ARTICLE | 20/08/2015 | Par Antoine Pasquier

stemexpress

Une 7e vidéo diffusée le 19 août par « The Center for medical progress » décrit comment le Planning Familial prélève le cerveau d’un fœtus avorté, dont le cœur bat encore.

Le scandale des vidéos dévoilant les dessous du Planning familial (Planned Parenthood) s’amplifie aux États-Unis.

L’association « The Center for medical progress » a mis en ligne le 19 août sa 7e vidéo décrivant les techniques utilisées pour extraire des tissus et des organes de fœtus avortés. Dans cette dernière vidéo, Holly O’Donnel, une ancienne technicienne de StemExpress, une start-up spécialisée dans les biotechnologies, raconte la manière avec laquelle une de ses collègues a prélevé le cerveau intact d’un fœtus avorté, dont le cœur battait encore, dans une importante clinique du Planning familial, à San Jose (Californie).

La vidéo

Attention des images peuvent choquer.

« Je veux te montrer quelque chose de plutôt cool, lui a-t-elle dit. Puis elle tape sur le cœur avec un instrument, et il commence à battre », raconte Holly O’Donnel. « Je m’assois et je regarde ce fœtus. Son cœur bat et je ne sais quoi penser », précisant qu’elle ne savait pas si l’enfant était vivant ou mort.

La jeune femme, qui a quitté StemExpress après cet événement, affirme que cet enfant était le plus développé qu’elle n’ait vu jamais vu. « Il avait un visage. Son nez était prononcé. Il avait des paupières, et sa bouche était aussi prononcée ».

Un procédé indescriptible

Après avoir préparé le fœtus pour sa dissection, la collègue d’Holly O’Donnel prit un ciseau puis commença à lui découper le visage à partir de la mâchoire inférieure afin d’extraire le cerveau. « Je ne peux pas décrire ce que je ressens », explique l’ex-technicienne, obligée de participer à ce prélèvement. La loi californienne interdit toute expérimentation sur des fœtus dont les battements de cœur sont discernables.

Cette nouvelle vidéo intervient alors que le Planning familial américain tente d’enrayer la polémique à grand renfort de publicités et de mobilisation de personnalités en tous genres. Mais plusieurs États américains ont déjà décidé de ne plus subventionner l’organisation tandis que d’autres ont lancé des enquêtes. Même la société StemExpress a pris ses distances, ainsi que plusieurs sponsors historiques, dont Coca-Cola.

Source: FAMILLECHRETIENNE.ORG

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.