Devant la négation toujours plus avant de nos droits les plus basiques, il n’y a qu’une seule solution efficace… Retirons notre consentement ! C’est parce que nous obtempérons aux injonctions des maîtres en place que nous nous enchaînons nous-mêmes. Il suffit de dire NON et avec ce non retentissant, de nous organiser, ensemble et solidairement afin de créer le contre-pouvoir permettant d’ignorer, en masse, les inepties d’uns système mortifère et agonisant.

Cette fenêtre d’opportunité se présente de plus en plus…

– Résistance 71 –

Un rapport de l’armée américaine pousse à la préparation des troupes en vue de l’occupation de grosses métropoles comme la ville de New York

“L’armée pourrait intervenir dans une de ces villes des demain” 

Paul Joseph Watson

8 Septembre 2014

url de l’article:

http://www.infowars.com/u-s-army-report-urges-preparations-for-troops-to-occupy-nyc-other-megacities/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Un rapport de l’armée américaine avertit que les troupes américaines doivent se préparer à entrer dans la ville de New York et de toute autre mégapole mondiale afin d’empêcher des troubles de l’ordre public graves, des révoltes politiques et protéger l’infrastructure clé et les ressources naturelles, ce dans l’intérêt national.

Ce rapport intitulé Megacities and the United States Army (PDF), a été publié par l’état-major de l’armée, et son Groupe d’Études Stratégiques.

Mettant en garde du fait que le pouvoir des gouvernements nationaux à gérer les problèmes causés par une augmentation drastique de l’urbanisation et la croissance des mégapoles, diminue ; le rapport note qu’ “il est inévitable qu’à un moment donné, l’armée des Etats-Unis aura la tâche d’opérer dans de très grandes villes et en ce moment, l’armée n’est pas préparée à le faire.”

Devant les préoccupations  montantes de loi martiale et de la militarisation forcenée des forces de police aux Etats-Unis (NdT: et ailleurs… Regardez nos flics de 2014 et comparez-les avec ceux d’il y a 10 ou 15 ans… Les auto-mitrailleuses aux coins de rues c’est pour bientôt…) beaucoup vont se préoccuper d’apprendre qu’une de ces “mégapoles” mondiales où les troupes US se déploieraient est la ville de New York.

De fait, le rapport note que “Il est très possible que l’armée soit appelée à agir dans un de ces endroits demain. Alors que la taille et l’importance de ces villes augmentent, cela devient probable.” NdT: Les villes citées dans le rapport (voir le .pdf plus haut) sont: New York, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Bangkok, Daka et Lagos.

Les raisons invoquées du pourquoi les troupes américaines pourraient-être déployées dans ces villes majeurs pour inter-agir avec la dislocation sociale, incluent “les émeutes”, “la disparité des revenus”, “désastres naturels” et des “réseaux illicites” qui défieraient le pouvoir des États. D’après le rapport, tous ces problèmes vont créer une “friction qui demandera une intervention militaire future”, interventions qui demanderont “des militaires sur place”.

Le document explique également comment beaucoup de ces mégapoles représentent “des conduits d’accès à des ressources naturelles critiques, comme le pétrole”, des tendances en ressource qui représentent “un terrain stratégique clé dans toute future crise qui demande une intervention militaire américaine”.

“De telles conditions demanderont sans aucun doute une intervention extérieure. Si le signal de requête ou la menace posent suffisamment de risques aux intérêts nationaux américains, alors une internvention militaire sera un scenario plus que possible”, dicte le rapport.

En gérant les troubles sociaux ou les soulèvements dans les mégapoles, le document note que contrôler les populations urbaines physiquement est virtuellement impossible et que “l’isolation virtuelle est même plus qu’improbable étant donné le niveau de saturation de la téléphonie mobile en environnements urbains dans le monde et la connectivité globale au travers de l’internet.”

Le rapport avertit que “l’armée n’est pas préparé pour de telles opérations dans ces envionnements uniques” concluant que “L’armée n’est couramment pas préparée à intervenir” et à répondre à des surprises stratégiques qui pourraient émerger suite à la croissance sur-rapide des mégapoles.

Le document fait une liste des préparations nécessaires afin que les troupes soient prêtes à intervenir dans les grandes villes autour du monde, une de ces préparations inclut le développement de “partenariats civil-militaires pour faciliter les phases d’entraînement, de tests et d’expérimentation dans des grandes villes américaines”.

Comme nous l’avions précédemment analysé, une partie de la préparation de l’armée américaine pour occuper les mégapoles, implique aussi la neutralisation de groupes “qui peuvent influencer les vies des populations tout en endommageant l’autorité de l’État”, ce qui représente une description d’un vague qui fait froid dans le dos, car ceci pourrait très bien être appliqué aux dissidents politiques (NdT: c’est de cela bien sûr qu’il s’agit…).

En considérant les derniers manuels d’entrainement militaires parus, qui détaillent les préparations pour combattre des “émeutes totales” au sein des Etats-Unis durant lesquelles les troupes seront obligées d’engager les émeutiers avec “une force létale”, le fait que les troupes américaines sont en train d’être préparées pour occuper de grandes villes dans un futur proche est très préoccupant.

A la lumière des avertissements que des terroristes de l’EIIL se préparent à traverser la frontière en provenance du Mexique et de perpétrer des attaques sur le territoire américain, beaucoup devraient se poser la question de savoir pourquoi l’armée se focalise t’elle sur l’occupation intra-muros de nos grandes villes alors que nos frontières poreuses du sud représentent, pour l’heure, une bien plus grande menace.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.