11 mars 2015

Envoyé par Armande. Source : http://www.lesdokimos.org/2013/06/26/chretiens-integres-une-espece-en-voie-dextinction/

Nous vivons dans un monde qui s’enfonce chaque jour à grande vitesse dans les ténèbres. Qu’importe le bruit des alarmes qui se déclenchent ici et là et qui annoncent l’imminence du chaos total ?

La majorité des êtres humains sont embourbés jusqu’au cou dans la vase du péché mais peu choisissent d’en sortir. Au lieu de se repentir et de s’en remettre à Dieu qui appelle tous les hommes à se réfugier auprès de lui, beaucoup continuent à chercher des détours (Ecclésiaste 7 :29 ; Luc 3 :7).

C’est ainsi que les savants de ce monde (qui sont des fous aux yeux de Dieu) scrutent le ciel pour essayer de trouver une planète sur laquelle on pourrait éventuellement débarquer après avoir totalement saccagé la Terre. Dans leur démence, ils veulent ignorer que la Terre et les cieux d’à présent disparaîtront dans un embrasement généralisé (2 Pierre 3 :10) et que nul n’en échappera. Jésus-Christ est la seule et unique issue de secours. Pour nous délivrer du péché et de la mort, il a payé un prix très élevé. Il ne nous a pas rachetés par de l’argent, de l’or ou les choses périssables de ce monde mais par des cris, des larmes et son propre sang (Hébreux 5 :7 ; 1 Pierre 1 :18-19).

Ceux qui sont passés par une réelle repentance et qui ont véritablement fait de Jésus leur Seigneur et Sauveur ont reçu le pardon, la vie et surtout la liberté de Dieu par rapport à l’esclavage du péché et les choses de ce monde. Quelle joie que d’être en paix avec Dieu et de savoir que Jésus nous enlèvera avant la colère à venir (1 Thessaloniciens 5 :9). Quant aux chrétiens que nous sommes, Jésus nous a laissé la responsabilité d’être la lumière du monde qui éclaire le chemin qui mène à Lui. Et parce que nous avons vocation à être des lumières, normalement on devrait facilement pouvoir nous repérer dans les ténèbres ambiantes (Matthieu 5 :14). En effet, même une petite étincelle ne peut passer inaperçue dans l’obscurité.

Pourquoi donc l’Eglise actuelle ne brille-elle pas ?

La réponse est simple : beaucoup de chrétiens sont encore dans les ténèbres. 

C’est avec une grande tristesse que nous faisons ce constat sur la base de beaucoup de témoignages qui nous parviennent et des observations que nous avons pu faire. Nous ne parlerons pas ici des catholiques, des orthodoxes, des mormons, des témoins de Jéhovah… mais de ceux qui se disent nés de nouveau.

Le mot « chrétien » veut dire « comme Christ » ou tout simplement « disciple de Christ ». Par conséquent, si être chrétien équivaut à ressembler à Jésus-Christ, cela signifie que ceux qui se réclament du Seigneur doivent l’imiter en tous points. Or parmi les grandes figures actuelles du monde évangélique, très peu font penser au Maître. Idem lorsqu’on regarde parmi les chrétiens lambda.

Dans les faits, on réalise que le christianisme de ces personnes a été totalement amputé de ses fondements bibliques.

MANQUE DE CRAINTE DE DIEU

Énormément de chrétiens ne vivent pas la sanctification. Pour rappel, le péché c’est la transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3 :4), la désobéissance à Dieu (1 Samuel 15 :23-24), le fait de faire sa volonté et non celle de Dieu (Esaïe 53 :6 ; Ephésiens 2 :3).

Beaucoup de chrétiens font encore ce que bon leur semble alors qu’ils sont censés avoir donné leur vie à Jésus et ne plus s’appartenir à eux-mêmes (1 Corinthiens 6 :19). Cela va de la petite fraude au gros mensonge, de l’hypocrisie à la duplicité, de la magouille à l’escroquerie en bande organisée, de la convoitise cachée à la débauche assumée au grand jour.

