La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd’hui, la troisième phase de la grande crise.

Par déficit de coordination et par myopie, l’Europe et le monde sont entrés dans la troisième phase de la crise mondiale qui les déstabilise depuis 2008. Une crise qui a pris racine dans un excès d’épargne mondiale, un déficit chronique de demande, donc, et dont chaque étape, chaque complication successive, révèle le vrai visage et la profondeur.

 La première manifestation de la crise fut l’explosion de la bulle de crédit aux Etats-Unis. Ce premier épisode a sanctionné les limites du rééquilibrage de la croissance mondiale par les sur-consommateurs américains. La seconde est celle des dettes souveraines, qui a pris une tournure catastrophique au sud de l’Europe. Elle a marqué les limites du rééquilibrage de la demande par l’endettement public. La troisième phase, qui se précise jour après jour est celle des débouchés et de la déflation.

Lire la suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.