Dominique Baettig

 Je n’aimais pas ce qu’était devenu « Charlie-Hebdo », un journal en faillite, façonné par de vieux « soixante-huitards » bobos attardés, déconnectés des réalités sociales, économiques et politiques du monde d’aujourd’hui, provocateurs conformistes au service des interventions de l’OTAN, ne faisant plus que du blasphématoire à géométrie variable, du « Femen » politiquement correct. Mais parce que je suis un partisan de la liberté d’opinion et de pensée intégrale, de la tolérance, au contraire de la gauche « libertaire » totalitaire, qui croit que seule sa vision et son idéologie peuvent s’exprimer et que les  autres, forces obscures  doivent être réduites au silence, je condamne fermement l’exécution choquante des  journalistes. Je pense que toutes les religions (y compris les religions nouvelles des « Droits de l’Homme », de la Laïcité agressive), toutes les idéologies, tous les groupes humains, tous les individus peuvent être critiqués en démocratie, dans la tradition de la neutralité religieuse et du respect des valeurs spirituelles. Mais si je condamne sans hésitation la violence de la terreur qui a explosé  à Paris, je condamne aussi celle exercée quotidiennement en Palestine occupée, en Lybie, dans le Donbass, en Syrie où la terreur aveugle est  journalière, avec le soutien et la bénédiction de la politique étrangère française. Elle a, avec ses œillères idéologiques, renforcé le Golem islamiste et fermé les yeux par déni idéologique (pas d’amalgame surtout !) sur les filières djihadistes françaises. Je condamne les sanctions et la guerre économique imposées à la Russie, à l’Iran, à Cuba, au Pakistan, à Gaza, à la Corée. La gauche européenne dérive de plus en plus dans un sens néoconservateur et totalitaire. Elle va instrumentaliser cette violence, dont elle est idéologiquement responsable (soutien à l’immigration sans frein et sans perspectives  réelles d’intégration, suspicion  moralisatrice et à sens unique culpabilisateur de la religion de l’antiracisme) pour imposer de nouvelles restrictions à la liberté d’expression sur Internet, museler l’opposition politique et renforcer la chape de plomb européenne. Sur le modèle du « Patriot Act » suite aux événements du 11 septembre qui garde encore beaucoup de zones d’ombre sur ses responsables. La soumission des musulmans est aussi en route avec l’obligation pressante de se désolidariser en permanence des « extrémistes » islamistes tout en neutralisant les critiques et les questions légitimes issues de la droite : ne pas « discriminer surtout ! Attention danger : la propagande émotionnelle et l’Inquisition moralisatrice peuvent être tamponnées par la liberté d’expression et d’information qui existent encore sur le Net mais ont presque disparu dans les medias officiels. La liberté de croyance, de pensée et d’expression sont nos biens et nos valeurs les plus précieux. Elles seront, de manière globale, encore plus en péril depuis les événements de Paris.

Dominique Baettig, 11 janvier 2015

LESOBSERVATEURS.CH

Publicités

Une pensée sur “Charlie. Assez de larmes de crocodiles et de manipulations émotionnelles…”

  1. « Il semble de plus en plus claire que quiconque qui a orchestré ces attaques contre le magazine français Charlie Hebdo ne voulait pas seulement d’épargner la Maison Royale britannique de l’incroyable embrasement à propos de la participation du Prince Andrew avec des mineurs esclaves dans une orgie sexuelle, mais aussi saisi l’occasion pour une fois de lancer le Choc des Civilisations que les dirigeants des états-uniens et les sionistes ont bâti durant une longue période, pour faire éclater un conflit sunnite shiite, chrétiens d’orient et sunnites, pour que cette entité sioniste soit la plus stable et la plus forte dans la région du Levant et de l’Afrique du Nord pour encore 100 ans. Une guerre entre les Salafistes, tekfiristes et les néoconservateurs de cette église évangélique. Ce sont les sionistes qui orchestrent ce complot bien préparé par un certain Bernard Lewis, juif anglais, professeur en sociologie à l’Université de Londres en G-B, et conseillé du Président des états-uniens Mr Jimmy Carter, ainsi que du premier ministre de l’Entité sioniste Mr Béguin, rien que pour faire éclater des conflits entre musulmans, puis entre sunnites eux mêmes, et entre chrétiens et musulmans, entre égyptiens, entre tributs libyennes, contre arabes et non arabes, entre berbères et arabes, entre berbères et berbères, entre kurdes et non kurdes, entre alaouites et druzes, turcs mans et arméniens, entre Coptes et non Coptes. Nous nous référons au classique «Le Choc des Civilisations et la refonte de l’ordre mondial” de Samuel P. Huntington fait PNAC plus concret avec lui est rêve d’un “Nouveau Pearl Harbour” – les deux qui ont été réalisés lorsque le complexe militaro-industriel américain et son réseau de moles intérieur dans les services de renseignement américain, au nom de leurs employeurs: les anciennes familles de banquiers de Londres et de New York, qui a également créé 9/11.
    Nous sommes donnons la référence de ce criminel de guerre connue sous le nom de Benjamin Netanyahu, qui à l’automne 2014 a averti publiquement la France des conséquences de reconnaître la Palestine en tant qu’Etat. Les Français n’ont pas tenu compte de l’avertissement. Un mois après que le Parlement français a voté pour reconnaître la Palestine comme un Etat souverain, la France est – en effet – attaqués. Non pas pour cette reconnaissance, qui n’est que du vent, mais pour faire partir le plus possible d’israélites français bien formés pour aller renforcer les rangs des sionistes en Palestine occupée. Il y a aussi un autre aspect visé par cette attaque, c’est l’héritage chrétien de l’Europe.
    Immédiatement après l’attaque dans twitter une véritable tempête se déchaîne – en utilisant le hash-tag #JeSuisCharlie.
    Pour l’œil blasé ou méfiant, JeSuisCharlie (JC), ressemble en apparence à un candidat, mais la phrase contient un code intentionnellement créé pour Jésus-Christ (JC). J-e suis C-harlie.

    Le hash-tag est actuellement utilisé par des millions d’individus désemparés qui, sans le savoir, sont rassemblaient sous la crypto-parole: Nous sommes tous JC et notre Prophète est Charlie Hebdo. Voici une question: Qui déteste vraiment Jésus et le Christianisme dans la mesure où ils ne veulent pas seulement frappe contre ce qui est perçu comme un magazine blasphématoire, mais pour faire glisser toute la Chrétienté dans le caniveau, en rendant les gens en Europe (dont beaucoup sont chrétiens) embrasser, accepter, le point bas culturelle de Charlie Hebdo comme leur icône, comme un modèle cultuel pour le 21e siècle, comme un poison illuminatis, comme un venin maçonnique,
    Qui a produit cette sophistication d’un mauvais génie (et en fait quels sont les intérêts) pour créer quelque chose comme ça?

    Une bande de jeunes boucs émissaires misérables de la banlieue, manipulés par des officines maléfiques, par des services de renseignement diabolique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.