INTERNATIONAL

20:53 29.01.2015(mis à jour 21:29 29.01.2015)
1238111

Selon l’ancien analyste de la CIA Raymond McGovern, tant que l’Occident considère la Russie comme un ennemi, les fabricants d’armes accumulent les profits.

Les producteurs d’armes profitent de la vision américaine selon laquelle la Russie représente la menace principale pour le monde entier, a déclaré jeudi à la radio Sputnik l’ancien analyste de la CIA Raymond McGovern.

« Tant que l’Occident (…) considère la Russie comme un ennemi et le président Poutine comme un diable incarné, ils accumulent les profits. Cui bono? Ceux qui fabriquent des armes. Maffei n’est qu’un exemple. De nombreuses sociétés se félicitent de la montée de tension entre les Etats-Unis et la Russie », a indiqué M.McGovern.

Selon M.McGovern, l’Occident a pu présenter la Russie comme une menace en diffusant « des mensonges sur les vrais responsables de la situation en Ukraine » et en « inspirant le coup d’Etat du 22 février 2014 » dans ce pays.

« Je dirais que Krauss-Maffei et d’autres producteurs d’armes en profitent. Par exemple la société Maffei et son analogue français avaient beaucoup de difficultés. Ils créaient un char européen. Ils avaient besoin d’un ennemi. Et voilà », a-t-il noté.

M.McGovern et d’autres officiers des services secrets américains ont signé un mémorandum en septembre dernier appelant les pays membres de l’Otan à œuvrer pour mettre fin à l’effusion de sang en Ukraine et à empêcher que les militaires de l’Alliance participent aux combats en Ukraine aux côtés des forces armées ukrainiennes.

Intervenant lors de la 69e session de l’Assemblée générale de l’Onu en septembre 2014, le président américain Barack Obama a dressé la liste des principales menaces actuelles dans le monde, en citant le virus Ebola, l' »agression » de la Russie en Europe et l’offensive des djihadistes en Syrie et en Irak.

 

Source : http://fr.sputniknews.com/international/20150129/1014196557.html

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.