Publicités

Une pensée sur “Scoop :les Américains auraient planifié de lancer une diversion contre les troupes russes en Syrie en se servant… des Géorgiens et des Ukrainiens!”

  1. Dans quel but a été faite cette annonce par les responsables militaires américains du Pentagone, d’introduire sur le sol de la République Arabe Syrienne une soixantaine de soldats des forces spéciales, pour apporter une expertises militaires à une opposition syrienne armée sur place, contre l’autorité syrienne; mais, pour combattre prioritairement Da3ach, du moins ce que prétendent faire faire les américains en Syrie. En fait d’opposition modérée armée, y a-t-il dans le monde une telle opposition modérée armée, tolérée par un état de droit, c’est donc un phénomène exceptionnel existant que seulement Syrie, ou ce que veulent nous faire avaler l’impérialisme américain, qui chez lui, une telle opposition modérée armée serait éliminée militairement dans les vingt quatre heures sans ménagement. Pourquoi donc cette déclaration américaine par Barak Obama en personne, justement à ce moment précis. Le paradoxe c’est comment comprendre cette déclaration américaine d’envoyer des troupes sur le sol syrien, dans le même temps, à Viennes, en Autriche par deux fois, le représentant du secrétariat d’état aux affaires étrangères des USA , Mr John Kerry organisa une première réunion regroupant les USA, la Russie, la Turquie et l’Arabie Saoudite pour faire le point ; et dans le deuxième temps une réunion plus élargie regroupant presque tous les comploteurs contre la Syrie ; Union européenne, ONU, USA, la Ligue Arabe, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Turquie, et les laquais du Conseil de Coopération du Golfe arabe et persique, Arabie Saoudite, Qatar, E.A.U, Jordanie; face à eux la Russie, l’Iran, l’Irak, et d’une certaine manière l’Egypte dont la prise de position reste subordonnée à ses besoins d’aide des saoudiens et des américains ; mais paradoxalement en l’absence du premier concerné qui est la République Arabe Syrienne. Cette seconde réunion à Viennes discuta de trouver une solution politique à ce qui se passe de troubles en Syrie. Les uns ont parlé de démocratie, alors qu’ils ne sont pas démocrates, comme les saoudiens ; les autres ont parlé d’agression impérialiste contre la République Arabe Syrienne durant ce dit ‘’Printemps Arabe’’. Qu’est ce qui explique donc cette annonce américaine, d’envoyer en violation de la souveraineté syrienne, des troupes commandos spéciaux, au nombre de 50 sur son sol, pour s’entrainer et entrainer d’autres troupes déclarés opposition modérée armée contre le gouvernement syrien; mais soi-disant pour combattre Da3ach dans un premier temps. Cette violation selon moi ne peut se faire, premièrement la déclaration russe affirmant que c’est là une violation de la souveraineté de l’état syrien, ce qui constituerait certainement une nouvelle agression contre ce même état. Comment vont-ils atterrir ces soldats américains, de la Lune, ou par les terres turques, c’est encore une violation du territoire syrien, par l’introduction d’homme armés, spécialistes, du sabotage et renseignement américains. C’est ce qui fait que la Russie déjà hausse le temps encore plus qu’avant, c’est ce qui est exprimé par Sergei Lavrov, disant que la Russie est officiellement autorisée par les autorités syriennes, par son gouvernement légitime, et son Président Bachar el-Asad, pour toute cette aide militaire russe, autorisée par la Douma russe après demande du Président de la Fédération de Russie. Son aviation de guerre pour seconder celle de l’armée syrienne , et toutes les nécessités militaires qui l’accompagnent sont juridiquement sur le plus international légaux, et sur le plan de l’état syrien, parfaitement légaux entre deux états alliés ; ce que les américains ne disposent d’aucune autorisation, du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, ni du Gouvernement syrien, même de survoler par leurs avions de guerre l’espace aérien syrien, qu’il faut remettre en question, par une convocation au Conseil de Sécurités des Nations-Unies, demandée par la Russie et la Syrie, contre les états-uniens qui agissent illégalement dans l’espace aérien syrien. La supercherie étant mise à jour de cet américain, gonflant l’importance de Da3ach, qui dit-il nécessitera une dizaine d’années avant d’arriver à l’éliminer, de manière à permettre à cet américain de se déployer comme bon lui semble dans tout le Moyen-Orient, selon ses normes et ses désirâtes. Comme preuve, tout dernièrement ces avions américains de combat ont laissé faire une offensive de Da3ch dans les zones de Dair ez-Zor et de Raqqa, en territoire syrien, pour les laisser couper la route désertique entre Khanasser et la ville de Sphéira. Au contraire ce sont des parachutages d’armes, de munitions, de vivres, de drogues, et de médicaments par ces mêmes avions américains de guerre aux bénéfices des terroristes, en tous lieux syriens et irakiens. Simplement ces deux cas montrent bien ce programme américain déclaré de combattre Da3ach, et qui n’est qu’une ruse contre la République Arabe Syrienne, la République Irakienne et leurs peuples. En plus de cela comme preuve des véritables intentions américaines, c’est leurs bombardements par deux fois de centrales électriques dans la zone de Radwania dans la banlieue d’Alep, ainsi que des raffineries syriennes de pétrole brute dans la Hassaqa et à Deir ez-Zor pas plus tard que la semaine passée. Pourquoi donc ce parachutage d’armes par les américains aux bénéfices du terrorise dans la zone de Salah-Eddine, et de Mossoul en Irak pour Da3ach, ce que les autorités militaires irakiennes ont intercepté tout dernièrement. Quelle est la raison de ces avions américains de guerre qui ont atterrie dans l’aéroport irakien de Tal-A3far pour livrer des armes et des munitions aux mêmes terroristes de Da3ach. Toutes ces découvertes obligeront les américains à changer de méthodes et de trouver une autre façon de faire. Est-ce cette annonce d’envoyer sur le terrain syrien une cinquantaine de ses commandos pour former des terroristes sur place, une autre façon de procéder, c’est la question. De toutes manières ces frappes victorieuses depuis le ciel par les forces aériennes syriennes secondées par l’aviation russe, en plus de ce qui se déroule au sol par l’armée arabe syrien au moyen de son artillerie lourde, de ses charres de guerre, et par ses commandos d’assauts pour libérer ce qui venait d’être bombardé du ciel et pilonné du sol. La présence des combattants du Hezbollah libanais aux côtés de l’armée arabe syrienne, démontre qu’il s’agit d’un front complet de résistance bien coordonné. Toutes ces actions vont totalement ruiner tous les investissements américains, sionistes avec ses alliés turcs et leurs laquais arabes qui ont tant investi en soutiens, en armes en munitions, en logistique, en finances, en diplomatie, en politique, par des décisions d’embargos économiques contre l’état syrien ; en coûts pour les terroristes et mercenaires à leur service, et en coûts pour des séjour prolongés dans des hôtels de luxe pour leurs marionnettes traitres syriens, durant plus de quatre années et demie.
    C’est une vision déformée que l’on doit reformer autrement. Le prix élevé de l’intervention des forces aériennes de la Fédération de Russie, aux côtés des forces aériennes syriennes, est un poids naturel accepté par l’autorité russe, et qui s’ajoute en ce temps aux sanctions occidentales contre la Russie. Le prix du baril de pétrole ajoutant à cette peine. C’est par cette vague que cherchent à naviguer les médias mensonges occidentales pour tenter de braquer l’opinion interne russe contre son autorité, et Vladimir Poutine en particulier. Le nationalisme russe comme un bouclier lui fait face, par la nouvelle politique économique russe depuis un certain temps consistant à ne pas dépendre de l’économie étrangère occidentale, américaine en tête. De telle manière que les produits habituellement importés de l’Occident, Allemagne, France, Grande-Bretagne, USA, sont désormais en pleine marche d’être produit par l’industrie de la Fédération de Russie, quant aux produits alimentaires qui ne sont pas cultivés en terre russe, ils seront désormais importés des pays du BICS dont la Russie fait partie. La Douma russe, qui a donné le feu vert à l’exécutif russe d’utiliser les forces militaires hors de Russie, peut d’un moment ou un autre décider de cesser cette emploi des forces militaires russe à l’étranger, cependant une telle décision sera totalement négative et destructrice pour la Fédération de Russie en tant puissance mondiale, Par conséquent cette aide militaire pour les forces militaires de l’état syrien, ne s’arrêteront que lorsque le terrorisme en Syrie sera hors d’état de nuire, Cette aide russe s’étendra à l’Irak et en tous lieux où sévit le terrorisme, car celui-ci menace aussi la Fédération de Russie. J’ose nuancer pour ce qui concerne la Fédération de Russie, actuellement dirigée par Vladimir Poutine qui cherche à nettoyer le Moyen-Orient de tout terrorisme pour assurer une continuité dans son plan pour une nouvelle route de la soie, plus moderne qui éviterait les océans et les mers dominés par la puissance maritime américaine. Il faut donc en Iran, en Irak et en Syrie, des économies prospères pour la réussite de cette route, pas des zones troublées par des guerres sans cesse. Cependant, d’un point de vue militaire, si les USA ont beaucoup de porte-avions, les russes ont compensé ce manque par des sous-marins atomiques porteur de missiles nucléaires. Pour chaque porte-avions américain de construit la même année une dizaine de sous-marins côté russe. La géostratégie russe et chinoise, c’est l’échange gagnant gagnant, et non l’échange inégal, celui du capitalisme sauvage. Américain. Pour ce qui est de la Palestine, occupée par les sionistes, la position des russes pour cette injustice envers le peuple palestinien est différente de celle des iraniens, des syriens avec Bachar el-Asad, du Hezbollah libanais. Pour les russes il y a de nombreux sionistes qui portent encore la nationalité russe; mais il y a également autant de syriens qui porte la nationalité russe, c’est donc mitigé. Je pense qu’ils seront du côté des palestiniens pour réaliser le droit pour leur état indépendant à côté d’Israël. Tandis que le peuple palestinien veut libérer sa patrie entièrement de cette occupation sioniste. C’est le point de vue du Hezbollah, de l’Iran et d’une certaine manière de la Syrie. En tout cas, cela va lentement, mais la finitude de cette entité sioniste s’approche beaucoup plus vite qu’on le croit ou le voit. C’est comme la présence française en Algérie ; qui l’eu crut ou imaginé avant 1945. Même jusqu’en 1954, la chose n’était pas certaine. C’est ainsi que vont les choses, des bonds qualitatifs dès qu’il y a quantité, quantité de morts, de sacrifices, de luttes, de résistance populaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.