Soral, un traître ?

Soral, un traître ?

 Cellule44 :

Voici un article ci-dessous de Farida Belghoul qui nous attriste beaucoup à Cellule44. Il semblerait que l’action de Farida Belghoul, son engagement, soit toujours assujetti à des répétitions vraiment déplorables.Cette femme généreuse a déjà été spoliée (un coup de jarnac) une première fois il y a environ 25 ans par le crétinisme circonstanciel de jeunes opportunistes pilotés par le gouvernement de l’époque ,celui de François Maurice Adrien Marie Mitterrand,né le 26 octobre 1916 à Jarnac en Charente… et oui…on aura tout compris.Qui roule pour qui ? Qui est qui et qui fait quoi ?

Ce qui est malheureux c’est que, quand les parents se “castagne” se sont les enfants qui trinquent.Ce n’est pas le moment d’avoir ce genre de conflit et si tout cela est piloté d’en haut, la France n’est pas sortie de l’auberge car  les théories fumeuses et antichrétiennes du frère Peillon risquent d’avoir encore de beaux jours devant elles.Le frère Peillon d’ailleurs sévit maintenant en Suisse à l’Université de Neuchâtel,où il a la charge d’assistant d’une chaire en Philosophie.Vincent Peillon  promoteur multimillionnaire, de la “religion morte” nommée “laïcité républicaine”,produit excrémentiel délirant d’une idéologie déshumanisante visant à exploité le filon du vide spirituel en République et Canton de Neuchâtel. La proposition blasphématoire, idolâtre ,abominable du frère Peillon témoigne d’une méconnaissance de Dieu,de la personne de Dieu ,Dieu est une personne avec qui on établit une relation personnel. Dieu a créé l’homme pour l’adoration, l’adoration vers l’immanent qui transcende tout.L’homme n’a pas été créé pour adorer “Laïc” Monsieur Peillon.Si dans votre “club” pseudo-mystico-intellectuel ou l’on confond fil à plomb et truelle on se targue d’adouber des adorateurs de toutes obédiences religieuses,cela ne vous autorise pas à imposer l’idolâtrie au peuple de Jésus-Christ. Relier à Jésus-Christ, l’homme a une valeur I-NES-TI-MA-BLE. Relier à l’idole, il est monnayable et corvéable à souhait.Quand du haut de votre splendeur “philosophique” vous proposé votre religion “Laïc et républicaine” au peuple français et bientôt au peuple suisse, vous êtes sur le même terrain qu’un gourou illuminé qui demande à ses disciples de s’agenouiller et d’adorer une caisse d’oignons.On parle beaucoup de l’or suisse ces derniers temps.Sachez Monsieur Peillon que l’or et l’argent appartiennent à Dieu et que les monnaies de singe que sont l’euro et le dollar appartiennent à Satan, tout comme votre “religion” mortifère.

By Philippe Ehua

Titre original : Soral Trahison?

L’article en question :

Le 20 septembre 2014, nous avons publié le post suivant : « Tu quoque mi fili ».

Nous avons conclu ce post par la formule bien connue : « Affaire à suivre… ».
En voici donc malheureusement la suite aujourd’hui.

En pleine procédure disciplinaire engagée contre moi par l’Education Nationale, la FAPEC est victime d’une nouvelle attaque d’une violence inouïe et les auteurs de celle-ci portent la responsabilité de ce nouveau coup d’arrêt dans notre travail du jour qui, tel que le site en témoigne, ne s’est jamais interrompu malgré toutes les calomnies et toutes les pressions les plus infâmes. Malgré la menace de révocation.

Le 13 octobre 2014, le site d’information « Egalité et Réconciliation » a publié, une première fois un texte de signataires anonymes intitulé «Démission collective de la JRE et de la FAPEC ».

En raison de ces circonstances exceptionnelles, je vais m’exprimer ici à la troisième personne du singulier, par nécessité.

Les signataires masqués de ce communiqué, sans transparence, c’est-à-dire sans prévenir, sans aucune discussion ni réunion préalable avec la présidente de la FAPEC et le Comité national, engagent dans leur texte des prétendus comités de Lyon, Marseille, de Lille et d’Ile-de-France… Qui sont-ils ?

Sur le site de « Egalité et Réconciliation », cette publication usurpe notre logo et elle est de surcroît « sourcée » FAPEC/JRE. Ce qui est faux. Chacun peut constater que ce communiqué n’est pas présent, et ne l’a jamais été, sur le site jre2014.fr, qui est la voix officielle de la FAPEC.

Ce n’est donc ni Farida Belghoul ni le Comité national de la FAPEC qui est l’auteur de cette déclaration. Vers 22h00, l’article disparaît des colonnes de « Egalité et Réconciliation », et revient 10 minutes après…

Il apparaît alors une nouvelle mention au-dessus du texte qui précise que les auteurs en sont « la secrétaire générale et le trésorier démissionnaires de la FAPEC ». Malgré cette nouvelle précision, l’anonymat demeure. Comment s’appellent-ils ? Pourquoi ont-ils démissionné ? Le texte n’en dit rien d’autre que « divergences de certains principes fondamentaux de la famille traditionnelle »  Lesquels ? « Incompatibilité de caractère » (sic).

Ce texte ne contient donc aucune raison sérieuse d’appeler, comme il le fait, à la plus grave décision qui soit c’est à dire à la scission d’un mouvement populaire et familial pour la plus grande satisfaction  de l’adversaire.

Les deux signataires anonymes mentionnés au-dessus du texte se nomment Sonia Amar-Grandserre et Gilles Grandserre : ils sont mariés l’un à l’autre, ils habitent Lyon, et viennent récemment de démissionner par lettres recommandées à la langue savamment administrative, sans une seule parole humaine, sans les yeux dans les yeux. Que veulent-ils donc ces ex-secrétaire générale et ex-trésorier de la FAPEC ? Ils prétendent, déclarent-ils dans leur écrit publié sur le site d’Alain Soral, lancer « un nouveau mouvement pour la protection des enfants »

D’où sortent-ils ? Sonia Grandserre, militante de « Egalité et Réconciliation », au moment de son engagement dans la JRE, avait démissionné de l’organisation d’Alain Soral, selon ses déclarations de l’époque, pour mieux assurer ses fonctions de responsable locale JRE. Gilles Grandserre, son mari, sans engagement militant connu, s’était aimablement proposé dans le cadre de  la préparation des Assises nationales de la FAPEC de mettre ses compétences de comptable au service de notre organisation.

Alain Soral est le président de « Egalité et Réconciliation ». Il est responsable des publications de son site. Il en contrôle rigoureusement le contenu. Il a donc accepté qu’à deux reprises consécutives, en quelques minutes, que ce communiqué anonyme appelant à la scission de notre organisation paraisse dans ses colonnes. Que penserait-on de Farida Belghoul, si celle-ci avait cautionné sur son propre site pareille opération ? Retiré une première fois, Soral a donc validé la deuxième publication consécutive sans avoir jamais pris contact avec la présidente de la FAPEC ni avec ses proches collaborateurs…

Cette opération de publication anonyme sous faux drapeau n’est pas un acte d’information mais un acte objectif de trahison. Ce communiqué masqué sur « Egalité et Réconciliation »  n’apporte en effet aucun élément de compréhension de la situation. De surcroît, le point de vue de Farida Belghoul est absent… dans une affaire aussi grave dans les colonnes d’un site comme « Egalité et Réconciliation » !

Trahison d’un mouvement, refusant l’argent comme moteur du combat, boycottant les journalistes mainstream, sans compromis avec le pouvoir, représentant la France au sein de l’International Parental Alliance créée à Moscou. Pour rappel, dans les années 1980, Farida Belghoul avait contrecarré l’opération sous faux drapeau de SOS Racisme, elle l’a payé de 29 ans de placard durant lesquels elle n’a jamais renoncé à son intégrité.

Aujourd’hui, poursuivie par le pouvoir, calomniée par les media, des rats quittent le navire… donnant à l’adversaire le spectacle d’une division sans fondement sérieux au détriment des milliers de familles qui se battent avec nous.

Des questions se posent alors : quels sont les liens entre Alain Soral et les deux protagonistes signalés dans le post du 20 septembre dernier auteurs d’une campagne de diffamation dont Farida est victime par mails depuis plusieurs semaines, campagne orchestrée par Meriem Noufel, 25 ans, ex-conseillère municipale d’un maire favorable au mariage gay à la mairie de Carrières sous Poissy ?

Sonia Amar-Grandserre était-elle réellement démissionnaire de « Egalité et Réconciliation », comme elle l’a prétendu, pour prendre en charge en janvier 2013 le poste de référente de la JRE lyonnaise ?

Les autres signataires anonymes sont-ils en mesure de décliner leurs identités et de montrer leurs visages ? Sonia et Gilles Grandserre eux-mêmes peuvent-ils apparaître à visage découvert ?

Donner la parole à des masques – sans débat interne préalable – quand les familles, et leurs enfants subissent la politique du gender à l’école et les représailles de l’institution est une ignominie.

La publication éventuelle de notre communiqué par Alain Soral n’y changera rien. Le mal est étrangement fait. Promouvoir ipso facto sur « Egalité et Réconciliation » la scission d’un mouvement qui a fait ses preuves, dont le porte-parole s’est sacrifiée fièrement, est une abomination.

Nous, Farida Belghoul et son équipe, sommes prêts à organiser, avec les moyens du bord, une émission en direct avec les époux Grandserre, avec Meriem Noufel, avec n’importe lequel des putschistes anonymes. A 5, 10, 15, 20 contre un, Farida Belghoul sera là.

J’invite Alain Soral à prendre part à ce débat télévisé (gratuit) sur la toile puisqu’il prend la responsabilité politique de la publication d’un communiqué d’usurpateurs ayant pour objectif la division.

Le sort des enfants est en jeu. La neutralité dans ce combat sacré n’existe pas. La balle est dans le camp des séparatistes et de leurs supporters.

Farida Belghoul et la FAPEC mourront mais ne se rendront pas !

A suivre…

Farida Belghoul

Porte-parole de la JRE

Présidente de la FAPEC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils