Le premier type d’hélicoptère « Mistral », commandé par Rosoboronexport, a quitté le port de la ville française de Saint-Nazaire pour passer des tests, rapporte RIA « Novosti » en référence à l’AFP. À bord du navire, baptisé « Vladivostok » – un équipage de 200 marins russes. Plus tôt, le président de la France , a déclaré que,  » bien que le pays n’est pas en mesure d’approuver la livraison du navire en Russie ». Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré: « Eh bien, de Gaulle n’a pas vu cette honte . « 

Selon l’AFP, le navire a quitté depuis les quais à 03:30 (05:30 MSK.) Heure locale, mais a été contraint d’attendre jusqu’à la marée. À 09:20 MSK le « Vladivostok » accompagné par deux remorqueurs sont  finalement allé à la mer.

Plus tôt dans les médias français il a été indiqué que le « Pékin » sera testé samedi soir dans la mer . L’essai  prévu en mer – le premier depuis son arrivée en Juin à Saint-Nazaire.Deux équipages de marins de la Fédération de Russie soit une  population totale de 400 personnes sont présents .

Le contrat pour la fourniture de deux portes hélicoptères a été conclu entre la société française DCNS et la « Rosoboronexport » en 2011. Prix ​​du contrat – 1.2 milliards d’euros. Le premier navire  le – « Vladivostok » – devrait entrer au service de la marine russe en 2014, le second le  – « Sébastopol » – en 2015. Les États-Unis ont été contre la livraison de ces navires.

La semaine dernière, la France a de nouveau menacé de suspendre la fourniture de ce  type de  matériel ,le porte ‘hélicoptère »Mistral » à la Russie ,elle relie sa décision à la crise en Ukraine, qui, selon la partie française, pense que Moscou est directement impliqué. Plus tard, l’Elysée a déclaré selon RIA « Novosti » que la livraison du navire n’est pas légalement suspendue et que le  président François Hollande vient d’exposer sa position politique et  qu’il n’approuvera pas le transfert du navire en Novembre, si la situation ne s’améliore pas en Ukraine.

Hollande a dit plus tard qu’il prendrait une décision sur le transfert du  premier porte hélicoptère « Mistral » à la fin Octobre. Selon lui, les deux conditions de la livraison du navire est un véritable cessez-le-feu en Ukraine, ainsi que la présence d’un accord sur un règlement politique de la crise.

 

Cellule44 : Traduction du russe au français avec les coquilles et fautes habituelles

 

By Philippe Ehua

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.