Nouvelles sanctions contre l’Iran : Obama n’a pas tenu sa promesse (Khaleej Times)

IRIB- Le quotidien Khaleej Times a écrit que malgré la bonne coopération de Téhéran pour faire avancer les négociations nucléaires, Washington a imposé de nouvelles sanctions à l’Iran.

L’éditorialiste de Khaleej Times a écrit que vendredi dernier, les Etats-Uins ont imposée de nouvelles sanctions à 25 personnes physiques et morales iraniennes et étrangères. En réaction à cette décision du département américain au trésor, le président iranien, Hassan Rohani a déclaré que cette décision était « injuste », « inadmissible », et contraire à l’esprit des négociations nucléaires entre l’Iran et les six puissances (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne). Le quotidien a ajouté que cette décision du Département américain au trésor est intervenue au moment où l’Iran et les membres européens des 5+1 avaient beaucoup fait pour résoudre les problèmes afin d’arriver à conclure un accord nucléaire final avant novembre 2014.

En outre, les nouvelles sanctions anti-iraniennes contredisent l’engagement du président des Etats-Unis Barack Obama qui avait annoncé qu’il éviterait toute pression supplémentaire contre l’Iran pendant le déroulement des pourparlers nucléaires. Le quotidien arabe a écrit que la Maison Blanche était pourtant sous d’intenses pressions de la part du Congrès et des lobbies de Washington pour exercer plus de pression contre la République islamique d’Iran. Cependant, malgré cette action négative de la part des Etats-Unis, le président iranien Hassan Rohani a annoncé clairement que son gouvernement poursuivra les négociations nucléaires avec les 5+1. A présent, toues les parties concernées doivent soutenir les accords préliminaires conclus à Genève et à Vienne en 2013 et 2014, en évitant des actions qui pourraient mettre en danger la confiance réciproque. Khaleej Times a ajouté qu’à présent, le président des Etats-Unis Barack Obama doit faire un geste important pour réparer sa faute et reconduire les négociations vers la bonne route, comme il l’avait fait l’année dernière en parlant au téléphone avec le président iranien Hassan Rohani.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.