© Sputnik. Alexander Vilf

Des médias occidentaux ont affirmé en octobre, se référant à la Société médicale syro-américaine enregistrée aux Etats-Unis, que des avions russes avaient bombardé des hôpitaux à Al-Eis, Al-Hader, Khan Tuman, Al-Sarba, Sarmine et Latamna.

Le ministère russe de la Défense a démenti lundi les informations diffusées la semaine dernière par plusieurs médias dont le journal américain Wall Street Journal.

« Nous avons vérifié ces informations. Il s’est avéré que Sarmine est la seule des villes mentionnées à posséder un hôpital. Il n’y a pas d’hôpitaux ni de personnel médical dans les villages d’Al-Eis, d’Al-Hader, de Khan Tuman, d’Al-Sarba et de Latamna », a déclaré le ministère de la Défense.

Site de la Radio Liberty
Site de la Radio Liberty

Certaines éditions ont même affirmé, en référence à des sources anonymes, que les frappes auraient fait 12 morts et 30 blessés dans l’hôpital.

« Ces déclarations n’ont été étayées d’aucune preuve. On ne voit qu’une vidéo qui, selon ces médias, représenterait la destruction d’un hôpital à Sarmine, dans la province d’Idleb », a indiqué le ministère.

Ces images montrent le chantier de l’hôpital de Sarmine en 2014.

En haut à gauche, on peut voir un édifice en forme de coupole. Le bâtiment est marqué par un cercle rouge.

Ces photos aériennes ont été prises par des pilotes russes à Sarmine le 31 octobre 2015.

Photos aériennes prises par des pilotes russes à Sarmine le 31 octobre 2015
Photos aériennes prises par des pilotes russes à Sarmine le 31 octobre 2015

 

On voit bien l’hôpital, situé à côté du bâtiment en forme de coupole. L’hôpital est absolument intact tout comme l’ensemble de la rue.

Publicités

Une pensée sur “Hôpitaux bombardés en Syrie: la Russie dément et fournit des preuves”

  1. Les usa se croient les seuls sur cette terre ,se permettant de faire ce qu’ils veulent faire des pays. La honte fait qu’ils sont vomis par tous.la Russie a mis leur cul dehors…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.