Chrétiens d’Irak, un an après : une situation au point mort

Chrétiens d’Irak, un an après : une situation au point mort

15 août 2015 : un groupe de femmes déposent des veilleuses votives devant la statue de la Vierge Marie, lors de la messe célébrée en araméen et en arabe, en soutien aux chrétiens d’Orient et en présence de réfugié irakiens. Eglise Notre-Dame de Chaldée à Paris

©Corinne SIMON/CIRIC

Malgré la belle mobilisation « Christian Bells » du samedi 15 août, qui a vu des milliers d’églises, de sanctuaires et de temples protestants sonner leurs cloches en signe de soutien aux chrétiens d’Orient persécutés, l’avenir de ces derniers paraît plus sombre que jamais. Depuis la terrible offensive de Daech et la prise de Qaraqosh, en août 2014, pas un pouce de terrain n’a été repris à l’État islamique. L’hémorragie des populations chrétiennes se poursuit. Quand les autorités politiques prendront-elles les décisions, notamment militaires, qui s’imposent ?

Marie de Varax

 Retourner en Irak ? Jamais !
  • Cela fait un an ou quelques mois que Toma, Asma, Laya, Nisrine et leurs proches habitent à Sarcelles, après avoir fui le berceau de leurs ancêtres.
  • Enfin en sécurité, ils pleurent une terre de moins en moins chrétienne : « L’Irak sans chrétiens, je ne peux pas l’imaginer » avoue Asma à Famille Chrétienne.
  • Pourtant, hors de question de retourner dans ce qui est devenu un « enfer » pour les chrétiens. « Les musulmans nous considèrent comme des mécréants, alors comment voulez-vous survivre ?

    SOURCE: FAMILLECHRETIENNE.ORG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils