Palmyre humiliée mais Palmyre libérée

Palmyre humiliée mais Palmyre libérée

L’armée syrienne a repris dimanche le contrôle de la cité antique de Palmyre après en avoir chassé les forces du groupe État islamique. Elle a pu compter sur l’aviation et les forces spéciales russes ainsi que sur les forces du Hezbollah libanais.

Il s’agit d’une victoire stratégique pour le régime de Bachar al Assad

C’est un revers important pour Daech qui occupait cette ville antique depuis près d’un an. L’offensive pour reprendre Palmyre a duré 20 jours et il s’agit de la victoire la plus importante du régime face à l’Etat islamique depuis l’intervention de la Russie dans ce conflit.

Le régime syrien va désormais pouvoir avancer vers la frontière avec l’Irak, contrôlée en grande partie par les djihadistes.

Au delà de la stratégie il s’agit aussi d’une victoire symbolique pour le régime Alaouite

Bachar al Assad sera le premier à tirer de cette victoire les bénéfices en termes d’image. D’abord auprès des Russes car cette victoire confirme la force de leur indéfectible alliance. Mais aussi auprès des capitales occidentales qui voient désormais en Bachar un allié dans la lutte contre le terrorisme. Premier symbole au niveau international : Ban Ki moon a salué cette reprise de Palmyre.

On le sait Palmyre était un joyau antique. L’Etat islamique a-t-il causé beaucoup de dégâts ?

Il y a quelques jours, le directeur des Antiquités et des Musées de Syrie se disait inquiet de découvrir l’étendue des destructions infligées. Il estime désormais que les images tournées par un drone au cours des derniers jours sont plutôt rassurantes : elles laissent apparaître que plusieurs monuments célèbres, comme l’amphithéâtre ou une longue colonnade, sont toujours debout. Ces monuments n’auraient donc pas connu le même sort que les deux temples ou l’Arc de triomphe dynamités l’été dernier par les djihadistes. Avec les combats à l’artillerie lourde de ces derniers jours, le sort du site demeure néanmoins fragile.

 

entaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43’000 commentaires retenus sur plus de 400’000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n’arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.

Source: lesobservateurs.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils