Publicités
Les sanctions occidentales servent la croissance russe

Les sanctions occidentales servent la croissance russe

 

Par La Voix de la Russie |

L’incertitude de plusieurs pays européens quant à la nécessité des sanctions antirusses traduit le désaccord profond parmi les alliés des Etats-Unis et confirme le bien-fondé de la position de Moscou qui poursuit sa politique étrangère indépendante en dépit de la pression de plus en plus forte de la part de Washington.

Selon le premier ministre russe Dmitri Medvedev cité par le journal Vedomosti, les sanctions occidentales à l’encontre de la Russie pourraient entraîner l’effondrement du système global de sécurité.

« J’espère que nos partenaires occidentaux ne le veulent pas et qu’il n’est point de fous parmi ceux qui adoptent les décisions », a souligné Dmitri Medvedev. « Les sanctions constituent une arme à double tranchant et les restrictions se répercutent finalement sur ceux qui les introduisent. Qui plus est, il est possible que les sanctions fassent le jeu de l’Etat à l’égard duquel elles sont proclamées ». Selon Andreï Kortounov, directeur général et membre du présidium du Conseil russe pour les affaires internationales, président du Fonds « Nouvelle Eurasie », « Les sanctions sont le dernier argument et la preuve de l’échec de la diplomatie. De ce fait, il faut régler les problèmes en premier lieu par les moyens diplomatiques. Les sanctions sont appliquées lorsqu’on refuse les autres moyens de régler les conflits ».

Les politiciens occidentaux seront tôt ou tard contraints de mettre le cap sur la paix et le bon voisinage sur l’échiquier international.

« Obama a promis de lever les sanctions à condition que la Russie suspende le soutien de la Novorussie, réprime les milices populaires qui sont aujourd’hui sur le point de libérer Lougansk et Donetsk. La Russie tient ferme et a décidé de tenir la carotte au lieu du bâton », précise le politologue Alexandre Dougine.

Fait révélateur : la Russie ne sera pas perdante. Si l’Occident choisit la confrontation, la Russie en profitera pour satisfaire ses intérêts nationaux. Si le bon sens prend le dessus en Occident, la Russie renoncera avec plaisir aux sanctions réciproques qui portent un préjudice sérieux aux producteurs européens. Quant aux habitants de la Russie, ils ne les ressentent pratiquement pas. T

Source 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :