Publié par Cellule44

22 septembre 2015 – 18:28   Le Bouc Émissaire

jésus témoins jéhovah


Si l’on vous dit « Jésus crucifié », aussitôt vous vient à l’esprit l’image d’un rouquin ensanglanté aux yeux bleus, cloué sur une croix. Si l’on vous dit « La Vierge Marie » vous visualisez alors une femme voilée au visage clair de peau et aux traits européens.  La Vierge Marie et le Messie ont fait de multiples apparitions de par le monde en étant clairement identifiés selon la description physique ci-dessus. C’est d’ailleurs grâce à ces portraits, ces icônes religieuses que l’on peut les identifier.

Tout le monde sait pourtant qu’ils ne correspondent absolument pas, physiquement, aux habitants de la Palestine de l’époque. Marie (as) étant une descendante directe du prophète David (as), donc Sémite pure. Quant à Jésus (as) n’ayant pas de père, il tient 100% de ses gènes de sa mère. Pourtant, on continue (sauf rares exceptions) à le représenter avec des traits caucasiens. Ces icônes sont en fait une sorte de portraits-robots, afin que le commun des mortels les reconnaisse aisément. Il est d’autant plus étrange de décrire physiquement le Messie, car il n’est fait aucune mention de son physique dans le Nouveau Testament.

Pourtant on peut très facilement prouver que ces « images  » du Messie et de sa mère sont parfaitement mensongères. Un peu de bon sens et un soupçon de déduction et voilà qu’au détour d’un verset des Évangiles l’image de Jésus nous apparaît clairement.

Marc 14.44
Or, celui qui le livrait leur avait donné un signe convenu, disant : Celui que j’embrasserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement.

Le fameux baiser de Judas, dit le baiser de la mort. D’après ce verset il ressort clairement que le physique de Jésus (as) ne tranchait guère avec celui de ses apôtres. Il passait facilement inaperçu dans une foule. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a fallu l’identifier de la sorte. S’il avait été rouquin, clair de peau aux yeux bleus, là en revanche, impossible de le rater. Une autre raison d’affubler Jésus (as) de ce faux physique laisse entendre qu’il aurait eu pour géniteur un soldat romain. C’est une des insanités propagées encore de nos jours sur les origines de Jésus (as).

Le piège s’est alors refermé sur le monde chrétien. Le Christianisme a malheureusement occulté une infiltration destructrice au cœur même de ses fondements, à savoir les icônes religieuses. Elles sont le cheval de Troie qui l’a détruit en profondeur.

Les nombreuses visions et apparitions de Jésus (as) et de la vierge Marie (as), est à n’en pas douter un des passe-temps favoris chez les djinns. Car rien de plus facile pour ces derniers de prendre l’apparence d’un homme ou d’une femme. C’est encore d’autant plus facile lorsque l’image de ces personnes a été durablement imprimée dans l’esprit de millions de chrétiens. Dès lors, ils sont immédiatement reconnus comme étant le Messie ou la Vierge. Une fois dans cette situation, le djinn s’en donne à cœur joie. Il fait des prédictions, émet des recommandations, offre des conseils avisés, etc.dans le seul et unique but d’égarer davantage ceux qui ont foi en ces icônes religieuses. Car même s’ils annoncent certaines choses qui seront amenées à se réaliser dans le futur, et nous savons comment les djinns parviennent à faire cela, leur but initial c’est l’égarement des croyants. À l’instar d’un poison composé à 95% de choses profitables au corps humain, ce sont les 5% restants, composés de choses néfastes qui, in fine, tuent. Les djinns diffusent toujours des vérités couplées avec une dose de mensonges qui sera plus néfaste et destructrice que toutes les vérités annoncées.


« Non seulement les chrétiens sont-ils dupés par ces visions, mais quand les djinns se mettent en plus à parler, ils s’imaginent entendre des anges, ce qui les renforce dans leur foi. Pourtant, le nombre d’absurdités qu’ils émettent devrait suffire à faire comprendre à quiconque que ces voix sont en fait celles des diables et non des anges ! Pour certaines personnes, les visions dans lesquelles ils voient leurs proches ou leurs ancêtres sont chose courante. En prenant la forme de leurs proches, les djinns les persuadent que les âmes des personnes mortes circulent toujours sur terre, parmi les humains. C’est pourquoi tant de gens croient aux fantômes et aux esprits. »Lire l’article en entier ici


Revenons au principe des icônes religieuses dans le christianisme. En particulier sur ses origines qui sont en réalité beaucoup plus anciennes que le christianisme lui-même. L’historien Vitalij Ivanovitch Petrenko nous apporte un début de réponse.


“L’emploi traditionnel des images est bien antérieur à l’ère chrétienne et ‘tire ses origines du paganisme’.” De nombreux historiens sont de cet avis. D’après eux, le culte des icônes a pris naissance dans les religions de la Babylone, de l’Égypte et de la Grèce antiques. En Grèce, par exemple, les images religieuses revêtaient la forme de statues. Elles étaient soi-disant investies de pouvoirs divins. On croyait que certaines d’entre elles n’étaient pas faites de la main de l’homme, mais qu’elles étaient tombées du ciel. Lors de célébrations spéciales, ces images destinées au culte défilaient dans la ville sous forme de procession, et des sacrifices leur étaient offerts. “ Les fidèles considéraient l’image utilisée pour le culte comme une divinité en soi, même si l’on a tenté […] de différencier la divinité de son image ”.


Les démons ne peuvent usurper l’identité d’un prophète ou d’une femme sainte telle que Marie (as) ; en revanche, ils peuvent usurper n’importe quelle autre créature, humaine ou animale. À la lumière de ces informations, il est aisé de comprendre pourquoi ces fausses représentations circulent depuis des siècles : afin que les démons puissent s’en donner à cœur joie et tromper à leur aise les naïfs.  La question, désormais, est de savoir qui a identifié la Vierge et le Messie de cette manière. Qui a décrété qu’ils étaient physiquement ainsi ?

En conclusion, une petite dédicace à notre cher Alain Soral. Le « boxeur » philosophe affirmait dans une de ses vidéos-fleuves que si Jésus (as) était sur Terre il serait assis à sa droite. Aujourd’hui, j’ose le dire et j’affirme que le gourou a, pour une fois dans sa vie, dit vrai. Jésus est bel et bien assis à la droite de Soraël. Le jésus rouquin aux yeux bleus, cette usurpation d’identité de djinn démoniaque, est à coup sûr constamment assis à la droite et surtout à la gauche de bistouquette Man. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Ne dit-on pas d’ailleurs que les grands « esprits » se rencontrent !


Origine des Icônes :
http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2008.bomengola-ilomba_jm&part=138528

Listes des apparitions validées :
http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_4.html

Libre-Penseur.org

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.