« La lutte des oligarques est une nouvelle péripétie de la lente descente aux enfers d’un pays qui a succombé aux sirènes cyniques de l’Union Européenne et des Etats-Unis », estime l’auteur.

L’Ukraine est en proie à une guerre économique mettant aux prises les principaux oligarques du pays, écrit Virgile Thomas dans le journal en ligne français Agoravox.

L’auteur analyse le bras de fer qui s’est engagé entre le président Piotr Porochenko et l’oligarque Igor Kolomoïski, qui « a su nouer des liens avec les partis nationalistes, dont il est un bailleur de fonds » et (…) a organisé le bataillon militaire Azov. »Le président Porochenko a remplacé le directeur général de la société Ukrtransnafta, société d’Etat qui est propriétaire des oléoducs ukrainiens. Le directeur précédent était un homme d’Igor Kolomoïski, le nouveau directeur est un homme de Piotr Porochenko », indique-t-il.

« Le soir même, Igor Kolomoïski s’invitait dans les locaux avec quelques hommes de main qui défoncèrent la porte pour entrer. Il s’agissait selon lui, de « consulter » des documents relatifs au changement de direction », rappelle M. Thomas. »Les luttes politiques en Ukraine se doublent maintenant, comme c’était prévisible, de luttes économiques. Maïdan qui devait apporter au peuple ukrainien la démocratie et la « prospérité européenne » n’aura finalement été qu’un immense jeu de chaises musicales », estime l’auteur.

« La lutte des oligarques est une nouvelle péripétie de la lente descente aux enfers d’un pays qui a succombé aux sirènes cyniques de l’Union Européenne et des Etats-Unis », conclut-il.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150324/1015308617.html#ixzz3VIXQeu4R

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.