Publicités
Cellule44 > Blog > Euro > Grèce: Nous restons fermes, malgré le chantage!

Grèce: Nous restons fermes, malgré le chantage!

Le secrétaire d’État aux Affaires Européennes,  dans une interview  a réaffirmé l’engagement du nouveau gouvernement grec de respecter le mandat populaire qui lui a été confié par le peuple, en dénonçant le chantage de M. Draghi.

«Le gouvernement grec reste ferme sur le respect du mandat populaire. Accomplir la volonté publique est une œuvre difficile et évidemment tout ne se passe pas comme nous le souhaitons, mais les premières impressions sont positives. Quant aux déclarations de M. Schäuble, elles étaient attendues. D’ailleurs, en analysant l’ensemble des déclarations européennes nous constatons que l’ordre du jour introduit par SYRIZA a envahi tous les forums européens.

Certains gestes comme celui de M. Draghi, apparaissent comme une sorte de chantage aggravé qui se placent dans le prolongement des tentatives d’intimidation préélectorales. Cependant, la situation n’est plus pareille depuis les élections. Nous, nous devons respecter le mandat populaire et la démocratie et cela personne ne peut l’ignorer. Et d’autre part, il y a des règles à l’UE dont le respect s’impose à tous. Ainsi, M. Draghi, qui n’est pas investi d’un rôle politique, ne peut pas participer à un chantage politique. Il est chargé et doit veiller à la stabilité monétaire et à la stabilité des prix. Le timing de sa décision concernant les titres de dette de l’État grec soulève des interrogations. Il a voulu influencer la prochaine conférence de l’Eurogroupe…»

En commentant les déclarations de M. Schäuble après sa rencontre avec Yannis Varoufakis, M. Chountis a déclaré:

«Nous essayons de rappeler à M. Schäuble qu’il y a des règles de l’UE qui sont contournées, et vous avez vu, il n’a rien dit pour la troïka. Et qu’il y a aussi des engagements et des devoirs pour tous les pays. La corruption, l’évasion fiscale, l’enchevêtrement des intérêts privés doivent être éliminés. Mais derrière chaque grand scandale financier nous trouvons des entreprises allemandes. Les problèmes ne sont pas uniquement grecs, ils sont européens. D’autre part, la page des comportements funestes du passé ne peut pas être définitivement tournée sans les réparations allemandes que M. Varoufakis a fort justement rappelé tout en signalant le danger de la prolifération du nazisme en Europe.

SYRIZA, avec ses engagements et son ouverture au dialogue souhaite rappeler la responsabilité de chacun à l’égard du projet européen».

Traduction: Vassiliki Papadaki

Nikos Chountis est Secrétaire d’État aux Affaires Européennes

http://left.gr/news/n-hoyntis-paramenoyme-statheroi-sti-laiki-entoli-para-toys-ekviasmoys

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :