Toutefois, selon un spécialiste de l’islamisme, actuellement cette opposition est totalement marginalisée.

Les Etats-Unis continueront à apporter leur appui à l’opposition modérée syrienne, a déclaré jeudi le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

« Nous continueront à soutenir l’opposition modérée syrienne », a-t-il indiqué.

La semaine dernière, le président américain Barack Obama a déclaré que son pays allait continuer à apporter son soutien à l’opposition syrienne, toutefois, un groupe de sénateurs s’est adressé aux dirigeants du Pentagone, du département d’Etat et de l’Agence centrale de renseignement (CIA) pour demander l’arrêt du programme de formation et d’armement des combattants de l’opposition syrienne suite à leur échecs répétés car cela mène à une aggravation du conflit et menace les Etats-Unis.

En outre, les sénateurs ont noté que les 500 millions de dollars du programme ont permis d’entrainer moins de 100 combattants au lieu des 5.000 prévus.

Le spécialiste de l’islamisme Kader Abderrahim s’est exprimé jeudi sur le sujet lors d’une interview accordée à Sputnik, en estimant que « l’opposition qui était à l’origine de la contestation est totalement marginalisée et que ce sont les plus radicaux islamistes voire terroristes, pour le cas Daesh, qui ont aujourd’hui supplanté cette opposition ouverte ».

Par ailleurs, d’après lui, « il y a toujours cette vision très américaine d’une représentation du monde qui n’est pas conforme à la réalité mais qui est conforme à ce qu’ils voudraient voir ».

Cellule44 : Les américains défendent cette vision qui justifie leurs engagements en Syrie; car s’il n’y a  pas d’opposition syrienne…. alors il n’y a rien a reprocher au régime de Bachar….et alors au final la question est : qu’est ce qu ‘ils sont venu foutre en Syrie?
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.