Plus de 250 rebelles « séparatistes » armés ont été tués en 24 heures lors des combats dans l’est de l’Ukraine, a affirmé samedi le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak.

« Rien que pendant la journée d’hier, l’ennemi a essuyé des pertes considérables, selon le renseignement et les hôpitaux. 265 rebelles séparatistes armés ont été liquidés hier sur toute la ligne du front », a déclaré le ministre lors d’une réunion de l’état-major opérationnelle, consacrée aux bombardements de la ville de Marioupol.

Selon M.Poltorak, ces dernières vingt-quatre heures, la situation s’est sérieusement aggravée sur toute la ligne des combats, à commencer par la région de Lougansk jusqu’à Marioupol, et partout dans le Donbass, les formations paramilitaires illégales passent à l’offensive.

Par ailleurs, Kiev accuse les rebelles d’avoir bombardé samedi au lance-roquettes multiples Grad la ville de Marioupol où au moins 20 civils ont été tués. Or, le vice-président du parlement de la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) Denis Pouchiline a qualifié de provocation ces accusations, dont l’objectif est, selon lui, d’obtenir l’évolution militaire de la situation.

RIA Novosti

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.