La Russie a menacé les Etats-Unis de  considérés comme une agression des frappes aériennes sur le territoire syrien sans le consentement de Damas 

La Russie a menacé les Etats-Unis de  considérés comme une agression des frappes aériennes sur le territoire syrien sans le consentement de Damas 

11 septembre 2014, 16:10

L’application des frappes aériennes du gouvernement des États-Unis sur les positions des militants du groupe l’ « Etat islamique » en Syrie, sans le consentement de Damas et les sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU,  seront considérés par la Russie comme un acte d’agression, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch, rapporte «Interfax» .

« Une telle mesure (les frappes aériennes) en l’absence d’une décision du Conseil de sécurité des Nations Unies serait un acte d’agression, une violation flagrante du droit international », – at-il dit.

Selon Loukachevitch, «il y a des raisons de croire que les forces gouvernementales syriennes seraient dans ce cas l’objet d’attaques ,  avec les graves conséquences qui en résulteraient en termes de poursuite de l’escalade du conflit »

Le ministre des Affaires étrangères a souligné que les autorités des États-Unis essaient de se substitué à une  « véritable action collective dans la lutte contre le terrorisme internationales par des  manœuvres ambigues . » Ainsi il considère la décision du président Barack Obama d’ aider les autorités irakiennes dans la lutte contre les islamistes et en même temps de demander au Congrès d’allouer 500 millions de dollars de soutenir l’opposition de l’ armée syrienne », qui n’est pas différente dans ses motivations de l’  » Etat islamique « .

Le président Barack Obama a présenté son plan de lutte contre ‘ « Etat islamique » dans un discours télévisé aux citoyens dans la nuit du 11 Septembre. Le plan repose sur quatre points: les opérations aériennes et terrestres, les mesures contre le terrorisme et l’aide humanitaire.

La base de la stratégie américaine en Irak restera les frappes aériennes, tandis que la gamme de leur application sera considérablement élargie. Obama a menacé de recourir à la force aérienne contre les rebelles de l ‘«Etat islamique», même en Syrie.

 

Cellule44 : Traduction sommaire avec les coquilles et fautes habituelles

A cette heure les américains tentent de séduire l’Égypte avec leur plan de tordus ,le général Sissi qui est loin d’être un imbécile ne semble pas pour le moment mordre à l’hameçon.La stratégie débile du gouvernement américain qui consiste a utiliser l’EI comme cheval de Troie dans les régions du monde qu’il veut déstabiliser est tellement grossière qu’elle ne trompe personne. L’Amérique est au bord du gouffre et le monde au bord de la guerre.La famille humaine a affaire  dans sa maison à un adolescent, un retardé mentale de 17 ans, qui pratique  la gonflette, de plus qui est polytoxicomane, et qui n’accepte pas l’autorité de son père, frappant sa mère et ses frères parce qu’il est en manque et qui refuse de se faire soigner. Si cela continue ce dégénéré va nécessité  « les flics à la maison » donc  très rapidement un nouvel ordre mondial .

By Philippe Ehua

 

Source

 

 

2 Replies to “La Russie a menacé les Etats-Unis de  considérés comme une agression des frappes aériennes sur le territoire syrien sans le consentement de Damas ”

  1. Avec l’annonce de sa stratégie, Barak Obama ose piétiner par ses dires la souveraineté des nations, des états en effraction des lois internationales, de la Charte des Nations-Unies. Prenant le prétexte de Da3ach qu’il fait mine de vouloir combattre parce qu’il a médiatiquement égorgé deux journalistes américains comme défit aux étasuniens. En réaction, sans prendre la peine de coordonner le combat contre Da3ach avec l’autorité syrienne, qui elle le combat depuis plus de trois années, sachant que Da3ach est de fabrication américaine, les USA dans la réalité cherchent à attaquer l’armée arabe syrienne, puisque Da3ach en Syrie est considéré comme groupe de combattants armés luttant en vain contre un régime armé, plus fort, dictatorial , de Bachar el Asad qu’ils veulent faire tomber. C’est un peu chasser une mouche posée sur le visage de Bachar el-Asad avec un fusil de chasse et des cartouches à billes de plomb. Les prétentions indirectes étasuniennes de faire croire qu’ils sont les seuls à sauver le monde par combattre ce monstre qu’ils ont eux-mêmes fabriqué, c’est un jeu auquel cette puissance impérialiste est devenue experte de par le passé, mais aujourd’hui la conscience politique des peuples et des gouvernements leur a fait comprendre que c’est une ruse grossière, pareille au vitrier qui envoie des gosses briser les vitres des fenêtres d’un quartier, pour disparaître et laisser le vitrier se présenter pour imposer son service de remplacer les vitres. Le comportement criminel de cette Administration impérialiste américaine, historiquement née d’une colonisation avec extermination totale du peuple indiens, peau rouge d’Amérique du Nord, qui depuis son indépendance de la Couronne Britannique n’a cessé d’étendre son emprise sur les autres peuples et nations du monde, pour imposer le libre échange qui consiste à me payer ce que je t’achète. Les guerres contre la Corée divisée maintenant en deux états, du Nord anti-USA, et du Sud colonie américaine, contre Cuba, contre le Vietnam vainqueur, contre l’Afghanistan, contre le Pakistan, contre l’Irak, et maintenant impliquée dans les événements du Moyen-Orient, toujours avec la même méthode traditionnellement utilisée, mais pour cette dernière fois la méthode ne semble pas marcher, et qui l’a fait dérailler, c’est bien la RAS, la résistance de son peuple, de son armée idéologique, et de sa direction politique intelligente conduite par Bachar el-Asad, comme pour le Vietnam, les étasuniens partiront-ils la queue entre les jambes. Bien qu’ils aient compté sur l’entité sioniste et leurs alliés occidentaux et turcs, ainsi que leurs laquais du Conseil de Coopération du Golfe arabo persique pour y parvenir sans résultat, cependant le rapport de force entre le camp de la résistance côté syrien, Hezbollah, irakien avec Nourri el-Maliki, iranien et russe, a pesé plus efficacement que l’autre camp impérialiste et ses alliées et laquais. Maintenant qu’elle est la nature de la stratégie pour l’étape suivante, annoncée par le Président Barak Obama, cherche t-il à poursuivre la guerre qu’il avait commencé en Irak, abandonnée sans résultat en 2011 lors de sa sortie d’Irak, maintenant par le moyen sur le terrain du terrorisme de Da3ach, qui lui a donné la possibilité d’évacuer Nourri el-Maliki du pouvoir pour faire remonter ses sympathisants des oubliettes pour qu’ils agissent sur l’orientation de la politique irakienne vis à vis de l’Iran, de la Syrie et du Hezbollah, et en même temps il simule combattre Da3ach en Irak et le considère comme étant autre chose en Syrie, tout en donnant plus de force aux Peshmergas du Kurdistan irakien pour renforcer leur autonomie du Gouvernement central irakien; également qu’il voudrait effectuer des frappes aériennes en utilisant l’espace aérien syrien contre Da3ach, mais préalablement ces frappes se feront elles sans coordination avec les autorités syriennes, chose qui est une provocation contre une nation qui a tant sacrifié pour défendre sa souveraineté et qui n’hésitera pas à tirer sur m’importe quel avion de guerre qui violerais son espace aérien et bombarderais quoi que soi sur son sol.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :