* Préparation à une attaque biologique ou préparation à l’arrivée de l’Ebola? Ou préparation à l’arrivée d’une attaque biologique par l’utilisation du virus Ebola? Je crois que ça commence effectivement à être sérieux cette menace de pandémie (fausse pandémie ou pandémie programmée) parce que je revois la séquence des événements entourant la H1N1 où des millions de personnes ont été appelées à recevoir un vaccin expérimental dans un contexte de paranoïa. Une majorité de citoyens ont perçu « l’arnaque » (coup d’argent monumental des pharmaceutiques) et plusieurs personnes ont été choquées de constater le peu de rigueur scientifique avec laquelle les autorités ont traité la crise. Cette perte de confiance des citoyens a nécessairement été notée par les stratèges de la santé publique. Si une vaccination massive/obligatoire est à l’ordre du jour, les déclencheurs de la crainte collective devront être « forts » pour convaincre la population de tendre le bras pour recevoir l’injection. Mais… les gens ont la mémoire courte et les stratèges ont tous les moyens à leur disposition pour créer un état de crise planétaire!

Plus de 1 500 employés du ministère de la santé en plus d’une douzaine d’organismes ont mis en place 30 sites pour être temporairement utilisés pour administrer des médicaments vitaux en cas de flambée biologique. Les autorités sanitaires tenteront en fin de compte de tester la rapidité et la capacité générale des membres du personnel à répondre à une attaque lancée à tout moment.

L’exercice arrive au même moment où sévit une grave épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, qui a coûté la vie à plus de 700 personnes.

Source: Rebloger via Conscience du Peuple

http://nypost.com/2014/08/01/nyc-to-conduct-largest-biological-attack-drill-in-citys-history/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.