La Bible dit que ceux qui pratiquent de telles choses n’hériteront pas le Royaume de Dieu (Galates 5 :21). En clair, ils ne seront pas sauvés. On a beau avertir, non dans le but de condamner mais dans le but de leur éviter la condamnation, mais peu se détournent de leur mauvaise voie. Si on ose reprendre, comme nous le recommande d’ailleurs le Seigneur (Matthieu 18 :15-17, 2 Timothée 4 :2), on reçoit généralement en retour une rafale d’accusations et d’excuses hypocrites : « vous manquez d’amour, vous êtes religieux, il ne faut pas juger, personne n’est parfait, Dieu comprendra, on n’est plus sous la loi… ».

Ces chrétiens charnels se divisent en deux catégories. D’une part, il y a ceux qui vivent une double vie : ce sont des saints lors des réunions d’église et des parfaits païens en dehors de la sphère chrétienne. D’autre part, ceux qui manipulent les Saintes Ecritures pour justifier leurs pratiques. D’ailleurs, dans cette catégorie il y a une sous-catégorie qui justifie certains comportements que Dieu réprouve sans-même se donner la peine de tordre la Parole.

Ils ne font même plus mention des versets bibliques, leur source d’inspiration étant la chair. Nous vous en faisons état régulièrement sur ce blog ou dans notre magazine : des chrétiens prennent position en faveur du mariage homosexuel, de la polygamie,  de l’inceste et plus récemment de la masturbation (voir cet article sidérant sur le site actualitéschrétiennes ICI et LA, les commentaires de certains sont d’ailleurs franchement choquants). C’est comme si Christ avait souffert à la croix pour que nous puissions continuer à pratiquer nos péchés mais sans en subir les conséquences. Grave erreur. Non, Jésus est venu pour nous délivrer de nos péchés.

 «A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang… » Apocalypse 1 :5.

Et s’il arrive à tout le monde de broncher d’une manière ou d’une autre (Jacques 3 :2), il n’en demeure pas moins vrai que le chrétien doit progresser dans la sanctification et non se vautrer dans l’iniquité sous prétexte que nous sommes sous la grâce qui nous a rendus libres et que Dieu est amour.

« Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire » Jean 5 :14.

« Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » Matthieu 5 :48.

Le Dieu du Nouveau Testament est le même que celui de l’Ancien Testament. Il hait le péché.

Jésus-Christ a accompli la loi cérémonielle (relative aux rituels sacrificiels) qui n’est plus d’actualité mais il n’a jamais aboli la loi morale qui est toujours en vigueur. Bien au contraire, il en a élevé le niveau. Ainsi, si du temps de Moïse l’adultère était interdit, avec Jésus le fait-même de convoiter secrètement la femme de son prochain est considéré comme un adultère déjà consommé dans le cœur et donc tout autant répréhensible (Exode 20 :14 ; Matthieu 5 :28).

Jésus, après nous avoir délivrés de nos péchés par son sang, a envoyé le Saint-Esprit afin qu’il soit pour nous un soutien indéfectible, pour nous aider à respecter la loi morale et marcher dans la vérité et la sainteté.

«Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement […].Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » Jean 16 :8,13.

Ne serons-nous donc pas jugés plus sévèrement que ceux qui ont vécu sous la loi puisque, contrairement à eux, nous sommes censés être délivrés de nos péchés et que nous avons le Saint-Esprit pour nous aider ?

« Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez »Romains 8 :12-13.

C’est pourquoi de grâce, ne cherchons pas à justifier nos péchés et à les excuser.

« Un homme qui mérite d’être repris, et qui raidit le cou, Sera brisé subitement et sans remède »Proverbes 29 :1.

Il peut arriver que même les plus forts et les plus spirituels d’entre nous tombent, mais il faut se relever. Crions à Jésus, il nous relèvera certainement. Dieu ne rejettera jamais quelqu’un qui vient à lui en toute humilité avec un cœur repentant et sincère.

« Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point le lumignon qui fume, Jusqu’à ce qu’il ait fait triompher la justice » Matthieu 12 :20.

MANQUE DE FOI

Avoir la foi ce n’est pas simplement croire que Dieu existe. Ce type de foi-là même les païens et les démons l’ont.

« Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent » Jacques 2 :19.

