ARTICLE | 07/08/2015 | Par Antoine Pasquier

l’archevêque de Mossoul a prié face à la plaine de Ninive, jeudi 6 août

Accompagné de plusieurs dignitaires chrétiens, l’archevêque de Mossoul a prié face à la plaine de Ninive, jeudi 6 août, un an jour pour jour après la prise de Qaraqosh par Daech

©SAFIN HAMED_AFP

Accompagné de plusieurs dignitaires chrétiens, l’archevêque de Mossoul a prié face à la plaine de Ninive, jeudi 6 août, un an jour pour jour après la prise de Qaraqosh par Daech.

Alors que le pape François a déploré dans une lettre adressée à Mgr Maroun Lahham, vicaire patriarcal en charge de la Jordanie, « le silence de tous » face à la persécution des chrétiens, l’archevêque catholique syrien de Mossoul, Mgr Yohanna Boutros Moshe, s’est rendu en compagnie de plusieurs dignitaires chrétiens sur le Mont Zardak, jeudi 6 août, pour prier à l’occasion du premier anniversaire de la fuite des chrétiens d’Irak. Situé à 25 km à l’est de Mossoul, face à la plaine de Ninive, cet éperon rocheux, sur lequel se trouvent les ruines d’un monastère du IVe siècle, est tenu par les Peshmergas kurdes et symbolise la frontière avec le territoire tenu par Daech.

« Nous voulons que les gens bons écoutent nos prières et libèrent nos terres aussi vite que possible », a déclaré à l’AFP Mgr Moshe, contemplant devant lui cette vaste région s’étendant jusqu’à Erbil, terre historique de la communauté chrétienne irakienne.

Tristesse et douleur

Après avoir pris le contrôle de la ville de Mossoul en juin 2014, les djihadistes de l’État islamique avaient poussé leur offensive jusque Qaraqosh, la plus grande ville chaldéenne d’Irak, le 6 août 2014, poussant à l’exil plusieurs dizaines de milliers de chrétiens. « Je ressens de la tristesse et de la douleur encore maintenant, comme si j’étais ivre, et je ne sais toujours pas pourquoi nous avons été forcés de fuir notre terre alors que nous n’avons rien fait de mal et attaqué personne, a encore déclaré l’archevêque. Nous étions en paix avec tous le monde ».

famillechretienne.fr

Publicités

Une pensée sur “L’archevêque de Mossoul prie face aux terres prises par Daech”

  1. Bonjour, sachez frères, que vous serez haïs de tous à cause de mon nom(Jésus)!!! vous serez persécuté et mis en prison!!! et beaucoup d’entre vous seront mis à mort!!!… Le chrétien persécuté d’aujourd’hui est la représentation du Christ en son temps. Christ a été persécuté et mis à mort, et pourtant quel mal pouvait on(vraiment)lui reprocher???… C’est pourquoi ces chrétiens qui s’interrogent du pourquoi sont-ils persécuté, sont la réplique conforme à ce qui a été annoncé par Christ lui même, en son temps. Le temps passe, et les écritures confirment au présent de son passé. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.