Par Alexander Vasilyev – Le 28 septembre 2015 – Source : Fort Russ

Un passage en revue rapide de la correspondance sur les réseaux sociaux des militants de État islamique et de ceux de l’opposition syrienne montre que le moral des révolutionnaires et des combattants du Califat est bien différent de ce qu’il était il y a seulement quelques semaines.

De très nombreux messages appellent les rebelles à quitter la Syrie pour venir en Europe en se fondant au milieu des réfugiés, l’Europe où «les infidèles, tels des moutons stupides, nous donneront de l’argent et des logements».

Pourquoi ce changement de ton? La peur de la Russie. De simples rumeurs sur l’apparition de troupes russes sur le champ de bataille en Syrie ont provoqué la panique dans les rangs d’État islamique. Certains parmi les rebelles, sont prêts à fuir pour éviter toute confrontation directe avec l’armée russe. Les menaces envers les Tchétchènes se multiplient sur l’Internet russe, jurant de débusquer et d’éliminer les terroristes en Syrie, ceux qui ont fui les combats en Tchétchénie et qui aujourd’hui se battent avec les islamistes. C’est réconfortant de voir que l’armée russe fait peur aux terroristes, mais il reste de nombreuses questions sans réponse.

D’un côté,

Nous devons nous souvenir que la guerre dure depuis quatre ans en Syrie, et qu’il n’est pas facile de faire peur aux militants de l’opposition. Même si les frappes aériennes menées par les Américains et leurs alliés n’étaient que des simulations, maintenant les forces aériennes russes peuvent réellement porter des coups dévastateurs à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont liés à État islamique.

D’un autre côté, nous devons comprendre que si le flot des réfugiés venant de Syrie a pu atteindre l’Europe, c’est qu’il y a une raison. Ce flot bénéficie à quelqu’un. Quelqu’un organise et finance cet événement. Bien des faits montrent l’implication des États-Unis dans cette réimplantation massive des peuples.

Comme il est quasiment certain que État islamique est contrôlé par le Pentagone et Langley [siège de la CIA aux US en Virginie, NdT], nous voyons donc un intérêt direct, pour Washington, dans le départ massif des militants vers l’Europe. L’Europe sera submergée par une vague de terreur et c’est la Russie que l’on critiquera – après tout, les troupes russes chassent les terroristes de leurs maisons et ils commencent à mal se comporter en Europe.

Cela vous surprend? Apportons quelques éclaircissements. Après tout, personne n’aurait imaginé que les États-Unis puissent expérimenter des armes atomiques sur les civils japonais, ni que des soldats américains, sous des prétextes ouvertement bidons, puissent détruire l’État d’Irak. Il y a des dizaines d’exemples semblables, et chaque fait nouveau ne fait que renforcer la certitude que les États-Unis ne reculent devant rien pour assurer leurs intérêts.

Article original en russe publié dans RusVesna.

Traduit en anglais par Paul Siebert

Traduit en français par Ludovic, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.