Reblogué via Allainjules

Le président syrien Bachar al-Assad a passé le réveillon en compagnie de soldats, à Jobar, une zone de combats dans la banlieue de Damas. La martingale frappadingue de la presse mainstream ne s’effrite toujours pas, elle qui, toute honte bue, nous présente une horde de barbares, tous affiliés à l’Etat islamique (EI), comme des héros, des chevaliers blancs de la démocratie. De cette duplicité morbide et hypocrite, on peut leur dire bonne continuation. 

Assad2

Depuis 4 ans, les nombreux reportages dithyrambiques parues ici et là, avec une mauvaise foi abyssale, ne cèdent toujours pas la place à la vérité. Mais, sur le terrain, malgré le soutien financier des monarchies pétrolières, le soutien logistique de l’Occident, qui fait semblant de combattre l’Etat islamique, la Syrie tient toujours. Le peuple est fier, l’armée arabe syrienne est loyale. Sans doute l’armée la plus loyale au monde.

Assad3

Ce déplacement du président Assad à Jobar est un signe de l’embellie dans cette zone trouble. C’est aussi la preuve que l’homme est proche de son peuple et ne se cache point dans son château comme ils aiment si bien le dire, mentant comme des arracheurs de dents.

Le président al-Assad a profité de ce laps de temps pour visiter un « certain nombre de postes et d’unités militaires qui affrontent les groupes des terroristes, saluant les victoires et les sacrifices consentis par les soldats intrépides pour sauvegarder la sécurité des gens et leurs biens à Damas et ses banlieues », comme le rapporte l’Agence Sana.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.