dd-le-gisement-de-petrole-25255401
Le phénomène de dé-dollarisation continue à s’étendre, et cela au profit de la monnaie chinoise, le renminbi (ou yuan, alias RMB). Les accords d’échanges de devises directs avec la Chine se multiplient partout dans le monde : Canada, Qatar, Corée du Sud, etc., précipitant la fin du dollar US comme monnaie de référence pour les échanges commerciaux.
Un bille de 100 renminbi (alias yuan)
Un bille de 100 renminbi (alias yuan)

La Chine signe un accord avec le Canada…

Au cours des derniers jours, la Chine a signé des accords monétaires directs avec le Canada, qui devient ainsi le premier centre de Renminbi [alias yuan] offshore [1] en Amérique du Nord, comme le relatent les analystes de CBC  [2], qui suggèrent que « cela pourrait doubler, voire tripler le niveau du commerce canadien avec la Chine », diminuant la nécessité d’utiliser le dollar.

Le Canada et la Chine signent un accord d'échange des devises qui va booster les échanges commerciaux
Le Canada et la Chine signent un accord d’échange des devises qui va booster les échanges commerciaux

Selon CBC [3],

« Autorisée par la Banque centrale de Chine, la transaction permettra de faire des affaires, directement, entre le dollar canadien et le renminbi chinois, court-circuitant l’élément intermédiaire (dans la plupart des cas, le dollar américain).

Les exportateurs canadiens, forcés d’utiliser la devise américaine pour faire des affaires en Chine, sont confrontés à la hausse des coûts de change et à des délais plus longs pour conclure des affaires.

« C’est quelque chose dont le Premier ministre a parlé. Il veut que les entreprises canadiennes, en particulier les petites et moyennes entreprises, fassent de plus en plus d’affaires en Chine, en y vendant des biens et des services », a déclaré depuis Pékin Catherine Cullen de CBC. »

Solde négatifs des exportations en pétrodollars en 2014

Simon Black, du site sovereignman.com, émet des pensées inquiétantes concernant la décision du Canada… [4]

« Ça arrive. Avec une augmentation de la vitesse et de la fréquence. Samedi [8 novembre 2014], la Banque populaire de Chine et le bureau du Premier ministre du Canada ont publié une déclaration indiquant que le Canada établira à Toronto le premier centre offshore d’Amérique du Nord pour le commerce en remimbi.

La Chine et le Canada ont convenu d’un certain nombre de mesures visant à accroître l’utilisation de renminbi dans le commerce, les affaires et l’investissement. Et ils ont signé en outre un contrat bilatéral de swap de 200 milliards de renminbi.

De plus, juste aujourd’hui, tout chaud sorti des presses, les banques centrales de Chine et de Malaisie ont annoncé la mise en place de mécanismes de swap en renminbi à Kuala Lumpur, ce qui contribuera à accroître l’utilisation du renminbi en Asie du Sud-Est.

Cela vient tout juste deux semaines après que le principal centre financier de l’Asie, Singapour, est devenu une plaque tournante majeure du renminbi, avec la convertibilité directe établie entre le dollar de Singapour et le renminbi. »

lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.