Publicités
Révision constitutionnelle : Une mission américaine à Kinshasa pour rappeler la position de Barack Obama

Révision constitutionnelle : Une mission américaine à Kinshasa pour rappeler la position de Barack Obama

kabila obama HOT243.COM

Les débats sur la révision constitutionnelle voulue par le pouvoir en place et sur l’alternance politique que le peuple appelle de tous ses vœux continuent de défrayer la chronique sur l’ensemble du territoire de la République !

Point n’est besoin de signaler ici que le projet de révision constitutionnelle unilatéralement conçu et annoncé à la face du monde par le PPRD, sans requérir au préalable l’avis concerté de ses sociétaires, devient de plus en plus aujourd’hui une véritable pomme de discorde au sein de la Majorité présidentielle.

Le même projet de révision constitutionnelle est également au centre de préoccupation des grandes puissances du monde qui pensent, à tort ou à raison, que l’aboutissement de ce projet pourrait conduire à une situation conflictuelle aux conséquences dramatiques.
D’où la nécessité de conseiller l’abandon dudit projet aux protagonistes.
Prises ensemble, les grandes puissances occidentales ont décidé de prendre fait et cause pour les défenseurs de ceux qui s’opposent à la révision constitutionnelle et au renouvellement à l’infini du mandat présidentiel.

Retour imminent de Feingold !

Dans le lot desdites puissances occidentales se trouvent en première ligne les Etats-Unis d’Amérique.
Selon les dernières informations recueillies auprès des sources diplomatiques de Kinshasa, la position de ce pays sur les instances politiques actuelles de la majorité au pouvoir en RDC reste inchangée !

Passant de leur déclaration publique aux actes face à leur position les Etats-Unis d’Amérique viennent de confirmer le séjour à Kinshasa en septembre prochain de Russ Feingold, Envoyé spécial du Président Barack Obama dans la région de Grands Lacs.
Comme il y a quelques mois, Russ Feingold reviendra à Kinshasa pour enfoncer profondément le clou de l’opposition politique hostile à toute initiative tendant à réviser la Constitution et à prolonger la présence de Joseph Kabila à la tête de la RDC !

Mais, aux dernières nouvelles, on apprend que les défenseurs de la révision sur mesure de la Constitution auraient suggéré à qui de droit de «fermer la porte» au digne messager de la Maison blanche à son arrivée à Kinshasa !

A Washington où cinquante Chefs d’Etat africains ont eu dernièrement à « se regarder à travers un miroir géant », on est persuadé que les leçons apprises par ces derniers ont été bien assimilées et que des changements significatifs dans leur façon de « gouverner la cité » ne manqueront pas de se manifester au cours d’une prochaine tournée de John Kerry (le Secrétaire d’Etat américain) en Afrique.

 

Source 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :