image


Nous y voilà donc. La guerre du bouton est enclenchée. Du bouton nucléaire. La guerre finale (la malhama, en islam) entre le bloc états-unien et le bloc russe a éclaté. La Russie ne lâchera jamais la Syrie et les États-uniens ne lâcheront jamais Daesch-la-gangrène, ni Al-Qaeda-la-vermine, ni Al-Nosra-la-démoniaque, ni les abominables wahhabites et Cie. Au contraire, ils nourriront leur bellicisme par tous les moyens sordides. Les experts sont fébriles, les commentateurs s’agitent et les banquiers sont à l’affût, ils entendent parler ici et là de Gog et magot… !

Quant aux internautes, ils y vont de leur interprétation eschatologique. Permettez-moi ici de donner modestement la mienne d’interprétation. Les Otano-sionistes et Daesch & Cie, c’est Gog et Magog, les adorateurs du Veau d’or, du dieu dollar à l’agonie. Gog (Ya’juj en islam) c’est l’alliance de « chrétiens » et des judéo-sionistes, et Magog (Ma´ juj) c’est l’alliance de « musulmans » et des judéo-sionistes.

Gog et Magog se déploie bel et bien aujourd’hui autour de la Syrie, et Jérusalem est bien près d’être entièrement prise par Israël. Cela confirme ce que dit le Coran, dans les versets 96 et 97 de la sourate des prophètes : « Il est inconcevable que les habitants d’une cité que Nous avons fait périr puissent revenir à la vie d’ici-bas, avant que ne soient libérés les Ya’juj et les Ma´juj (Gog et Magog) et qu’ils ne déferlent en masse de toutes les hauteurs ». Le subtil Imran Husseïn voit dans cette « cité » l’État sioniste d’Israël revenu à la vie (en 1948) par les actions des États-uniens (Gog) et des soviétiques (Magog) ; j’y vois pour ma part la cité de Jérusalem. Le déferlement des Gog et Magog est effectivement sur le point d’avoir lieu aujourd’hui, et Jérusalem est sur le point d’être entièrement prise par Israël (Netanyahu s’y consacre à plein temps).

La mosquée Al-Aqsa est quasiment entre les mains sionistes. Et les fidèles du Moyen-Orient sont pris en tenaille par Gog et Magog. Au moment où Otano-islamo-sionistes et chiito-sino(?)-russes se heurteront frontalement dans une guerre apocalyptique, Jérusalem sera totalement israélienne, y compris Al-Aqsa. Au cours de cette guerre, Al-Aqsa sera détruite, ouvrant la voie à la reconstruction du temple de Salomon, but ultime de la vermine franc-israélito-maçonnique. Les Palestiniens subiront beaucoup de pertes mais les sionistes seront détruits. Une guerre terrible, sans doute nucléaire. Le Messie est donc déjà présent, et il guide les forces du bien contre Gog et Magog. La présence du Messie est perceptible pour les croyants, mais elle deviendra de plus en plus perceptible jusqu’à la victoire du bien. Quant à la présence de Satan, elle est, elle aussi, perceptible aux croyants, sans avoir besoin de se promener à Wall Street. Baladez-vous sur les Champs-Élysée un samedi soir…

Source : http://www.lelibrepenseur.org/gog-et-magot-par-lotfi-hadjiat/

Publicités

Une pensée sur “Gog et magot, par Lotfi Hadjiat”

  1. Bonjour, les siècles passés ont été un bras de fer du bien face au mal. Aujourd’hui, voici que les paris sont misés sur chacun de ces deux représentant. Toutes économies doit être misées et sans retenues!!! quand aux regrets et jusqu’au dévoilement de la vérité, chacun et chacune comme nous le savons, un temps est déjà fixé. Et pas question d’illusionner sur un qui perd gagne!!! car en ce jour le perdant aura tout perdu… Et pour le gagnant, sont sort en sera des plus confortable. Car la victoire est un réconfort absolu de la vérité sur l’ignorance!!! Alors, ou situez vous vos paris??? Il est dit, de toujours bien réfléchir(avant)d’agir. Remue, remue monnaie dans mes poches, je me dois d’accéder à la bonne pioche. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.