Francis Wodié, président du conseil constitutionnel, limogé le 03 février 2015 par Alassane Dramane Ouattara, pour avoir dit non à la modification de l’article 35 de la constitution.

Le chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, a limogé ce mardi 03 fevrier 2015, Francis Wodié président du Conseil constitutionnel, à cause de son hostilité à toute modification de l’article 35 de la constitution en faveur de Ouattara.
Selon le communiqué officiel de la présidence ivoirienne dont IvoireBusiness a eu copie, le Professeur Francis Wodié a présenté sa démission.
Mais selon une source proche de lui, il a été purement et simplement remercié pour avoir refusé toute modification de l’article 35 de la constitution afin qu’Alassane Ouattara puisse se maintenir au pouvoir en 2015 à des fins personnelles.
Pour le président du Conseil constitutionnel, toute modification de l’article 35 de la constitution par l’Assemblée nationale est anticonstitutionnelle. Seul un referendum permet de modifier la constitution. Il l’avait déjà tenu cette position en 2013 après qu’il fut consulté par le chef de l’Etat.
Francis Wodié est remplacé à la tête du Conseil constitutionnel par Koné Mamadou, proche parmi les proches de Ouattara, membre du RDR, et précédemment président de la Cour suprême.
Nous vous livrons le texte intégral du communiqué de la présidence.

Patrice Lecomte

COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a procédé ce mardi 03 février 2015, à la nomination de Monsieur Mamadou KONE, Magistrat hors hiérarchie, Groupe A échelon unique, précédemment Président de la Cour Suprême, en qualité de Président du Conseil Constitutionnel.
Cette nomination est consécutive à la démission du Professeur Francis Vangah Romain WODIE de la Présidence de cette Institution.
Le Président de la République adresse ses remerciements au Professeur Francis Vangah Romain WODIE, pour son action à la tête du Conseil Constitutionnel.
Le Président de la République a également procédé à la nomination de Monsieur René François APHING-KOUASSI, Magistrat hors hiérarchie, Groupe A échelon unique, précédemment Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, en qualité de Président de la Cour Suprême, en remplacement de Monsieur Mamadou KONE.
Fait à Abidjan, le 03 février 2015
Le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République
Amadou Gon COULIBALY

– See more at: http://ivoirebusiness.net/?q=articles/scandale-francis-wodi%C3%A9-limog%C3%A9-par-alassane-ouattara-pour-avoir-refus%C3%A9-de-modifier-larticle#sthash.quWWINwm.dpuf

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.