Article en PDF : Enregistrer au format PDF

En 2013, Evelyne Huytebroeck vantait les mérites écologiques de Volkswagen qui avait installé sur le site d’Audi Forest le plus grand parc de panneaux photovoltaïques de Bruxelles… sans dépenser un euro.

Il ne s’agit pas de viser une personne en particulier, mais plutôt de dénoncer une logique qui ne fonctionne pas. En 2013, Audi Forest inaugure le plus grand parc de panneaux photovoltaïques de Bruxelles. Un parc pour lequel l’usine a payé…. zéro euro. En effet, l’ensemble du coût a été supporté par le producteur et fournisseur d’énergie Eneco qui profite à son tour de subventions publiques. Résultat : Audi, une usine qui fait des millions de bénéfices, bénéficie gratuitement d’une consommation électrique annuelle équivalant à celle de mille ménages de quatre personnes. Scandaleux en soi, lorsqu’on sait que de plus en plus de familles s’endettent pour leur consommation d’énergie… Mais ce n’est pas tout.

L’inauguration des panneaux photovoltaïques a lieu quelques mois après qu’Audi Forest ait trouvé un mécanisme fiscal pour contourner un impôt communal. Résultat : une perte de plus de 2 millions d’euros par an pour la commune de Forest (dont Evelyne Huytebroeck est cheffe de groupe écolo). Cette perte a par ailleurs été répercutée en augmentant les taxes pour les habitants.

Ce contournement fiscal survient alors qu’Audi vient de bénéficier de plusieurs cadeaux fiscaux, dont la suppression de la taxe régionale sur le matériel et l’outillage (2005), la suppression de la taxe communale sur l’informatique, et la suppression de la taxe communale sur la force motrice (taxe écologique, puisqu’elle s’applique à la consommation d’énergie). Résultats : plusieurs millions économisés chaque année, répercutés encore une fois sur le dos du contribuable via des compensations régionales.

Résumons : 1. Audi, usine en bénéfices, est couverte de cadeaux fiscaux (dont la suppression de la « taxe écologique » sur la force motrice). 2. Audi, usine qui pollue, est l’un des plus grands bénéficiaires des certificats verts. 3. En guise de remerciement, Audi contourne une taxe communale supplémentaire (-2 millions pour la commune, répercutés sur les habitants). 4. Pour tout cela, Audi reçoit les félicitations de la ministre Ecolo Evelyne Huytebroeck qui, quelques mois à peine après le scandale des taxes non payées par Audi, fait la promo de l’usine qu’elle félicite pour « son » installation photovoltaïque (pour laquelle, rappelons-le, elle n’a rien payé…). 5. On apprend que l’usine « écologique » d’Audi Forest est liée au scandale des moteurs truqués de Volkswagen…

Tout cela démontre une chose : capitalisme et écologie ne sont pas compatibles. Le capitalisme vert n’est ni efficace du point de vue écologique, ni juste d’un point de vue social. Plus que jamais, il faut sortir de cette logique et oser penser hors du cadre.

Source : Investig’Action

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.