Je vous écris en ma qualité de conseil du président Laurent GBAGBO pour effectuer une mise au point par rapport à la conférence de presse tenue le mardi 9 Décembre 2014 par Monsieur Pascal AFFI N’GUESSAN, Président du Front Populaire Ivoirien (F.P.I).

Les éléments soulevés par Monsieur AFFI, notamment le fait que le texte n’ait pas été adressé aux secrétaires fédéraux, l’utilisation du papier en-tête d’un notaire, l’emplacement de la signature (en-dessous du nom et non au-dessus) , la marque du féminin du terme « soussigné » au lieu de la marque du masculin, l’orthographe du prénom du notaire instrumentant avec deux « b » au lieu d’un seul, l’éloignement du cabinet dudit notaire (Amstelveen) par rapport à la Haye, lieu de détention du Président Laurent GBAGBO, la pseudo absence du notaire à La Haye pour l’authentification de l’identité et de la signature du président GBAGBO, la référence au numéro de la carte d’identité ayant servi à la constitution du dossier de candidature du Président Laurent GBAGBO à la présidence du front populaire Ivoirien et les conclusions d’un pseudo cabinet international de graphologie … feront en temps utile l’objet de réponses circonstanciées par voie de conclusions dans la procédure actuellement pendante au tribunal, vu que Monsieur AFFI a saisi la justice pour Faux et usage de Faux.

Tous ces éléments ne résistent pas à une analyse sérieuse des pièces du dossier et ne constituent nullement une preuve contraire de nature à mettre à mal la présomption de vérité rattachée à un acte notarié. Le notaire est un officier public assermenté. Remettre en cause son acte revient à dire que le notaire aurait menti, ce qui est absurde. Le notaire Hollandais n’aurait jamais pris le risque de mentir eu égard aux sanctions susceptibles de peser sur lui, et de surcroît, étant conscient que son acte authentique ferait l’objet d‘une publication internationale par voie de presse.

Il s’ensuit que la signature apposée sur le document notarié du 25 Novembre 2014 est bel et bien l’authentique signature du Président Laurent GBAGBO.
Le Président GBAGBO constate avec peine et tristesse que, nonobstant le déplacement de son conseil récemment à Abidjan, dûment mandaté par lui et muni de l’acte authentique, Monsieur AFFI continue de douter de la réalité de sa candidature à la présidence du front populaire ivoirien.

Le Président GBAGBO appelle au calme tous les militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien et les invite à s’unir pour un F.P.I fort uni et rassemblé.

Fait à Bruxelles le 11 Décembre 2014
Pour Laurent GBAGBO
Son Conseil
Dakouri Sylvain Tapi

10846452_752824478126315_5545399746330235378_n

CELLULE44

         By Philippe Ehua

Source : Claudine Hermine Cojan

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.