Poutine raconte comment les renseignements russes ont empêché le meurtre d’Ianoukovitch

Poutine raconte comment les renseignements russes ont empêché le meurtre d’Ianoukovitch

http://actualidad.rt.com/actualidad/169163-putin-eeuu-titiritero-ucrania-golpe-estado

Publié : 15 mars 2015

RIA Novosti / Sergey Guneev

Dès le départ, il était clair que Kiev se préparait à un coup d’État et tenterait un assassinat  contre le Président Víctor Yanukóvich, a dit le Président russe Vladímir Putin dans un documentaire « la Crimée. Sur le chemin de la patrie « canal « Rossiya 1 » sur la situation en Ukraine.

Pour l’opposition, il était plus facile d’atteindre ses objectifs sans Ianoukovitch

Le Président russe, Vladímir Putin, prenant la parole dans un nouveau documentaire « la Crimée. Sur le chemin de la patrie ‘ canal « Rossiya 1 » a expliqué qu’il avait monté une opération des services de renseignement russes pour sauver le Président évincé de l’Ukraine, Víctor Yanukóvich, contre lequel Kiev préparait un attentat.

En savoir plus :  Putin cuenta que el verdadero « titiritero » de lo ocurrido en Ucrania es EE.UU.

Poutine : le vrai marionnettiste de ce qui s’est passé en Ukraine est les Etats-Unis

Poutine a expliqué qu’il a ordonné à la sécurité des renseignements  russes, de sauver  la vie du Président ukrainien. « Il y a tout  lieu de penser qu’ils l’auraient simplement exterminé, » a-t-il dit.

 » Les Informations  qui nous étaient  fournies établissaient non seulement  que l’on visait sa capture, mais que l’élimination physique de [Ianoukovitch],  était plus approprié pour ceux qui ont fomenté le coup d’Etat » a dit  Poutine, en ajoutant que tous les événements qui ont suivi ont  confirmé le fait.. « Pour l’opposition, il était plus facile d’atteindre ses objectifs sans Ianoukovitch, » explique-t-il.

À ce moment-là, j’ai déjà compris que quelque chose d’extraordinaire était en train de se  passer

Dans le documentaire  la succession des événements est examinée en détail depuis le 20 février dernier, lorsqu’il des tireurs inconnus ont ouvert le feu  à Kiev contre les deux parties en conflit, entre 75 et 100 personnes, selon différentes estimations ont alors péries.

SEPA MÁS: « Podríamos haber preparado las armas nucleares para defender Crimea »

Nous avions prévu le feu nucléaire si nécessaire pour défendre la Crimée.

Dos días después la situación en Ucrania se agravó hasta el punto que Yanukóvich pidió citarse con Putin, decidiendo ambas partes encontrarse en la ciudad rusa de Rostov del Don. Sin embargo, Yanukóvich informó después a Putin que le habían impedido volar a Rusia desde la ciudad ucraniana de Donetsk, donde se encontraba. « En aquel momento ya entendía que pasaba algo extraordinario« , confiesa Putin.

Ya se había concretado el golpe del Estado y había empezado de facto la operación de exterminación de Yanukóvich por parte de las fuerzas de oposición

Según él, después se supo que alguien había disparado contra la caravana de Yanukóvich, y también contra el entonces fiscal general de Ucrania, Víktor Pshonka, entre otros. « Es decir, en aquel momento ya se había concretado el golpe del Estado y había empezado de facto la operación de exterminación de Yanukóvich por parte de las fuerzas de oposición ».

Deux jours après la situation en Ukraine s’est aggravée au point qu’Ianoukovitch a demandé, selon  Poutine, à le rencontrer dans la ville russe de Rostov. Cependant, Ianoukovitch a informé Poutine qu’on l’avait empêché de voler vers la Russie depuis  la ville ukrainienne de Donetsk, où il était. « À ce moment-là nous avions déjà compris  qu’il se passait quelque chose d’extraordinaire », a dit Poutine.

Le coup d’État avait déjà été concrétisé  et avait de fait commencé l’opération d’extermination  d’Ianoukovitch par les forces d’opposition

Selon lui,  plus tard, il a  appris que quelqu’un avait tiré sur la caravane d’Ianoukovitchet également contre le procureur général d’Ukraine, Víktor Pshonka, entre autres. « C’est-à-dire, à ce moment-là, le coup d’Etat  s’était matérialisé et avait commencé de fait de l’extermination des forces d’opposition de Ianoukovitch. »

SEPA MÁS SOBRE LA TRAGEDIA UCRANIANA AQUÍ 

En savoir plus sur la tragédie ukrainienne   

L’opération de secours d’Ianoukovitch

Après sa tentative de décoller de Donetsk, m. Ianoukovitch a disparu, a déclaré Poutine, ajoutant qu’à ce moment-là, le Président ukrainien a été pisté par les services de sécurité russes, qui voulait lui porter secours, et les services de sécurité ukrainiens, dirigé par l’opposition, avec des intentions complètement contraires.

SEPA MÁS: Obama ha revelado el papel que tuvo EE.UU. en el cambio de poder en Ucrania

Obama a révélé le rôle joué par les USA dans le changement de pouvoir en Ukraine

Enfin, Ianoukovitch s’est rendu en Crimée. Les services russes d’observation de la radio, qui a commencé à surveiller sa caravane,  ont découvert qu’à un point sur son passage avait été organisée une embuscade avec des armes de haut calibre « pour que la conversation ne s’étendra pas trop », a dit le Président russe. Des instructions des services de sécurité russes ont été  transmis à Ianoukovitch sur la route à suivre, s’ils voulaient sauver leur vie ils devaient fuir  « par terre, mer ou air ».

Je pense que sauver  Ianoukovitch et sa famille fut  une  action bonne  et noble

Un hélicoptère avec des membres des forces spéciales russes à bord s’est dirigée  vers la Crimée pour y chercher  Ianoukovitch. Toutefois, après avoir volé sur des dizaines de milles de littoral de la péninsule, impossible de le retrouver puisque le pilote avait coupé  toute forme de communication avec la caravane. À un certain moment, tous les véhicules qui faisaient partie du cortège présidentiel ont allumé en même temps leurs phares, ce qui n’est pas arrivé inaperçu pour l’hélicoptère.

Ianoukovitch m’a dit qu’il n’avait pas ordonné de prendre les armes parce qu’il n’était pas capable  de lever la main

SEPA MÁS: Putin inspira más confianza que Poroshenko

Poutine inspire plus confiance que Porochenko

Toutefois, m. Ianoukovitch ne voulait pas aller en Russie, il préférait rester en Crimée. Cependant,  quelques jours plus tard, se rendant compte que « à Kiev déjà il n’y avait personne avec qui négocier », il a demandé  à être  « transporté sur le territoire russe », selon Poutine.

« Je pense qu’e sauver  Ianoukovitch et sa famille était  une noble et une bonne action », a dit Poutine. « Je ne veux pas juger leur travail. [Ianoukovitch] m’a dit qu’il n’avait pas ordonner de tirer avec les armes parce qu’il n’était pas capable de lever la main « . « Je ne suis pas en position de condamner ses actes et je ne sais pas si nous allons le faire, » dit Poutine, ajoutant que, au-delà de savoir si  l’attitude d’Ianoukovitchétait bien ou mal, il est clair que « les conséquences de son inaction ont été très sérieuse« .

.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :