Faut-il prier pour les djihadistes ?

Faut-il prier pour les djihadistes ?

CHRONIQUE | Une foi, mille questions | 03/09/2014 | Numéro 1912 | Par Abbé Simon Chouanard

djihadiste djihad islam radical état islamique daech

©Oleg Zabielin / Shutterstock.com

Je vois principalement trois raisons d’intercéder de plus belle pour la conversion et le salut des djihadistes…

1. Avec autorité, Jésus a définitivement inauguré la voie d’un amour sans limite : « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux… » (Mt 5, 44).

Ce qui distingue le chrétien du païen, c’est l’exercice de cette charité inconditionnelle et non bornée.

La nouveauté radicale de la Nouvelle Alliance se forge à travers le choix éclairé de cet amour qui « supporte tout, endure tout, espère tout » (1 Co 12).

Sachant que le Seigneur ne s’est pas contenté de l’enseigner : Il a aimé jusqu’à ses bourreaux. Pour nous, avant d’être un com-mandement à mettre en œuvre, la « loi nouvelle » est un don à recevoir : l’Esprit Saint qui jaillit du côté transpercé du Rédempteur.

2. Pour autant, comme toute prière, cette supplication doit rester humble (1). Nul ne peut s’estimer étranger à la folie du mal, quel qu’il soit.

En l’occurrence, n’est-ce pas l’occasion de reconnaître la grâce imméritée d’avoir reçu le don de la vraie foi ?

Certains musulmans naissent et grandissent sur le sol de la « fille aînée de l’Église » sans que le vrai visage du Dieu vivant leur soit révélé ; la sacro-sainte tolérance, alibi bien confortable, laisse prospérer le pire !

« Ce sont nos péchés qui font la force des Barbares », écrivait saint Jérôme en apprenant la dévastation de Rome…

Soyons honnêtes : prier pour les djihadistes, n’est-ce pas participer, en ouvrier de la dernière heure, à une mission manquée ? « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (2 Tm 2, 3-4) ! En sommes-nous convaincus ?

En priant l’Esprit Saint de venir visiter le cœur des ennemis de Dieu, nous appelons un feu plus brûlant que celui de l’enfer !

 

3. Enfin, pour ceux qui soupçonneraient cette invitation comme relevant d’une miséricorde mal inspirée, précisons qu’en priant l’Esprit Saint de venir visiter le cœur des ennemis de Dieu et de ses enfants, nous appelons un feu plus brûlant que celui de l’enfer !

Car les assauts de la grâce divine sont encore plus violents que ceux de la justice des hommes. Je ne suis pas sûr que cette méthode soit la plus « douce ». Être désarmé par Dieu peut paraître la plus redoutable des défaites (la plus salutaire aussi). Nous visons la victoire plus grande, plus large, plus profonde de l’Amour – aux dimensions du cœur du Christ !

Abbé Simon Chouanard.

(1) Lc 18, 9-14.

source: famillechretienne.fr

One Reply to “Faut-il prier pour les djihadistes ?”

  1. Bonjour, à mon avis, mieux vaut commencer à prier pour nous, pour que notre seigneur Jésus Christ nous enseigne à enseigner(au mieux) sa vérité. Ensuite, oui nous nous devons de prier pour le salut des autres. Ceci est claire comme de l’eau de roche, qui confond la pierre de son reflet. Amen! Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :