Publicités
Igor Strelkov est loin d’être emballé par la situation actuelle en Novorossia

Igor Strelkov est loin d’être emballé par la situation actuelle en Novorossia

 

Aujourd’hui dans 13:49

Igor Strelkov est loin d'être  emballé par la situation actuelle en Novorossia

Pavel Goubarev : Ceci a réellement été écrit par Igor Ivanovitch !

Igor Strelkov :

Chers camarades et vous, Mesdames, qui les avez rejoints !

Compte tenu d’un certain nombre de circonstances je ne commenterai en aucune manière ce qu’il se passe actuellement en Novorossia. J’indiquerai simplement au passage que je suis loin d’être « emballé », ce qui est un euphémisme.

Pour le reste :

1. Tout ce qui est liée à ma démission et mon départ, ainsi que le silence qui s’en est suivi, tout cela n’était que la conséquence inévitable d’une suite de circonstances que je n’ai pas l’intention d’expliquer, du moins ici. Plus tard peut-être.

2. Je n’ai pas été à Yalta (2e conférence internationale « Russie, Ukraine, Novorossia ; problèmes globaux et défis) et je ne prévoyais pas de m’y rendre. Là, c’était un coup de com’, avec mon nom en couverture, organisé par des amis rémunérés  « par une bête à poils » (NDT: ou à canon, les 2 mots ayant une racine à consonance similaire en russe). Le fait que le bon vent y a amené Mozgovoï (NDT: chef de l’armée de Lougansk) et Druz’ (NDT: ex-conseiller de Strelkov) est une conséquence de ce mensonge. Par ailleurs, je n’ai pas connaissance d’un rassemblement le 13/09… où il semblerait que je devrais apparaître. .

3. Anatole el-Muride (bloggeur et analyste politique ayant publié la 1ère photo de Strelkov après sa démission) écrit ce qu’il estime nécessaire, mais il est en contact avec moi. Les attaques qu’il subit prouvent indirectement que les attaquants font partie des « oisillons de Sourkov » (NDT : homme politique russe) avec tout ce qu’on peut en tirer comme conséquences (il existe un métier : « Aimer sa Patrie moyennant une jolie somme ! » – NDT : allusion par opposition à un film culte du temps de l’URSS).

4. J’ai bien lu « Les questions à Strelkov » (NDT : il s’agit probablement de la liste de questions à Strelkov qui circule sur le net). Je ne vais pas y répondre maintenant. Plus tard

5. Je ne rejette pas la responsabilité pour la situation à Donetsk. Je suis très bien informé de ce qu’il s’y passe. Malheureusement, je n’ai pas la possibilité de l’influencer. Pour le moment.

6. Je continuerai sans faute à me battre pour ma patrie sous quelque forme que ce soit. Que mes nombreux « supporteurs » (en Russie, en Novorossia ou en Ukraine) n’en aient pas l’ombre d’un doute. Tant que je suis en vie, ils n’auront pas l’occasion de dormir sur leurs deux oreilles. Ceci, entre autres, est un message (comme on dit aujourd’hui) à certaines personnes à Donetsk : « Je suis en colère et j’ai une bonne mémoire » (NDT : allusion à un jeu de mots avec les racines qui composent le mot « rancunier » en russe). Il concerne en particulier un homme âgé, amateur de bons cigares et de whisky. Qui joue depuis plus de 20 ans « officier et patriote ». Il comprendra.

Les honneurs et l’estime, aujourd’hui ça ne le concerne plus. Je suggère aux cabots locaux de toutes sortes, qu’il tient en laisse, de ne pas oublier non plus que je suis en vie et en bonne condition physique.

7. Que Yulia Latynina (NDT : journaliste russe d’opposition) et Cie ne m’attendent pas pour faire partie des leurs. Je n’ai rien à voir et n’aurai jamais rien à voir avec eux. « Ils ont besoin de grands bouleversements… » (NDT : allusion à la célèbre phrase du discours de Piotr Stolypine, 1er ministre de Nicolas II: « Eux ils ont besoin de grands bouleversements, nous avons besoin d’une Grande Russie »).

8. Fin septembre le 2e bouquin de mes contes devrait être publié avant mon départ en Crimée (NDT : Strelkov est auteur d’un livre dans le genre heroic-fantasy « Roman policier du château Heldiborn »).

Respectueusement. Strelok.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :