Nos lecteurs nous prient de publier

Nos lecteurs nous prient de publier

Message à transmettre aux membres du Conseil fédéral 2016

Pour Madame la Conseillère fédérale Doris Leuthard:

Madame la conseillère fédérale,

Vous êtes confrontée actuellement à la thématique de la SSR, de son financement et de son but. Votre crainte est de voir que le peuple refuse, par un prochain scrutin, de continuer à financer cette “institution”.

Vous parlez de service public mais la grande question, celle que vous devez aborder en premier, est d’examiner si ce service dit public l’est encore avant de vous attaquer aux problèmes secondaires de la SSR.

Si vous lisez les commentaires et les prises de position du public sur les forums et autres canaux de diffusion à la disposition de la population vous rendrez compte qu’en ce qui concerne la Suisse romande les RTS (radio et TV) sont devenues des plateformes de la propagande gauchiste.

Le “journal du matin” où le “journaliste” pratique avec grand art la question orientée, lorsqu’il interroge un invité, du style: ” – Ne pensez-vous pas que monsieur Untel de l’UDC a des idées fascistes” au lieu de: “- Que pensez vous des idées de monsieur Untel de l’UDC”, ce qui serait faire du vrai journalisme.

D’autre part, depuis 8 mois, j’ai chronométré les temps de parole accordés aux interviewés (“journal du matin”, “forum” à la radio et “infrarouge” à la TV) et j’ai constaté que ceux accordés aux gauchistes dont les verts font aussi partie est d’environ 72% alors que le temps accordé à la droite est d’environ 28%; je vous laisse juge de l’impartialité et de la neutralité de ces médias.

Si vous voulez que l’opinion du peuple soutienne le service public  il faut qu’il redevienne réellement public en s’adressant à toute la population.

Cela signifie qu’un sérieux coup de balai doit intervenir dans ces entités (en tout cas en Romandie) et que l’on apprenne aux journalistes de ces médias le strict respect de leur auditoire (dont je rappelle qu’il a massivement voté à droite lors des dernières élections) en gardant leurs états d’âme et leurs opinions politiques pour eux, qu’ils n’oublient pas qu’ils sont payés par leurs auditeurs et qu’ils leur doivent le respect en faisant preuve d’une stricte neutralité.

Pour les journalistes “analystes” un temps de parole identique doit être accordé aux pro-gauche et aux pro-droite

Continuez à faire du bon boulot et l’info ci-dessus peut contribuer à ce que le CF fasse les bonnes analyses et prenne les bonnes options.

Veuillez agréer Madame la conseillère fédérale, mes meilleures salutations et joyeuses fêtes.

P. Lauper

1820 Montreux

lesobservateurs.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils