Publicités
Le Prix Solidarité 2014 pour ne pas accepter l’inacceptable! Pour tenter d’arrêter cette « inhumanité du XXIe siècle » qu’est le viol massif des femmes du Kivu, l’hôpital St-Pierre honore l’homme qui les répare.

Le Prix Solidarité 2014 pour ne pas accepter l’inacceptable! Pour tenter d’arrêter cette « inhumanité du XXIe siècle » qu’est le viol massif des femmes du Kivu, l’hôpital St-Pierre honore l’homme qui les répare.

Prix de la Solidarité

attribué à ce médecin au Congo.

Le Prix Solidarité 2014 pour ne pas accepter l’inacceptable!

Pour tenter d’arrêter cette « inhumanité du XXIe siècle » qu’est le viol massif des femmes du Kivu, l’hôpital St-Pierre honore l’homme qui les répare.

 

Le 16 octobre prochain, l’hôpital St Pierre, associé à l’ONG Médecins du Monde, décernera pour la première fois le Prix Solidarité. Le lauréat est déjà connu : il s’agit du docteur Mukwege, ce médecin congolais qui, au Sud-Kivu, répare les femmes qui ont été déchirées par les viols brutaux qui leur sont imposés.

En 20 ans, ce sont plus de 500.000 femmes qui ont été méthodiquement violées avec la plus grande brutalité dans l’est du Congo, pour blesser à mort la population vivant dans la région, de façon à ce qu’elle laisse la place aux creuseurs et trafiquants de coltan, de cassitérite et d’or.

**** De nombreux groupes armés s’affrontent et déciment la population au Congo pour le contrôle du commerce des minerais, comme le coltan et lacassitérite, minerais rares indispensables dans la fabrication de nos mobiles, de nos ordinateurs portables et de nombreux autres matériels informatiques. Ce conflit, le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale, a tué de plus de cinq millions de personnes et dure depuis plus de quinze ans ! Il y a donc une grande urgence à informer et agir.

5 millions de morts c’est 25 fois l’hécatombe du séisme d’Haiti, 25 fois celle du Tsunami de 2004 !… Dans l’indifférence générale.

Les ressources minières du Congo représentent une immense richesse mais l’argent issu de la vente du coltan est investi dans l’armement des groupes armés au lieu de profiter à la population pour répondre à ses besoins les plus élémentaires qui portent évidemment sur la scolarisation, la santé, l’alimentation…

**** source : http://www.portablesdusang.com/

«  A la base de ce prix, explique le Dr Patrick Van Alphen, qui en est le coordinateur,il y avait la volonté de voir le Centre hospitalier universitaire St-Pierre, un hôpital laïc, public et fédéral, soutenir un projet, mais aussi une problématique, en distinguant une personne. Le travail du Dr Mukwege est exceptionnel et nous voulions surtout éviter de tomber dans le domaine de la charité. Nous lançons donc une campagne de récolte de fonds, mais aussi d’information du public. Car il ne sert finalement pas à grand-chose de réparer ces femmes si c’est pour qu’elles soient ensuite à nouveau victimes des mêmes violences barbares. En remettant ce prix, nous voulons sauver le plus possible de femmes et de fillettes victimes du viol de masse, mais aussi tenter de combattre la cause de ce génocide, pratiqué pour faciliter le pillage des ressources minières utiles à notre progrès informatique !  »

Le Dr Mukwege a déjà au sein du CHU St-Pierre un partenaire fidèle et engagé : le professeur Guy-Bernard Cadière, chef du service de chirurgie digestive, qui veille à transférer au Congo les techniques laparoscopiques améliorant la qualité des soins, tout en médiatisant le combat humanitaire de son collègue congolais.

Parce qu’il n’est pas question de laisser faire ces horreurs sans réagir, sans essayer de trouver des pistes de solution, Le Soir a décidé de soutenir ce prix : pendant cinq semaines, nous publierons chaque mardi une page sur cette thématique. Des reportages, des articles de réflexion, des pistes pour agir en tant que consommateurs-acteurs. Pour informer nos lecteurs, et pour que ceux qui le souhaitent puissent contribuer financièrement afin de donner au Dr Mukewege les moyens de soigner les corps et les âmes de ces femmes, pour qu’elles puissent sortir de ce statut de victimes et redevenir actrices de leur destin et de celui de leur pays.

Pour en savoir plus sur ce prix, rendez-vous sur le site www.prix-solidarite.be. Vous pourrez y acquérir une sérigraphie de Kroll, Geluck ou Vadot ou faire un don. Et le 16 octobre, le prix sera remis au Dr Mukwege lors d’une soirée de gala dans la salle gothique de l’hôtel de ville de Bruxelles en présence de célébrités belges qui « mouilleront leur maillot » pour la rendre exceptionnelle.

Source : Le Soir

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :