Syrie. La bataille d’Idlib a commencé

Syrie. La bataille d’Idlib a commencé

Syrie. La bataille d’Idlib a commencé

De l’Ouest du gouvernorat d’Alep jusqu’au Nord du gouvernorat de Hama s’étend un dispositif compact de plusieurs groupes de rebelles islamiques : ASL, Jaish al-Fatah, al-Nusra Front (branche syrienne d’Al-Qaïda), DAECH, etc… L’Armée syrienne a décidé tout d’abord d’isoler la ville d’Alep et de commencer le nettoyage de la zone Hama-Idlib des rebelles pour prévenir toute attaque contre la province de Lattaquié à l’Ouest, où se trouve la base aérienne de la Russie. Par conséquent, la zone située entre Hama et Idlib, mais plus particulièrement la ville d’Idlib et ses environs, sera le lieu où très probablement se déroulera la bataille la plus acharnée du théâtre des opérations militaires en Syrie.terrorist-islamic-map

Il est à noter qu’au début de 2014, l’armée syrienne avait presque réussi à prendre le contrôle de la route de Damas-Alep. L’apparition de l’Etat Islamique et l’offensive de ce groupe dans l’est et le nord de la Syrie avaient alors obligé l’armée syrienne à transférer des forces importantes dans le centre du pays pour stopper l’avancée du groupe terroriste. S’étant heurté à la résistance de l’armée syrienne, l’EI, qui disposait de milliers de Pick-up Toyota armés de mitrailleuses, s’étaient réorienté vers l’Ouest et le nord de l’Irak.

Le mystère des milliers de camionnettes Toyota de l’EI

Le Front al-Nusra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a déployé des forces supplémentaires pour renforcer sa ligne défensive au nord du gouvernorat de Hama. Après la visite du chef de la CIA, John Brennan, en Arabie Saoudite la semaine dernière, les Saoudiens ont livré au moins 500 missiles américains antichars BGM-71 TOW et des munitions en Syrie. Dans le Nord du gouvernorat de Hama, les groupes rebelles ont créé des dizaines de points de résistance sur un front de 30 km sur l’axe Nord-Sud. Ces points de résistance sont placés dans des bâtiments ou sur des hauteurs dominantes et sont équipés de pièces d’artillerie et de missiles antichars BGM-71 TOW. Dans ces circonstances, deux bataillons de la 85ème Brigade mécanisée syrienne, équipés de systèmes russes Shtora-1 (qui brouillent le faisceau laser ou infrarouge du système de guidage des missiles antichars), ont commencé à encercler Rastan, au sud de la ville de Hama.

La Russie teste d’autres nouvelles armes en Syrie

D’autres sous-unités de la 10ème Division blindée de l’armée syrienne ont pris le contrôle des hauteurs au nord de Hama, récupérant trois localités (Ahaya, Al-Mughayr et Markabat).hama-idlib-map

Des avions Su-25 SM et des hélicoptères Mi-24 russes ont lancé, durant quelques jours d’affilée, des attaques sur les points de résistance de rebelles islamistes, situés à quelques kilomètres à l’ouest de Khan Sheikhoun. À l’heure actuelle, la 76ème Brigade syrienne de chars concentre ses forces au nord du gouvernorat de Hama pour la conquête de la ville de Khan Sheikhoun, du côté des collines de Sukayk.

La ville de Khan Sheikhoun, située dans le sud du gouvernorat d’Idlib, est un point stratégique sur la route de Damas-Alep (M-5). L’armée syrienne, qui s’en était retirée au printemps 2014, s’efforce maintenant de la reconquérir. L’Armée syrienne a massivement utilisé des lance-roquettes et dit avoir détruit des véhicules blindés et des camionnettes armées de mitrailleuses chez les rebelles.

C’est seulement maintenant que l’armée syrienne engage ses forces dans le combat, n’ayant été, jusqu’ici, qu’au stade de la mise en place et de test des rebelles islamistes. L’objectif étant d’engager un combat de courte durée, il fallait découvrir les points faibles des rebelles et préparer la création d’une profonde brèche dans leur dispositif. Pendant ce temps, l’armée syrienne pouvait attendre que les bombardements de l’aviation russe sur les points de résistance des rebelles islamistes fassent leur effet.

 Valentin Vasilescu

Traduction Avic – Réseau International

http://www.ziaruldegarda.ro/in-siria-batalia-pentru-idleb-a-inceput/

3 Replies to “Syrie. La bataille d’Idlib a commencé”

  1. Cette action militaire entreprise par l’armée arabe syrienne dans Alep, seconde ville syrienne en importance coupée en deux, une partie sous occupation terroristes depuis de longues années, et l’autre partie protégée par les forces patriotiques et ceux de l’armée arabe syrienne, avec cependant une pluie de roquettes tirées par les terroristes sur eux et sur les civiles désarmés qui y vivent. Bien entendu cette ville dans sa banlieue jusqu’à la frontière turque est infestée de mercenaires et de terroristes bien incrustés dans les villages et les villes moyennes, protégés par l’aviation turque qui jusqu’ici a empêchée tout bombardement contre eux par l’aviation de guerre syrienne. Il faut donc expliquer ce pas en avant des forces armées syriennes, et qu’est-ce qui les a encouragé de prendre cette décision stratégique. Est-ce la présence de l’aviation de guerre russe dans cet espace aérien syrien limitrophe à la Turquie qui désormais offre une protection aérienne à cette force militaire syrienne au sol pour oser aller de l’avant sans craindre d’être furtivement bombardée par tout avion ennemi, turc, américain, français ou anglais. Cette initiative des forces armées syriennes dans la banlieue d’Alep, est un message lisible adressé aux turcs, aux américains, et à toute cette alliance illégale, que les états-uniens ont formé sans feu vert du Conseil de Sécurité de l’ONU, composée également de laquais arabes du CC du Golfe, avec leurs mercenaires et terroristes au sol syrien, avec une origine de plus de 80 nationalités différentes, qu’ils font semblant de bombarder; que désormais une décision est prise de nettoyer toutes ces terres qui séparent la Syrie de la Turquie, de toute présence terroriste, et de les rendre hermétiques à toute incursion ou transfert de terroristes, de mercenaires ou de munitions et d’armes de guerre pour ceux qui sont encore à l’intérieur syrien. C’est donc grâce à la présence de l’aviation de guerre russe, que désormais tout l’espace aérien du territoire syrien devient un espace d’exclusion aérienne à tout avion ennemi à la Syrie, ce qui facilite clairement la tâche aux troupes syriennes au sol de déployer tout ce qu’elles ont comme troupes et moyens militaires, qu’elles ont durant plus de quatre années engagées qu’avec beaucoup d’économie, sachant que la guerre sera longue. Cette présence de l’aviation de guerre russe aux côtés des forces de l’armée arabe syrienne, est aussi dotée de plusieurs moyens secrets pour brouiller, aveugler toutes tentatives d’écoutes, ou de déchiffrages des ordres donnés aux avions de guerre russes sur les objectifs à bombarder, de manière à ne pas permettre à l’état-major militaire organisé en Turquie, entre l’armée turque, les officiers militaires américains, saoudiens, qataris, et israéliens, de les communiquer aux mercenaires et terroristes sur le terrain syrien, pour qu’ils s’éloignent à temps et échapper à leurs destructions. C’est donc une préparation à grande bataille pour nettoyer tout le territoire syrien de ces terroristes et mercenaires, après une patience qui a duré plus de quatre années et demie. Durant ce temps, le danger le plus dangereux ne pouvait venir que depuis la frontière de la Syrie avec la Turquie, où Tayyip Erdogan s’était distingué comme le leader en chef de toutes ces organisations terroristes qu’elles soient de couleur frères musulmans, ou wahhabites, toutes engendrées par la mouvance d’Al-Qaïda avec des noms aussi nombreux que farfelus, puisqu’ils rappellent ceux des compagnons du Prophètes Mohamed S3WSLM qui se sont chargés des ouvertures islamiques sur le monde d’alors. Là il s’agit d’un jihad à l’envers, contre des états musulmans par des déments avec des noms trompeurs de musulmans. Cette offensive dans Alep et autour d’Alep, dans sa banlieue, jusqu’à la frontière turque, et un message adressé à Tayyip Erdogan et certainement à l’armée turque qui n’a aucun intérêt d’entrer en guerre contre la Russie, et ouvertement contre l’état syrien, qu’il y a là de la part de l’autorité syrienne une détermination ferme à mettre un stop à toutes les convoitises ottomanes exprimées par ce président psychopathe, pour un découpage du territoire syrien, ou pour une zone d’exclusion aérienne sur le sol syrien dont il n’a cessé de réclamer, car la réalité sur le terrain l’empêcherait même de faire de nouvelles déclarations véhémentes, car continuer dans cette même direction conduirait le peupler turc à un abime sans fond. Peu à peu ces terroristes et mercenaires seront pris en étau entre les deux armées syriennes et turques, chacune de son côté national. Côté turc, seront-ils autorisés ces terroristes et ces mercenaires d’y entrer, en tous les cas il n’y a pas d’autres alternatives en terres syriennes que de revenir de là où ils étaient venus, ou d’être tués sans ménagement. Les quelques réfugier terroristes en terre turques ont déjà manifesté leur présence par les deux explosions simultanées à Ankara dernièrement, faisant parmi les turcs kurdes plus de 90 morts et des centaines de blessés graves, lors d’une manifestation pacifique organisée par un parti politique opposant au parti de l’AKP de Tayyip Erdogan. Est-ce les terroristes turcs de Da3ach, et ils sont par centaines, fuyant les terres syriennes, mécomptant du peu de soutien de l’armée turque, ce sont vengés ainsi pour montrer leur mécontentement auprès de leur chef spirituel Tayyip Erdogan. C’est ce qui va installer l’insécurité en Turquie à cause que sa direction politique, pieds et mains liés a appliqué toutes les directives de l’état profond des états-uniens d’Amérique du Nord, de faire éclater toute la région du Moyen-Orient en troubles confessionnels sans fin, et particulièrement la Syrie, l’Irak et le Liban.. Je me suis mis à parler en ce début d’article à la préfecture d’Alep, alors que l’offensive de l’armée arabe syrienne se fait dans plusieurs directions, comme à Lattaquié, Damas et sa banlieue, la préfecture de Der3a, de Homs et sa banlieue, de Hama également. Cette démonstration de puissance qui réalisa un certain nombre de victoires sur le terrorisme et les mercenaires Da3ach et autres, sur tous les fronts à l’échelle du territoire syrien, de quelle façon elle va bouleverser le rapport de force qui s’était imposé pendant un certain temps comme une sorte de stagnation sans issue. Certains parmi les ennemis et même les moins ennemis de l’état syrien pensaient qu’il n’y aurait aucune possibilité pour l’armée arabe syrienne de reprendre toutes les zones contrôlées par les terroristes et les mercenaires en terres syriennes. Ces terroristes eux-mêmes se sentaient confortables, sans danger contre eux à venir, et qu’ils n’ont qu’à continuer sans trop se presser pour prendre le dessus sur l’autorité syrienne et ainsi le coup d’état est assuré. Aujourd’hui, lorsque ces terroristes et mercenaires fuient en toute hâte une position, ils ne trouvent même pas le temps de miner son accès aux troupes de l’armée arabe syrienne, alors qu’auparavant ils avaient le temps de le faire. Les bombardements plus précis par l’aviation de guerre syrienne, désormais accompagnée par celle des russes, plus moderne, disposant d’une banque de données sur les positions exactes des terroristes et des mercenaires sur le terrain, et d’images en temps réel pour le confirmer, ainsi que toutes les communications sans fil entre terroristes et leurs commanditaires écoutées, tout cela confirmé par une multitude de satellites militaires russes, communiquant avec toutes les unités opérationnelles et entre elles en toute discrétion. Cette nouvelle possibilité de se déployer pour l’armée arabe syrienne, lui redonne sa vraie qualité d’armée idéologique d’un peuple pour sa défense, qui est à même de faire son plan de bataille selon les priorités. Quant à la solution politique proposée de temps à autre par ceux qui n’ont pas pu réaliser de victoire sur le terrain, elle n’a jamais été franche ni honnête, seulement un moyen machiavélique de chercher à obtenir le même résultat tant souhaité sur le terrain des combats militaires. Ce qui n’empêche pas les syriens de l’intérieur entre eux de débattre des questions sociétales, politiques, économiques en attendant que le pays retrouve le calme et la sécurité, ou lors d’un congrès réunissant le gouvernement et les opposants patriotes syriens de l’intérieur en un front uni, devant la communauté internationale ; quant aux traitres, à la solde des puissances étrangères, états-uniennes en tête, ceux là n’ont aucune légitimité pour prendre part à ces débats. Devant cette perte de terrain par les terroristes et les mercenaires en Syrie, ceux qui les ont financé, les ont façonné, les ont formé pour aboutir au coup d’état en Syrie tant attendu, les entendent crier : au-secours, donnez-nous plus de soutien, plus d’aide, donnez-nous des missiles  »Tao » américains contre cette aviation de guerre russe et syrienne, Ces cris de détresse avec des accents tchétchènes veulent que l’intervention russe en Syrie, soit rapprochée à celle de l’armée rouge soviétique en Afghanistan dans le passé, et que la Turquie doit jouer le même rôle que le Pakistan d’alors, pour organiser la défaite des russes en Syrie. Ces cris de détresse montrent qu’ils doivent être totalement désemparés, La Russie aussitôt a prévenu que si des missiles antiaériens  »Tao » de fabrication américaine, tombent entre les mains des terroristes et mercenaires en Syrie, les états-uniens d’Amérique du Nord, mais surtout la Turquie prendrait en charge toutes les conséquences de ce fait hostile. Des avions de combat Soukhoi 30, spécialisés dans les combats aériens ont pénétrés dans l’espace aérien turc comme message pas seulement adressé aux turcs, mais également à l’Alliance Atlantique Nord, et aux américains. L’institution militaire turque qui peut aussi réfléchir par elle-même, n’a aucun intérêt à suivre Tayyip Erdogan dans ses délires. Par ailleurs l’économie turque en grande partie soutenue par l’Iran et la Russie sera directement attaquée. Tandis que la parade à ces missiles  »Tao », elle est déjà en place sur les avions de combat type Soukhoi de 30 à 35, et que des systèmes très avancés qu’on pourrait appelé  »Boumerang » sont déjà à l’œuvre, pour déterminer l’emplacement exacte d’où est parti le moindre coup de feu, même d’un sniper isolé, pour presque aussitôt lui répondre par un autre coup de feu et le détruire, tout en esquissant le projectile tiré en premier en un temps éclaire. Que dire pour les roquettes et les missiles. Entre le coup de feu et le boum de sortie du tube canon, deux ondes sonores différentes transportées par l’air, avec des vitesses de sons différents déterminent l’emplacement exact d’où est parti le tir ; le tout est observé et calculé par des satellites militaires géostationnaires russes au-dessus des champs de bataille à l’échelle du territoire syrien ou de la région ou du continent ou du globe. Ces missiles de fabrication américaines  »Tao », ne peuvent pas passer incognito, ils seront l’objet de contrat en bonne et du forme, et seront surveillés dans leur transport par tous les services secrets, et les russes aussi et seront bombardés dès que possible avant même leur utilisation qui nécessite une formation particulière non disponible chez les terroristes et les mercenaires, n Syrie sur le terrain des combats. Parler aujourd’hui de ces missiles ‘‘Tao’’, alors qu’ils sont déjà entre les mains des terroristes et mercenaires en Syrie, sans qu’ils n’aient effrayé les avions de type Mig, indique que l’ont cherche à souffler dans une bulle de savon pour intoxiquer l’opinion et le peuple syrien de craindre une défaite. Cette désorganisation chez les américains, les turcs, les saoudiens, les qataris, les français, les anglais, les israéliens, vient du fait qu’ils ont perdu ceux qui les représentent sur le terrain des combats en Syrie. La Turquie devient maintenant sélective sur qui peut se réfugier en Turquie et qui sera abandonné à la mort en territoire syrien. Ce qui fait que Tayyip Erdogan est complètement démasqué par le peuple turc, et il lui arrivera ce qui est arrivé à Mohamed Morsi el 3ayat l’égyptien, ex-président d’Egypte, qui s’était moqué du peuple égyptien, et qui actuellement détenu, jugé pour être exécuté en attendant son exécution. Erdogan, sans allié, sans ami, court dans tous les sens sans trouver d’issue, qu’il tente par de nouvelles élections législatives qu’il espère gagner, alors que le peuple turc déjà l’a vomi, il court derrière la bonne charité des saoudiens qui ont un complexe particulier vis-à-vis des syriens et de la personne du Président Bachar el Asad, qui représente le véritable ennemi de l’entité sioniste installée en Palestine, et de cette secte wahhabite, takfiriste saoudienne. Du fait qu’il n’y a aucun accord entre russes et américains sur tout ce qui se déroule en ce moment sur le terrain syrien et dans son espace aérien, que peut-il arriver, s’il arrive un incident militaire entre eux. En fait ni l’OTAN, ni les américains ne feront une nouvelle guerre mondiale pour satisfaire ce psychopathe du nom de Tayyip Erdogan. En réalité l’objectif à atteindre pour les syriens aidés par la Russie, c’est de parvenir à éloigner à tout jamais ce péril terroriste sur la Syrie, pour ouvrir la possibilité à un dialogue entre syriens, afin de parvenir à une entente globale des syriens entre eux-mêmes, et ainsi tirer le coup de grâce contre le terrorisme et les mercenaires en Syrie, par la même couper l’herbe sous les pieds des impérialistes américains de cesser de s’immiscer dans leurs affaires internes syriennes. Le véritable ennemi des américains n’est pas la république arabe syrienne et ses patriotes, mais la Russie et la Chine sont leurs véritables défis dans un futur proche pour être ou ne pas être l’unique puissance mondiale. Pour le cas syriens, les américains sont pragmatique, ils ont chargé leurs alliés et laquais de faire le travail du coup d’état contre l’autorité syrienne, ceci n’étant pas fait, ils n’ont pas l’intention de s’agglutiner indéfiniment dans ce lieu géographique, ils ont les mers de l’océan pacifique qui ne sont plus pacifiques pour eux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :