image

La solution pour mettre fin rapidement à la crise ukrainienne est connue de tous ceux qui suivent le dossier. Il suffit d’assurer à la Russie que l’Ukraine ne sera jamais membre de l’OTAN. Cette promesse doit se matérialiser par un acte concret et solide. Il pourrait prendre la forme d’un traité ou d’un accord juridique. Mais au lieu de se diriger vers cette sortie de crise simple et directe, les dirigeants occidentaux ne cessent de vouloir jouer au plus malin en disant simplement que l’adhésion de l’Ukraine n’est pas à l’ordre du jour. Sous-entendu dans quelques mois ou dans quelques années peut-être. En faisant cela ils savent pertinemment qu’ils empêchent tout règlement durable et pérenne du conflit ukrainien. Sauf à penser que Moscou acceptera au final de capituler en rase campagne ce qui vous l’avouerez est peu probable.

Dans ces conditions entendre le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, appeler la Russie à trouver une issue à la crise ukrainienne relève de l’hypocrisie la plus absolue. Écoutons ce que dit ce Machiavel des temps modernes : « Nous voyons que les accords de Minsk ne sont pas respectés, le régime de cessez-le-feu est violé. Il faut trouver une solution de paix négociée. La Russie a le choix. Soit participer à une solution de paix négociée. Soit continuer sur le chemin qui mènera à son isolement. Nous invitons la Russie à participer à une solution de paix ».

Passons sur le respect des accords de Minsk qui n’auront été pour le pouvoir ukrainien qu’un moyen de gagner du temps pour se réarmer et réorganiser son armée qui était en train de subir une déroute militaire à la fin de l’été. Accords de Minsk violés par les séparatistes russes…. tout comme par l’armée ukrainienne. L’objectivité ne semble pas être le fort du secrétaire général de l’OTAN.

Plus embêtant c’est que l’honnêteté n’est pas non plus sa tasse de thé. Car au même moment ou il demandait à la Russie de participer à une solution de paix négociée, on apprenait que le porte-parole du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis, Mark Stroh, fermait la porte à la Russie quant à sa demande de non-adhésion de l’Ukraine à l’OTAN : « Toute décision concernant l’éventuelle adhésion de l’Ukraine à l’Otan doit être prise par l’Alliance et l’Ukraine elle-même. Les Etats-Unis soutiennent le droit des Ukrainiens de décider de l’avenir de leur pays librement et sans ingérence extérieure ».

Pour résumer l’OTAN, contrairement à ce qu’elle prétend, n’appelle pas la Russie à négocier mais bel et bien à capituler. On voudrait pousser Moscou à la guerre qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

Source :

Publicités

Une pensée sur “L’hypocrisie de l’OTAN n’a aucune limite !”

  1. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    c’ est exact mais ce n’ est que le pâle reflet de son maître bien nommé les « USA » pauvre de nous, si nous savions ou ils nous entrainent … …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.