Administration

Yussi Elon Shahak


Drôle d’affaire d’autant qu’aucun média occidental n’en parle ! Il convient de rappeler que ce site web rassemble plusieurs collaborateurs aux avis différents. Je tiens à préciser pour ma part, Salim LAÏBI, je ne crois pas du tout en une Russie indépendante et loyale, une force opposée au Nouvel Ordre Mondial atlantiste. Je l’ai maintes fois répété, j’en profite pour le redire encore une fois. Idem pour le régime de Bachar, j’en ai déjà parlé dans mes textes et conférences. Nous ne sommes pas naïfs à ce point et avons la mémoire longue.


Confrontation USA-Russie imminente, mais reportée – Des sionistes au sein de l’administration US tirent les ficelles en coulisses – Officier israélien capturé par l’armée irakienne populaire, par l’intermédiaire du renseignement du DESI.

Une autre centrale électrique qui alimente la ville de Alep a été frappée par des avions de chasse US. Un informateur fiable nous a dit : « Des mains cachées au sein de l’administration agissent dans un but intéressé en attaquant les installations civiles syriennes au vu des frappes aériennes russes incessantes contre l’ISIS et ses filiales. »

Dimanche, des avions US ont attaqué des infrastructures civiles à Mare’a, Tal Sha’er et al-Bab, dans la campagne d’Alep. L’attentat a coupé l’alimentation de la plupart des quartiers de la ville d’Alep.

Cette infraction vient seulement 8 jours après que deux chasseurs F-16 appartenant à la coalition menée par les USA aient pris pour cible deux centrales électriques dans la région de al-Radwaniyeh, à l’est de la ville d’Alep, coupant l’alimentation électrique de la région. La question importante ici est « qui a ordonné aux avions de voler et de détruire les infrastructures syriennes ? »

L’informateur pense que la confrontation US-russe est imminente, mais maintenant reportée. Les Russes sont conscients du fait que,

Des éléments sionistes s’activent à crisper les relations Russie-USA, en formant leurs partisans à [contrer] toute sérieuse collaboration possible entre les deux puissances mondiales en Syrie et dans la région.

Agissant dans l’ombre, des officiers d’ordonnance ne s’épargnent aucun effort pour gâcher la relation personnelle calme établie entre le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine. Il n’est pas secret qu’Obama n’a pas actuellement le plein contrôle de l’armée. Il y a dans la place des gens qui ont leur propre ordre du jour, incompatible avec les usages normalement suivis par l’armée US.

Le Haut Représentant des Affaires étrangères US au Parlement et le secrétaire général du DESI –European Department for Security and Information –, l’Ambassadeur Dr Haissam Bou-Said, ont confirmé que l’armée irakienne populaire avait capturé un officier israélien dont le nom est Yussi Elon Shahak, d’après les renseignements fournis par l’US international Parliament et l’European Department for Security and Information. L’officier a pour grade général de brigade, et34356578765Az231434 pour matricule militaire. Cela nous rappelle le général de brigade israélien tué dans la ville syrienne de Quneitra, lors d’une réunion avec des dirigeants de groupes terroristes.

Bou-Said a aussi révélé une exécution de masse de plus de quatre-vingt-cinq meneurs de l’« unité d’élite » de l’ISIS, la plupart Tchétchènes, en plus d’un petit nombre d’Irakiens, dans la « région d’Al Saynieh », à côté de Mosel. Ils ont été inculpés pour avoir communiqué avec l’ennemi.

Un groupe de Tchétchènes et d’étrangers, qui se sont infiltrés en Russie par l’Ukraine en venant de Mosel, ont été capturés par les autorités locales », a dit Bou Said. Ce renseignement a été confirmé par le comité Quartet Security, incluant Russie, Syrie, Iran et Irak. On pense que d’autres groupes sont toujours positionnés en Ukraine, leur but étant de mener des activités terroristes contre Moscou. Les responsables sont experts en électronique et en explosifs.

Nahed Al-Husaini


Par Nahed Al-Husseini. Elle est chef du bureau pour Veterans Today à Damas. Elle est membre de l’Institut américain d’études stratégiques du Moyen-Orient (États-Unis) et sert aussi en tant de directrice adjointe du Congrès arabo Américain et Musulman (Detroit, États-Unis). Elle possède un diplôme de littérature anglaise obtenu à Damas en 1987. Elle a travaillé aussi comme journaliste freelance pour CNN, CBS, ABS en Syrie. Elle a aussi été journaliste pour le journal turc Aydinlik et de nombreuses autres agences. Elle parle couramment l’anglais et l’arabe.

Libre-Penseur

Publicités

Une pensée sur “Un général israélien commandant l’EI capturé en Irak”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.