Publicités
Le Front al-Nosra s’unit avec l’EI et veut devenir l'”opposition modérée”

Le Front al-Nosra s’unit avec l’EI et veut devenir l'”opposition modérée”

D’après le chef du service opérations de l’Etat-major général des Forces armées russes, le Front al-Nosra compte fusionner avec l’Etat islamique dans la province de Hama.

Les combattants du groupe terroriste Front al-Nosra ont pris la décision d’unir leurs forces avec l’Etat islamique, ainsi que de renier la symbolique d’al-Nosra pour devenir le groupe salafiste Ahrar al-Sham considéré par l’Occident comme faisant partie de l'”opposition modérée”, a déclaré vendredi le chef du service opérations de l’Etat-major russe, le général Andreï Kartapolov.

“Dans la province de Hama dans le contexte de l’offensive de l’armée syrienne, les chefs des groupes (qui composent, ndlr) le Front al-Nosra ont pris la décision de s’unir avec l’EI”, a fait savoir M. Kartapolov.

Plus tôt, le ministère russe de la Défense avait déclaré que les tensions entre les différents groupes terroristes en Syrie augmentent, ce qui est lié à la lutte pour le contrôle des territoires et des sources de revenu.

De même, d’après lui, les terroristes tentent de compléter leurs groupes par des recrutements de nouveaux combattants.

Or, avec l’avancée des troupes gouvernementales, les terroristes qui se sont retrouvés dans ces régions, tentent de leur échapper en se déclarant de l'”opposition modérée”.

“Pour obtenir un soutien politique et de l’aide financière de l’étranger, les chefs d’un certain nombre de groupes affiliés au Front al-Nosra ont pris la décision de renier leurs symboles pour passer sous la bannière de Ahrar al-Sham qui est considéré par l’Occident comme faisant partie de l’+opposition modérée+”, a conclu le général.

Cellule44: “On comprend mieux maintenant l’envoi par les américains d’une cinquantaine de conseillers militaires américains qui se rendront dans le nord de la Syrie.Washington tente de reprendre la main, car une opposition modérée est indispensable sur le terrain pour pouvoir en temps voulu présenter cette opposition “modérée” lors du réglement  politique du conflit syrien,car la volonté de se débarrasser de Bachar el Assad est très vive.”

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils