Ukraine / Donbass : Kiev maintient la pression sur Donetsk

Ukraine / Donbass : Kiev maintient la pression sur Donetsk

Un article de   Jacques Frère

Réunion du groupe tripartite à Minsk en Biélorussie, aujourd’hui, afin de discuter de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine. Des représentants de l’Ukraine (ex-président Leonid Kutchma), de l’OSCE et de la Russie (l’ambassadeur russe en Ukraine Mikhaïl Zurabov) et des indépendantistes du Donbass ont entamé des pourparlers en vue d’un éventuel cessez-le-feu souhaité par Petro Porochenko, le président désigné de l’Ukraine. La réunion devrait se poursuivre demain.
Sur le terrain, la pression sur Donetsk ne diminue pas, même si la tentative de percer par le sud est visiblement un échec cuisant pour Kiev. Les forces ukrainiennes tentent depuis 24 heures de percer par le nord de Donetsk, sans succès pour le moment. Et d’aucuns affirment à Kiev, désormais, qu’il y aurait nécessité de « tuer 1,5 millions de personnes dans le Donbass ». Gloire à l’Ukraine !

Comme il fallait s’y attendre, depuis le revirement de Yatseniuk sur ordre de Washington, le parlement ukrainien a rejeté, une semaine après, la démission du Premier ministre, seuls 16 députés ayant soutenu son départ. Et dans le foulée, la Rada suprême a approuvé la mise en place d’une taxe supplémentaire de 1,5% en faveur des forces armées du pays. Le pays est déjà pauvre, il s’appauvrira un peu plus… avant de couler corps et âme.

La Russie a mis en place un corridor humanitaire d’évacuation des blessés coincés dans le chaudron. Un dispositif offert à tous les soldats et gardes frontières de l’Ukraine qui veulent se rendre sans armes.

Les forces de Kiev en difficultés

Une information d’importance et qui nous avait échappée : le général des gardes-frontières ukrainiens, Igor Momot, 48 ans, est décédé le 11 juillet dans la région de Lugansk pendant un tir de lance-roquettes multiples Grad (source). Officiellement, c’est le deuxième officier général qui décède lors de cette opération dite « antiterroriste ».

Entretien intéressant avec Yuri Biryukov, le responsable des Ailes du Phoenix, une ONG qui soutient les forces ukrainiennes en opération (source).

Il prétend que la corruption serait endémique à tous les niveaux de l’armée, même les plus élevés, ce qui compromet la situation des soldats engagés sur le terrain. Ainsi, il cite le manque de professionnalisme de nombre d’officiers, le manque de reconnaissance préalable et de sécurisation des colonnes de ravitaillement, et évoque même plusieurs cas où les routes n’ont été sécurisées concernant les mines et les IED posés la nuit par la milice. Beaucoup de généraux se moqueraient de leurs subordonnés et remettraient en cause par leur comportement l’opération dans son ensemble. Il y aurait aussi de la corruption concernant le versement des soldes ; sans oublier le fait que nombre de soldats seraient en ce moment complètement épuisés mentalement. D’aucuns seraient en train de se préparer à mourir… Pour avoir dévoilé tous ces problèmes, Yuri Biryukov aurait reçu des menaces de responsables du gouvernement actuel, y compris des menaces de mort. Et de conclure : « Personnellement, je préfère faire 5 ans de prison que d’aller servir un gouvernement comme celui-ci. Si le gouvernement ne peut pas détruire les séparatistes rapidement, je vous garantis que nous allons avoir un mouvement massif de désertions et des manifestations tout au long de l’Ukraine concernant l’opération antiterroriste. »

Donetsk toujours sous pression

Comme la manœuvre en tenaille de la semaine dernière a fait long feu, on en tente une autre, moins audacieuse et avec beaucoup moins de moyens. Les seuls moyens d’envergure qui sont maintenus, ce sont les tirs d’artillerie concentrés sur les zones résidentielles, jour et nuit.
Au nord de Donetsk, à Adiivka, les combats de rue se poursuivent. Les habitants ont soit fuit la ville, soit sont cachés dans leurs caves et autres abris de fortune. Un bataillon ukrainien de la 73e brigade mécanisée, de même qu’une compagnie de la garde nationale tentent de se rendre maîtres de l’agglomération afin de verrouiller Donetsk par le nord. Les assaillants ont tenté de contourner Adiivka par l’est en essayant de prendre Yasynuvata, sans succès et avec de très grosses pertes.

Au sud-est de Donetsk, vers Pavlohradske (ouest de Mospyne), une compagnie du « bataillon Azov », soutenue par des chars et des forces éléments de l’armée ukrainienne, tente de progresser vers les faubourgs de l’agglomération.

Makiivka, hier, juste à l’ouest de Donetsk en direction de Shakhtarsk – Torez : déplacement d’une batterie d’obusiers de 122 D-30 de la milice tractés par MT-LB accompagnée de systèmes sol-air Strela-10M (SA-13b Gopher)

Vue rapide du déplacement de 3 automoteurs d’artillerie de 122 mm 2S1 Gvozdika appartenant à la milice, à Torez cet après-midi

L’offensive sur l’axe Shakhtarsk – Torez – Snizhne a échoué, mais on maintient quand même la pression.
Hier soir, vers 19h30, heure locale, les 1er et 2e bataillons indépendantistes ont été accrochés par une compagnie du « Bataillon Dnepr ».
De violents combats se poursuivent entre Shakhtarsk et Thorez. Et même dans le centre-ville de Shakhtarsk, puisqu’un BMD de la 25e brigade et son équipage de parachutistes ukrainiens ont été anéantis près de la mairie. Dans la journée, un T-64BV ukrainien a été détruit et 2 BMP-2 ont été capturés, l’un d’eux est en bon état. Un convoi de ravitaillement des forces de Kiev a été la cible de tirs de mortiers de 120, 3 camions Ural transportant des munitions ont été touchés. Plus de trente véhicules de tous types semblent avoir été détruits aujourd’hui dans ce secteur à l’occasion de très violents combats de rues.

Entre Shahtarsk et Torez, les forces ukrainiennes ont encore tenté une approche, sans succès

Une section mortiers lourds de la milice en action

Des éléments appartenant à une compagnie de la 25e brigade de parachutistes (et non pas de la 95e comme nous le supposions préalablement) est bien encerclée dans une poche, près de Shakhtarsk (source).
Hier dans, dans ce même secteur, plusieurs dizaines de soldats ukrainiens se sont rendus aux indépendantistes avec un drapeau blanc. La politique d’Igor Strelkov en faveur des prisonniers de guerre commence à se faire comprendre dans les rangs des troupes de Kiev : puisqu’ils savent qu’ils seront bien traités, les soldats ukrainiens préfèrent se rendre que de se faire tuer sur place quand ils se trouvent en fâcheuse posture sur le terrain.

Dans Shakhtersk, aujourd’hui, un BMD de la 25e brigade de parachutistes a été touché de plein fouet par un projectile antichar et a explosé, tuant ses occupants qui gisent à même le sol. Attention images très dures. Lors des combats, un autre BMD a été capturé par la milice du Donbass.

Au sud-est de la poche du Donbass, les forces ukrainiennes tentent toujours de prendre Saur-Mogila et de faire la jonction avec les restes épars des unités coincées dans le chaudron. L’objectif est de prendre Stepanivka et Marynivka en plus de Saur Mogila. La 72e brigade mécanisée n’a plus que 30% de ses effectifs initialement engagés, et la plupart de ses survivants ont le moral à zéro.

Encore un « instructeur » des forces US abattu en Ukraine. Ce coup-ci, c’est près de Mariupol. Il s’agit de la troisième victime, sur les quelque 180 « conseillers » récemment arrivés des États-Unis.
A noter que ces derniers jours à l’aéroport de Kharkov on a aperçu par deux fois un gros porteurs américain C-17 Globemaster et des C-130 Hercules de nationalité non identifiée. Du fret très important ou des « conseillers » spéciaux semblent arriver en Ukraine. Et ce n’est pas fini…

Hier, 4 missiles lancés par une batterie Tochka-U (SS-21) ukrainienne ont été abattus au moyen d’un système Tor-M1 russe alors qu’ils allaient atteindre le territoire de la Russie. Officiellement ces 4 missiles visaient la hauteur de Saur-Mogila, à quelques kilomètres seulement du territoire russe. Nous sommes bien entrée dans une guerre qui n’a plus rien de froide.

 

Source  :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :