INFO PANAMZA. À l’occasion d’une exposition sur le Maroc, Jack Lang, président de l’IMA, a donné « carte blanche » à Pierre Bergé pour être interviewé par Frédéric Mitterrand. Décryptage et révélations.

Certaines images laissent parfois songeur.

Celle-ci, par exemple, illustrant trois amis heureux de se retrouver dans un prestigieux lieu culturel.

pbjlfm

Jeudi 23 octobre, dans la salle du Haut Conseil de l’Institut du monde arabe, Jack Lang, Pierre Bergé et Frédéric Mitterrand étaient réunis.

Le but? Donner « carte blanche » au multimillionnaire Pierre Bergé, 83 ans et pygmalion médiatique (actionnaire du Monde, Rue89, L’Obs), pour relater son parcours en général et son amour de la culture marocaine en particulier.

Le prétexte? L’inauguration par l’IMA –et François Hollande– d’une vaste exposition consacrée au Maroc.

L’organisateur? Jack Lang, 75 ans, grand ami d’Israël, président (depuis janvier 2013) de l’Institut du monde arabe et bénéficiaire d’une rémunération mensuelle de 10 000 euros.

Le maître de cérémonie? Frédéric Mitterrand, 67 ans, ancien ministre de la Culture (comme Jack Lang), ex-animateur d’une émission sur le service public de France Inter (de 2013 à 2014) et documentariste pour Arte.

Un an plus tôt, le 24 octobre 2013, Panamza avait consacré un article spécial à Frédéric Mitterrand et son approche décomplexée du monde arabe. Comme il le relata dans un ouvrage paru en 2009, il pratiqua longtemps ce qu’il nommait « la solution Maghreb » : du tourisme sexuel en Afrique du nord en guise d’alternative à la Thaïlande. À propos de l’adoption d’un garçon tunisien, Mitterrand écrivit également ceci : « Je me demandais parfois si je serais capable de me donner tant de mal pour une petite fille. Les garçons touchaient évidemment à quelque chose de plus intime et de plus ambigu – quoique… ».

 

lire la suite ici

Publicités

Une pensée sur “Scandale : Jack Lang et Frédéric Mitterrand célèbrent Pierre Bergé à l’Institut du monde arabe”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.