Publicités
L’Ukraine : L’Otan et Kiev accuse la Russie d’invasion, appels à déclaration de guerre

L’Ukraine : L’Otan et Kiev accuse la Russie d’invasion, appels à déclaration de guerre

Rebloger via breizatao

Hf9hnpNpWk4

BREIZATAO – ETREBROADEL (MISE A JOUR) BREIZ ATAO met sur ce fil les dernières nouvelles disponibles sur les derniers développements en Ukraine et entre la Russie et l’Otan.

Edition du 28/08/2014 :

Situation politique :

Nous commencerons cette édition du jour par la situation politique en Ukraine. Un vent de panique s’empare du gouvernement fantoche de Kiev suite à la progression subite et significative des forces d’autodéfense du Donbass. La fracture au sein de l’UE entre les Allemands d’une part, et alliés pro-US de l’autre (Pologne, Pays Baltes) se creuse à mesure que la crise s’aggrave :

– Le premier ministre Arseny Yatsyenuk accuse Vladimir Poutine d’avoir “commencé une guerre en Europe” (source).

– Le même Arseny Yatsyenuk a proposé de geler tous les avoirs russes d’Ukraine jusqu’au “retrait total” des forces russes du pays. Il s’agit pour le gouvernement de faire valider l’idée que la Russie serait effectivement militairement présente sur le terrain, ce qui est grossièrement exagéré (source).

– Dans le même temps, Yatsyenuk a demandé l’ouverture d’une session du Conseil des Nations-Unies, toujours dans le but d’internationaliser la situation, les forces armées du régime étant désormais incapables d’agir (source).

– Des éléments du régime pro-Otan appelle désormais à formaliser une “déclaration de guerre” contre la Russie (source).

– Pendant ce temps-là, les groupes nationalistes ou d’Euromaïdan se rassemblent devant le Quartier Général des forces armées ukrainiennes à Kiev afin d’exiger que secours soit apporté aux unités de l’Otan encerclées dans le Donbass. Hélas pour eux, ces unités sont virtuellement vouées à la destruction (source) :

BwHAYnWCcAEpqs0

Situation diplomatique :

– Le ministère des Affaires Etrangères lithuanien n’a pas attendu pour valider les mensonges grossiers du gouvernement fantoche de Kiev en “exigeant” le “retrait des forces russes d’Ukraine” (source).

– Le gouvernement allemand quant à lui semble déterminé à se sortir du bourbier ukrainien moyennant un accord avec la Russie. Dans une conversation téléphonique entre Angela Merkel et Vladimir Poutine, la chancelière a évoqué :

  • L’urgence de faire baisser la tension en Ukraine
  • La question de la livraison de gaz vers l’Allemagne via l’Ukraine
  • La question du plan d’aide humanitaire russe à l’Ukraine de l’Est

– Angela Merkel en a profité pour s’en prendre assez fortement aux USA en déclarant : “Même une superpuissance ne peut plus régler tous les problèmes toute seule”. Signe que l’Allemagne entend équilibrer sa position entre la Russie et les USA et inclure la partie russe dans une solution négociée mutuellement bénéfique. Un scénario que craint particulièrement Washington qui recherche au contraire à séparer l’Europe de la Russie au moyen d’un conflit régional (source).

– Le président ukrainien Piotr Porochenko a annulé sa visite en Turquie. Suite à la désintégration du front du Donbass, il a convoqué en urgence une réunion de Conseil National de Sécurité (source).

Situation militaire :

– La situation militaire évolue rapidement, puisque le front ukrainien n’existe pour ainsi dire plus au Sud. Au nord, le secteur du Donetsk résiste encore, tandis qu’à Louhansk, les forces pro-Otan reculent en ordre.

– Voici la situation au Sud. Mariupol semble en voie d’encerclement, les milices prorusses continuant à avancer sans rencontrer de résistance organisée :

2014-08-28 16_53_06-Military Maps

– Louhansk, capitale de la république séparatiste du même nom, est dégagée de la pression des forces de l’Otan, les restes des forces assiégeantes étant progressivement détruites au sud de la ville. Au nord, les milices prorusses avancent à bon rythme :

2014-08-28 16_54_35-Military Maps

2014-08-28 18_21_10-Military Maps

– Voici une vidéo, côté pro-Otan, dans les combats de Ilyovaisk, à l’Est de Donetsk, il y a une semaine, lorsque Kiev a tenté d’encercler la ville. Les restes de ces unités sont désormais isolées et annihilées progressivement. Elles se trouvent à au moins 100 à 150 kilomètres des lignes ukrainiennes, encore que ce terme ne convienne pas puisqu’il n’y a plus de véritable front organisé :

Edition du 27/08/2014 :

Situation diplomatique :

– Pour la première fois, à Minsk, les présidents russe et ukrainien se sont rencontrés, en marge d’un sommet avec les états membres de la future Union Douanière eurasiatique (Biélorussie, Kazakhstan, Russie). Etait également présente l’anglaise Catherine Ashton, en charge de la diplomatie de l’Union Européenne :

Bv9wXG_IgAAinhU

– Le président russe en a profité pour déclarer à l’attention du président ukrainien mais surtout à l’attention de celle de la représentante de l’Union Européenne, que l’UE, l’Ukraine et l’Union Douanière devrait travailler à un but commun : une union économique allant “de Lisbonne à Vladivostok”. Vladimir Poutine donne donc à ce projet une dimension officielle en proposant directement aux dirigeants européens la perspective d’une alliance stratégique euro-russe comme conclusion naturelle de l’actuel conflit (source).

Situation militaire :

– La situation militaire évolue variablement selon les théâtres d’opération. Si à Donetsk, les forces de l’Otan tiennent leurs positions, il semble qu’elle soient désormais sur la défensive. A Louhansk, au Nord-Est, les combats se déroulent sur les arrières du front ukrainien, aux abords de la ville de Severodonetsk. En revanche, au Sud, la situation évolue très vite si bien que la carte d’hier n’est déjà plus d’actualité. Cette carte permet cependant de clairement identifier la destruction du front ukrainien et l’encerclement de ses unités :

25439_original

– En comparant la carte d’hier et celle d’aujourd’hui, on constate que l’énorme saillant créé au centre du front sud, entre Donetsk et Mariupol, a été transformé en “chaudron”, tandis que les forces prorusses continuent leur avancée, en profondeur :

2014-08-27 13_38_49-Military Maps

– Le front ukrainien au sud n’existe pour ainsi dire plus. De nombreuses unités ukrainiennes, sur tout le front, sont encerclées et vouées à la destruction. Il n’y a guère que le front nord qui soit encore cohérent et tenu, mais il craque également de toutes parts.

– Voici le front, au nord de Louhansk. On voit que les forces d’autodéfense du Donbass ont réalisé deux percées significatives qui risquent de se transformer pour les forces de l’Otan en un nouvel encerclement :

2014-08-27 13_26_39-Military Maps

 

 

 

Source : http://breizatao.com/2014/08/28/ukraine-offensive-finale-sur-donetsk-la-transdniestrie-en-alerte/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :