Offensive contre Gaza: des révélations post-trêve!!

IRIB- Après la cuisante défaite israélienne, à Gaza,
l’armée sioniste a de quoi s’approprier un supplément de budget, grevé, évidemment, sur les dépenses de la santé, de l’éducation, de l’agriculture. Le ministre de la Guerre, incapable de faire taire les critiques, qui fusent, de toute part, contre sa gestion, a affirmé qu »Israël avait besoin d’une armée forte »!. Aveu, si besoin est, qui met en exergue la faiblesse organique de la quatrième plus puissante armée du monde! « Israël a besoin d’une armée forte, pour pouvoir faire face à tous les scénarios ». Yaalon n’a, évidement, pas évoqué quel genre de scénario pourrait se présenter à Israël, mais les analystes soulignent la crainte israélienne d’une future confrontation avec le Hezbollah. « Toute atteinte aux dépenses militaires serait un acte irresponsable », a dit le ministre, cité par Al-Mayadin. Selon les sources bien informées, le chef d’état major sioniste, Benny Gantz, aurait été favorable à une extension de l’offensive terrestre, et, pourtant, il aurait cédé à l’idée d’un retrait des troupes militaires, après le tir des missiles trop puissants, par la Résistance, contre Israël. Juste avant la trêve, Qassam et Qods, ont tiré des missiles contre les colonies limitrophes de Gaza, dont la capacité de destruction a été bien plus vaste que les précédentes. Ces missiles ont détruit une maison et causé la mort d’un colon qui s’y trouvait. Par ailleurs, la maîtrise du renseignement de la Résistance a joué en défaveur d’une extension de l’offensive. Israël a très bien compris que le Hamas était capable de localiser les hauts officiers de l’armée et de les éliminer. Yaalon a fait décommander un déplacement, à Nahal UZ, et Benny Gantz a été blessé, au cours du tir de l’un des missiles de la Résistance.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.