6c1bbd3705d9ba71afa39cc77b0da4d5

Cellule44 : petit billet d’humeur

Voici un article de RIA NOVOSTI qui nous a fait bondir.On peut lire dans cet article que George Soros  a le toupet de critiquer L’Europe qui ne serait  plus d’après lui l’union bénévole d’Etats souverains qui seraient prêts à céder une partie de leur souveraineté pour une cause commune.Mais… Mr Soros semble être déconnecté de la réalité historique, car l’Europe, le projet Europe, (dégageons nous de toutes hypocrisies), n’a été qu’un projet commercial, chaque pays ne  pensant qu’à retirer une manne substantielle d’une vision mégalomaniaque. On nous rapporte dans cet article que le milliardaire américain a appelé l’UE à accorder à l’Ukraine une assistance financière. Monsieur Soros dit un peu plus loin en substance que l’Europe est une entreprise qui va à la faillite…mais il n’y a rien d’étonnant à cela, le citoyen européen  lambda avait compris depuis Lisbonne qu’il s’agissait de l’arnaque du siècle. Alors une question nous interpelle : comment ce fait-il qu’un financier de ce niveau demande à une entreprise en faillite de soutenir un projet moribond. Nous comprenons la déception de Mr Soros, il va certainement beaucoup perdre dans cette affaire. Mr Soros,  il y a peut être une solution pour récupérer vos billes du jeux et sortir gagnant ….Rachetez Charlie Hebdo.

Par Philippe Ehua

19:26 23/01/2015

 MOSCOU, 23 janvier – RIA Novosti

Le milliardaire américain George Soros a appelé l’UE à accorder une assistance financière à l’Ukraine, « agressée par la Russie », et a parlé en termes très peu élogieux de l’Europe d’aujourd’hui par rapport à son image d’il y a un quart de siècle, rapporte vendredi le Wall Street Journal (WSJ).

« Il y a 25 ans, l’Europe s’unissait, alors que maintenant, elle se désintègre, alors que la Russie se renforce au contraire », a constaté M.Soros.

Selon lui, l’Europe n’est plus l’union bénévole d’Etats souverains, prêts à céder une partie de leur souveraineté pour une cause commune.

« Aujourd’hui, c’est quelque chose de parfaitement différent, un système de rapports entre créanciers et emprunteurs où les débiteurs honorent à peine leurs engagements, alors que les créanciers posent des conditions ne permettant pas aux emprunteurs de sortir de leur position dépendante », a souligné le milliardaire.

Et d’appeler l’Europe à soutenir financièrement l’Ukraine.

« Ce n’est pas seulement l’avenir de l’Ukraine, mais aussi celui de l’Union européenne qui sont en jeu. La perte de l’Ukraine serait une perte colossale pour l’Europe et permettra à la Russie de diviser et de régner », a prévenu le financier.

Il a exhorté l’Europe à prêter à l’Ukraine une somme de l’ordre de 20 milliards de dollars, car « l’attaque de la Russie contre l’Ukraine est indirectement une offensive contre l’Union européenne et ses principes de gouvernance ».

« Les membres de l’UE sont des pays en guerre, et ils doivent commencer à agir comme tels, c’est-à-dire modifier leur engagement en faveur de l’austérité budgétaire, et reconnaître qu’il vaut mieux pour eux aider l’Ukraine à se défendre plutôt qu’espérer ne pas avoir à défendre l’UE eux-mêmes », a-t-il conclu.

Articles en relation

Source: http://fr.ria.ru/world/20150123/203484903.html

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.