FRAPPES RUSSES. Les forces syriennes se rapprochent lentement mais sûrement de Raqqa

FRAPPES RUSSES. Les forces syriennes se rapprochent lentement mais sûrement de Raqqa

MamAfrika TV | Par Allain Jules

Les villes entourant la capitale de terroristes de Daesh sont prises une à une par, soit l’armée arabe syrienne, soit, par la Protection du peuple kurde (YPG). Une très mauvaise nouvelle pour les terroristes et leurs soutiens en Syrie. 

Tôt ce matin, la force aérienne syrienne a attaqué et détruit un convoi militaire du groupe terroriste Daesh, qui se déplaçait vers la ville de Ein Issa, dans la province de Raqqa. Les avions de chasse syriens ont laminé ce convoi de plusieurs véhicules, qui sont parti en fumée ainsi que leurs occupants. Un nouveau coup porté à Daesh, au moment où ils sont au plus mal, ne pouvant plus vendre librement le pétrole syrien en Turquie.

Avec l’appui des frappes russo-syriennes, la province de Raqqa revient peu à peu dans l’escarcelle de la Syrie. Quant aux villes proches de la frontière avec la Turquie, qui sont entre les mains de Daesh, elles aussi subissent de lourdes attaques de la part des troupes de la Protection du peuple kurde (YPG), appuyées par les Forces démocratiques syriennes (SDF). Une union qui met en rogne les Etats-Unis, et fait rager les autorités turques prêtent à tout pour faire échouer le plan russo-syrien vers la victoire totale contre le terrorisme…

Cet ensemble de victoires fait craindre le pire aux terroristes qui ne savent plus comment faire pour quitter Raqqa ou protéger les villes alentours. Beaucoup de terroristes de nationalité syrienne ont l’intention de se rendre. Ceci crée de vives tensions au sein de l’état major de Daesh. Aujourd’hui, plus de 250 militants, dans la province méridionale de Daraa, ont déposé les armes et se sont rendus aux responsables syriens.

Sur le terrain, les forces gouvernementales et pro-gouvernementales continuent de progresser à travers le pays. La Russie accentue ses bombardements. Les forces gouvernementales ont commencé à déminer la route qui passe par Khanasser, ville située à 50 km d’Alep. Pendant ce temps-là, L’Arabie saoudite crie au scandale, en accusant Moscou et Damas de violer le cessez-le-feu. Daesh est-il définitivement l’Arabie saoudite ?

Source: alainjules.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils