La Russie élabore des S-500: les USA piquent une crise d’hystérie

La Russie élabore des S-500: les USA piquent une crise d’hystérie

L’hystérie antirusse des Etats-Unis s’explique par leurs craintes face à la mise au point en Russie de nouveaux systèmes de défense antimissiles, estime le journaliste brésilien Pepe Escobar.

 L’énergie négative de Washington est toujours dirigée contre la Russie, mais les raisons en sont parfaitement différentes de celles qui sont déclarées par le département d’Etat américain, écrit le journaliste brésilien Pepe Escobar dans Asia Times.

« L’+hystérie militaire+ de l’administration américaine, associée aux sanctions et aux guerres monétaire et pétrolière contre la Russie s’explique par les craintes de Washington devant le système de défense antimissiles S-500 Prométhée, dont Moscou a décidé d’équiper son armée », indique M.Escobar.

Et d’expliquer qu’aucun bouclier antimissile ne pourrait stopper ce système russe dernier cri qui pourrait, par contre, intercepter tout missile balistique intercontinental ou missile de croisière américain.

Dans ce contexte, l’auteur attribue la « diabolisation » continue du président russe Vladimir Poutine dans les médias occidentaux par l’effondrement de tous les projets actuels des Etats-Unis et de l’Otan.

« L’agression russe n’est qu’un mythe. La stratégie de Moscou a toujours été et reste exclusivement défensive. La Russie ne tardera pas à promouvoir une coopération stratégique avec l’Occident si ce dernier prend en considération ses intérêts en matière de sécurité », a conclu M.Escobar.

Les S-500 seront en mesure d’abattre simultanément jusqu’à 10 cibles volant à une vitesse de 7 km par seconde, y compris les têtes nucléaires de missiles balistiques. Par ailleurs, ce nouveau système sophistiqué sera capable d’atteindre des cibles dans l’espace.

2 Replies to “La Russie élabore des S-500: les USA piquent une crise d’hystérie”

  1. moi trés contente des giffles que se prennent les usa ; moi soutiend la russie contre tout ceux qui veulent sa perte ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils