copeland canalisant Satan après avoir abandonné son église à Rome.

L’origine de l’Église Catholique est un compromis tragique du Christianisme avec les religions païennes qui l’entouraient.  Au lieu de proclamer l’Évangile et de convertir les païens, l’Église Catholique « christianisait » les religions païennes, et « paganisait » le Christianisme.  En brouillant les différences et en effaçant les distinctions, l’Église Catholique s’est rendue elle-même attrayante pour les populations de l’Empire Romain.  Un résultat a été que l’Église Catholique est devenue la religion suprême dans le monde romain pendant des siècles.  Cependant, un autre résultat est la forme la plus dominante du Christianisme s’apostasiant du vrai évangile de Jésus-Christ et de la vraie proclamation de la Parole de Dieu.

Rick Warren, fondateur de Chrislam, appelle le Pape François « Notre Pape » dans une entrevue avec l’agence de nouvelles catholique :

Rick Warren, le loup ultime en vêtements de brebis chrétiennes, est un porte-parole du Vatican en les aidants à unir les chrétiens et les musulmans sous la bannière du Vatican.

C’était peu de temps après ce moment de l’histoire qu’a commencé ce que l’on appelait dans les écoles, l’Âge des Ténèbres.  Rome a cessé d’être un empire politique et est devenu un empire papal païen.  Le Christianisme biblique ne serait plus vu à nouveau jusqu’à ce que la Réforme Protestante se libère des entraves païennes de Rome et sorte à la lumière.  La réponse de Rome a été trois siècles de violence et d’effusions de sang dans l’Inquisition Espagnole.  En 2016, ils prennent à nouveau un autre coup en enveloppant l’Église Laodicéenne actuelle entre les bras de Mère Rome.

Le système catholique a toujours été et sera toujours une forme païenne de  religion.

En conclusion, non, il ne peut pas y avoir de « réconciliation » entre le système Catholique Romain et la véritable Église Chrétienne, le Corps du Christ, parce que Rome n’en a jamais été une partie.  Cette église a commencé comme une organisation païenne en 325 après Jésus-Christ, et, bien qu’elle ait adopté un grand nombre de doctrines chrétiennes comme parler de «naître de nouveau» et le « salut par la grâce à travers la foi uniquement », ils sont comme le loup dans le poulailler portant des masques de poulets, picorant le maïs et  essayant de se fondre dans le décor.

« Et il me transporta en esprit dans un désert.  Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.  Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles.  Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.  Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. »  (Apocalypse 17:3-5)

Les charismatiques, les pentecôtistes et l’église émergente se dirigent à toute vitesse vers une unification avec la prostituée romaine.  Ils le font parce qu’ils n’ont aucun fondement avec les enseignements doctrinaux bibliques qui ont été écrits justement pour empêcher cela.  Apocalypse 17 et 18 vous montrent clairement la vraie nature satanique de l’Église Catholique Romaine, et ce que sera bientôt sa fin prochaine.

J’étais catholique, et le Seigneur m’a sauvé en 1990 quand, à travers les pages ouvertes d’une Bible du Roi Jacques, je fis la « grande transaction » et je suis devenu né de nouveau.  Je suis certain qu’il y a beaucoup de catholiques sauvés malgré les faux enseignements païens de l’Église Catholique Romaine, mais, l’église romaine n’a jamais été chrétienne, et elle ne le sera jamais.  Au lieu de la réconciliation, nous invitons les catholiques à s’éloigner de la femme qui chevauche la bête.

Laisser la Bible avoir le dernier mot à ce sujet :

« Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. » (Apocalypse 18:4)

Source : Now The End Begins

Traduit par PLEINSFEUX.ORG