Le verset préféré et le plus connu des chrétiens est certainement celui-ci : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16). Le verbe croire ici est issu du grec pisteuo ce qui veut dire « penser être vrai, être persuadé de, donner du crédit, placer sa confiance en ». Croire en Jésus n’implique pas une adhésion intellectuelle. Il faut avoir la certitude inébranlable qu’il intervient de manière personnelle dans nos vies et qu’il est capable d’agir en notre faveur. Cela implique donc nécessairement de donner du crédit à ses paroles et par conséquent une obéissance scrupuleuse à tous ses commandements et recommandations. C’est seulement cette foi-là qui sauve. De nos jours peu de chrétiens ont réellement foi en Jésus. Beaucoup mélangent la Parole de Dieu avec la philosophie, les traditions du monde et les raisonnements humains. Or la foi et les raisonnements sont incompatibles.

« Où est le sage? où est le scribe? où est le disputeur de ce siècle? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? » 1 Corinthiens 1 :20.

« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ » Colossiens 2 :8.

« Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition »Marc 7 :9.

« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements » Jacques 1 :22.

Il est impossible de s’approcher de Dieu en faisant des calculs et en ayant recours à la logique. Il faut avoir la foi et obéir. En effet, en quoi est-ce logique que la force physique de Samson résidait non dans ses muscles mais dans ses cheveux (Juges 13 :5 ; Juges 16 :17)?

Qu’y-a-t-il de logique dans le fait de faire le tour d’une ville fortifiée pendant sept jour pour l’abattre  (Josué 6 :1-20) ?faith-and-reason

« C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours » Hébreux 11 :30.

Il est de plus en plus fréquent de voir dans nos églises modernes des personnes qui remettent en question la divinité de Jésus et sa naissance miraculeuse. De plus en plus de prédicateurs intellectualisent les miracles en avançant par exemple que les dix plaies d’Egypte n’ont pas existé, que la Bible parle de manière imagée. Mais si la Bible est un livre philosophico-mythologique parmi d’autres, à quoi bon continuer à se prétendre chrétien ?

En réalité on n’est pas chrétien mais un païen qui se ment à lui-même.

La foi  a disparu dans une majorité d’églises, voilà pourquoi on ne voit plus les miracles et les prodiges qui doivent normalement accompagner ceux qui ont cru (Marc 16 :17).

Beaucoup de prédicateurs n’ont pas la foi. Ce ne sont pas des hommes ou des femmes de Dieu mais des professionnels de la religion chrétienne. La plupart du temps ils sont tombés dans le piège de l’évangile de prospérité. Parmi eux, il y a les adeptes décomplexés qui font clairement et sans détour un lien entre la richesse, le bien-être, la réussite terrestre et l’approbation divine. Et puis il y a les hypocrites. Lorsqu’on leur dit qu’un serviteur de Dieu authentique doit pouvoir vivre par la foi et ne pas imposer à leurs brebis qu’on leur verse un salaire, ils répondent : « Nous ne sommes pas adeptes de l’évangile de prospérité mais nous n’adhérons pas non-plus à l’évangile de la médiocrité. Si nous n’avons pas de salaire, comment allons-nous manger, nous vêtir et nous loger ? ».

Mais réfléchissons un peu. Admettons que le Royaume de Dieu soit effectivement une entreprise, qui est le patron ? Qui embauche ?  Qui est censé verser les salaires ? Les chrétiens ou Dieu lui-même ?

Regardons une fois de plus à ce qui est écrit.

 «  Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent.Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine » Matthieu 6 :24-34.

Si Dieu a pu nourrir  son peuple de la manne et étancher sa soif en faisant sortir de l’eau d’un rocher (Exode 16 et 17), ne peut-il pas prendre soin de la même façon de ceux qui le servent à temps plein ? Or c’est justement à cause du manque de foi que beaucoup sont devenus des marchands et des escrocs. Il n’y a qu’à regarder tous les produits dérivés pseudo-chrétiens vendus dans les églises et les sites internet (pin’s, bijoux, huiles, eau du Jourdain, amulettes, alimentation…) sans compter le prix de vente exorbitant des prédications et enseignements (souvent erronés) sur supports audio, vidéo, papier…

Si Jésus a chassé les marchands du temple avec un fouet (Jean 2 :15-16) comment peuvent-ils imaginer qu’ils seront approuvés par Dieu quand ils comparaîtront devant lui ?

Jésus a dit : « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matthieu 10 :8).  Où sont donc ces miracles et pourquoi fait-on du commerce avec les dons et les grâces que nous avons reçus gratuitement ? La réponse est simple : la foi a disparu.

Bien aimés, regardez bien ce qu’a dit l’auteur de l’épître aux hébreux : « Or sans la foi il est impossible de lui être agréablecar il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6).

Il est impossible d’être agréables à Dieu sans la foi car celui qui n’a pas la foi, ne veille pas sur la Parole de Dieu et celui qui ne veille pas sur la Parole de Dieu péchera forcément par désobéissance et par transgression.

Dieu ne cherche pas des intellectuels mais des hommes et des femmes de foi.

« Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » Luc 18 :8.

Trouvera-t-il aussi des chrétiens intègres et qui se sanctifient ?

UN FAIBLE RESTE

« Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume » Luc 12 :32.

petit troupeauLe constat est le suivant : les chrétiens sont minoritaires par rapport à l’ensemble de la population mondiale.

Parmi ceux qui se prétendent chrétiens, une infime partie a foi en Dieu et se sanctifie véritablement.

C’est pourquoi Jésus le bon berger dirige en réalité un petit troupeau. Rappelons-nous que lorsque le déluge a balayé la terre, seul Noé et sa famille furent sauvés. Il en sera de même à la fin de toutes choses (Luc 17 :26).

 « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent » Matthieu 7 :13-14.

Pour passer par la porte étroite, il faut accepter de porter sa croix, de renoncer à soi-même et aux choses de ce monde. C’est écrit dans la Bible, nous n’inventons rien.

« Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » Matthieu 16 :24.

 Ouvrons bien nos yeux pour lire ce que Jésus nous dit dans le passage suivant.

« Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui: Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? Jésus lui dit: Pourquoi m’appelles-tu bon? Il n’y a de bon que Dieu seul. Tu connais les commandements: Tu ne commettras point d’adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère. Il lui répondit: Maître, j’ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples: Qu’il sera difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu! » Marc 10 :17-23.

L’homme dont il est question dans cet extrait vivait dans la sanctification puisqu’il observait scrupuleusement tous les commandements dès sa jeunesse. Jésus dit cependant qu’il lui manquait une chose : il fallait qu’il accepte de se délester de toutes ses richesses car ses biens étaient devenus un obstacle, un dieu qui bloquait son accès à l’éternité.

Attention, nous ne disons pas que les riches sont voués d’office à l’enfer et qu’il faille tout vendre et vivre dans le désert comme Jean-Baptiste, vêtus de peaux de bêtes. A certains Dieu demandera peut-être de se délester de leurs richesses, à d’autres de se séparer de certaines personnes, à d’autres encore de déménager dans un pays lointain… (Matthieu 10 :37-39). Jésus fera tout pour déloger toutes les idoles de notre vie jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Lui. Il sera donc de plus en plus exigeant sur notre niveau de sanctification et de consécration (Apocalypse 22 :11).

En réponse, la haine du monde et des religieux hypocrites sera de plus en plus grande à notre égard (Mathieu 10 :16).

La question est donc de savoir jusqu’où nous sommes prêts à aller pour suivre Jésus-Christ.  Prenons cependant courage car avec Dieu nous pouvons faire des exploits (Psaumes 60 :14). Tout est possible à celui qui croit (Marc 9 :23).

(Note Lesdoskimos) La reproduction de nos articles est autorisée pourvu qu’elle soit intégrale et la source citée.

Publicités

Une pensée sur “Chrétiens intègres : une espèce en voie d’extinction ?”

  1. Bonjour, en ce nouveau jour je loue le seigneur, le soir venu, j’ai l’image de cette journée achevée de temps d’erreurs et de péchés… Et avant que ne décline le soir, il ne me reste plus qu’un repentir sincère, me reconnaissant homme pécheur… Le jour suivant ne sera point la continuité du précédent, car toi mon Dieu, tu as patience pour tes enfants, et jusqu’au jour ou tu auras fait de moi, a ton image, le reflet de ta volonté. Amen. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.